donde vamos

23 octobre 2014

Chantage et réseaux pédophiles en Irlande du Nord

_51984222_jex_1007324_de27-1On a déjà vu comment la pédocriminalité sert à coincer des personnalités. En Angleterre, l'affaire du Kincora Boys Home, à Belfast, a montré comment le MI5 avait organisé un bordel pédophile pour coincer divers politiques loyalistes (pro anglais), et avait couvert les activités de ces pédophiles pour mieux les utiliser. Cette semaine, on a appris que l'un des leaders de l'IRA était un agent double: les services anglais disposaient de photos compromettantes de lui alors qu'il violait des enfants.

 

La presse anglaise expliquait cette semaine que les autorités avaient couvert un pédophile, membre de l'IRA (Irish Republican Army [1]), la branche armée irlandaise qui réclamait le retour de l'Ulster dans l'Irlande. Apparemment, les services anglais détiennent une photo des années 70 sur laquelle il viole un adolescent, et une autre des années 50 sur laquelle il viole une fille de 14 ans.

Grâce à cela, le dénommé Joe Cahill, l'un des leaders de l'IRA proche du mouvement politique du Sinn Fenn, a été transformé en agent double.  Il lui était également facile de pousser l'IRA à mener divers attentats qui, au final, allaient décrédibiliser le mouvement et justifier une répression aveugle de la part des anglais [2]. C'est par exemple lui qui a permis de faire venir des armes depuis la Libye, ou de collecter des fonds auprès des sympathisants républicains.

Main-SpyCahill passe pour celui à qui on doit le processus de paix, qui finalement n'est qu'un renoncement des irlandais. Autrement dit: il a vendu son pays aux anglais.

Ces dernières semaines, la nièce de Cahill a expliqué qu'elle avait été violée quand elle avait 16 ans par un  autre leader républicain, Martin Morris, qui nie en bloc.

Gerry Adams, leader du Sinn Fenn, a, de son côté, protégé son frère pédophile, qui a violé sa fille de ses 4 à ses 9 ans, et qui le lui avait avoué sans qu'il ne juge utile de le dénoncer auprès de la police. Liam Adams était également membre de l'IRA, et en 1988 il dénonçait l'existence de réseaux pédophiles en irlandais et en Irlande du Nord, avec des gens puissants parmi leurs membres. Finalement, c'est lui qui a été condamné à 16 ans de prison.

En 1987, Liam, qui était en outre un mari violent, a avoué à son frère qu'il avait violé sa fille, et il a poursuivi une belle carrière à l'IRA ensuite, y compris auprès des mouvements de jeunes. Mais dans la famille, la pédophilie a l'air de se transmettre à travers les générations, puisque leur père aussi était pédophile.

On notera aussi qu'en 1996, Liam Addam était carrément passé pour un chevalier blanc en menaçant d'exposer un réseau pédophile qui comprenait des personnalités parmi ses membres: "nous avons les noms de plusieurs personnalités du business, dont nous sommes sûrs à 100% qu'ils sont impliqués", avait-il déclaré. Évidemment, rien n'est venu.

 

image-14-for-jimmy-savile-life-in-pictures-gallery-119800073L'IRA, les renseignements, les pédophiles

L'ami Jimmy Savile, pédophile devant l'éternel, n'hésitait pas à menacer ceux qui le dérangeaient de leur envoyer ses copains de l'IRA pour les éliminer. Il disait qu'il n'avait "qu'un coup de fil à passer". Il est étonnant qu'une icône anglaise et pédophile notoire soit protégée par l'armée républicaine irlandaise. Savile, en effet, s'est souvent rendu en irlande pour ses oeuvres de "charité". D'ailleurs, il s'est rendu dans des orphelinats et hôpitaux partout dans le pays pour ce motif, violant au passage quelques enfants vulnérables. Il était aussi devenu une cible privilégiée pour du chantage et des pressions par les renseignements anglais.

En 2013, la presse irlandaise évoquait le cas d'un ancien de l'IRA, qui s'est ensuite rapproché du Sinn Fenn avant de s'opposer processus de paix, et qui était pédophile. Mais, on l'a laissé quitter l'Irlande du Nord.

En 2005, ce type avait été impliqué dans l'agression et le meurtre totalement gratuits d'un père de famille, Robert McCartney. Comme je suis mauvaise langue et que je connais bien l'infiltration des mouvements indépendantistes par les services, je ne peux m'empêcher de penser que lui aussi a été grillé par les services anglais, qui l'ont ensuite poussé à mener des actions violentes, et l'ont protégé.

Dans cet article, le journaliste mentionnait l'habitude qu'avait l'IRA d'étouffer les histoires de pédophilie dans ses rangs. "Deux des hommes présents lors du meurtre de M MacCartney étaient bien connus localement comme étant des pédophiles mais ils étaient protégés par l'IRA à Belfast", lit-on dans l'article. Quel hasard.

Depuis les années 70, plusieurs leaders de l'IRA, probablement organisés en réseau, ont été grillés pour des actes pédophiles qui ont toujours été étouffés. Et comme par hasard, on a appris fin 2011 que "la moitié de tous les chefs de l'IRA travaillaient pour les services de sécurité" justement à la même époque et jusqu'à la fin des Troubles en 1998.

ireland 1997Un commissaire qui avait enquêté sur l'IRA avait déclaré que sur 210 membres de ce  groupe terroriste qu'il avait arrêtés au cours de sa carrière, seulement 3 ne travaillaient pas pour les renseignements, et certains travaillaient même pour plusieurs agences en même temps.

Gerry Adams lui-même est un ancien de l'IRA (bien qu'il le nie fermement), et très probablement du MI6. Est-ce pour cela que son frère est longtemps passé pour un "intouchable" [3]? Même le chauffeur de Gerry Adams était une recrue des renseignements anglais.

Mais, il n'a certainement jamais entendu parler du frère pédophile de son patron. Denis Donaldson, le porte parole du SinnFenn et bras droit de Gerry Adams, a lui aussi toujours travaillé pour le MI5. Il a finalement été assassiné en 2005. Il y a aussi "l'agent Carol", de son vrai nom Martin McGarthland, qui a contribué à plus de 50 meurtres au nom de l'IRA, alors qu'il était un agent du MI5 et des unionistes.

On a aussi appris que l'IRA avaiat fait passer un certain nombre de ses pédophiles depuis l'Irrlande du Nord vers l'Irlande, ce qui ne rassure pas vraiment les habitants. Selon Gerry Adams, d'autres ont été liquidés.

 

2014-10-23_220133Bordel pédophile chez les unionistes

Si une bonne partie de l'IRA était contrôlée par le MI5, et si les affaires de pédophilie étaient couvertes, il en allait de même en face  du côté des unionistes, les protestants pro anglais. C'est notamment l'affaire du Kincora Boys Home, dont on a déjà parlé.

Il s'agissait d'un foyer pour jeunes garçons tenu par une recrue du MI5 et militant unioniste, John McGrath, et où défilaient un certain nombre de personnalités telles que l'oncle du prince Philipp, Lord Mountbatten, ou l'agent double anglais et russe Anthony Blunt. Non seulement le foyer avait été transformé en bordel, mais en plus les jeunes (tous des garçons) étaient trimballés à droite à gauche pour être livrés à des pédophiles.Cela s'est arrêté en 1981, quand la presse a évoqué les actes pédophiles qui étaient commis au Kincora. Au final, McGrath et deux autres membres du staff ont pris quelques années de prison pour avoir été des pédophiles isolés. Mais en bande quand-même, comme Dutroux par exemple.

On vient d'ailleurs d'apprendre que l'enquête ne sera pas rouverte dans le cadre d'une révision générale de toutes les affaires de réseaux pédophiles déjà étouffées à travers tout le Royaume-Uni, comme quoi le sujet reste sensible 40 ans après. Remarquez, ladite enquête est dirigée par Fiona Woolf, grande amie du ministre de l'intérieur Leon Brittan, celui qui fait disparaître les dossiers pédophiles plus vite que son ombre [4].

Il aurait été intéressant de rouvrir l'affaire du Kincora, car entre la vérité judiciaire et la vérité, c'est la fosse des Mariannes. Rien officiellement sur l'implication du MI5, rien sur l'existence d'un réseau, et encore moins sur les personnalités pédophiles qu'on a fait chanter tranquillement grâce aux photos pédopornos prises dans ce foyer transformé en bordel, mais aussi grâce aux informations fournies par McGrath.

Jimmy Savile aussi est passé en Irlande du Nord, et notamment à Belfast, là où se trouvait le Kincora Boys Home, mais comme par hasard on n'a pas du tout enquêté pour savoir si, parmi ses centaines de victimes, il n'y en aurait pas en Ulster (l'Irlande du Nord). En fait si, on a vaguement enquêté: juste ce qu'il faut pour dégager discrètement les quelques dossiers qui auraient encore pu trainer à son sujet.

UDA_mural_in_Shankill,_BelfastUn autre leader unioniste, John Mc Keague, qui dirigeait aussi le groupe paramilitaire terroriste appelé le Red Hand Commando [5], était également un pédophile. Jamais, il n'a été inquiété lui non plus. Il aurait été recruté par les renseignements anglais à cause de ses actes pédophiles, qui leur ont donné un moyen de pression inespéré.

McKeague était d'ailleurs un proche de McGrath, le type du Kincora Boys Home. Mais apparemment, en 1982, en pleine polémique sur le Kincora, mcKeague aurait menécé de balancer sur les pressions exercées par les services anglais sur certains unionistes pédophiles tels que McGrath, justement.

Comme il avait peur de retourner en prison puisqu'il était cité parmi les visiteurs du Kincora, il a tenté de négocier en dénonçant ses copains. Mais comme par hasard, c'est là (en janvier 1982) qu'il a été tué sans que l'on sache officiellement par qui, même si tout le monde se doute que les renseignements anglais sont derrière.

Un certain Colin Wallace, un ancien des rensignements militaires anglais qui a été disgracié et qui a commencé à raconter ce qu'il y avait derrière l'histoire du Kincora, c'est-à-dire l'implication du MI5, a fait le lien entre McKeague et le meurtre en 1973 d'un gamin de 10 ans, Brian McDermott, dont on n'a toujours pas retrouvé l'assassin, du moins officiellement. Wallace a expliqué que McKeague n'allait pas tomber car il savait trop de choses sur certaines personnes.

it300182En fait, en 1973, McKeague avait été arrêté dans le cadre de l'enquête sur le meurtre de Brian McDermott, d'après Wallace. Mais aucune charge n'a été retenue contre lui. D'ailleurs, le corps de l'enfant a été rterouvé mutilé pas loin du Kincora Boys Home. D'après certains, McKeague a été recruté par les renseignements militaires dès 1972, en recrutant pour son commando des jeunes qui étaient aussi les victimes de ses penchants appétits sexuels.

McGrath et McKeague étaient des proches de Knox Cunnignham, leader et député unioniste, ex secrétaire du premier ministre Harold McMillan, et également pédophile et lui-même proche d'Anthony Blunt, l'un des illustres visiteurs du Kincora. Blunt a d'ailleurs fait comme McKeague, mais en plus efficace: quand il a été accusé d'être un agent double pour l'URSS, il a sauvé sa peau en exploitant sa connaissance de la liste de clients VIP du Kincora.

L'un des juges qui a permis d'étouffer l'affaire du Kincora n'est autre que Michael Havers, le frère de la juge Butler Sloss qui avait été nommée au début de l'été pour mener la grande enquête sur l'étouffement des réseaux pédophiles. Havers avait aussi protégé des copains pédophiles impliqués dans l'affaire Elm Guest House, et il avait menacé le député Geoffrey Dickens, qui avait dénoncé des cas de réseaux pédophiles VIP soigneusement étouffés.

 

-------------------------

Quel que soit le camp, dans le cas de l'Irlande du Nord, on constate qu'être pédophile assure une belle carrière et l'impunité totale, contre quelques compromissions. Bizarrement, le même schéma s'observe en Angleterre, avec les affaires de réseaux pédophiles étouffées dont le MI5 a une parfaite connaissance. En fait, la pédophilie est idéale pour coincer des types qui joueront ensuite le jeu qu'on leur demande de jouer, sans poser de questions. Il serait vraiment temps que l'on démasque les pédophiles qui nous dirigent car ils sont très probablement tenus par des services étrangers.

 


 

[1] L'IRA a été créée en 1916, par le regroupement de groupes armés déjà existants, qui luttaient contre la présence anglaise sur tout le territoire de l'île. Elle a perduré en irlande du Nord, restée aux mains des anglais.

[2] On a vu cela dans de nombreux attentats. Un exemple parmi d'autres, l'attentat d'Omagh: il y a quelques années, un agent double US et anglais a avoué avoir infiltré un groupe dissident de l'IRA, la "Real Ira", et qui avait organisé un attentat ayant tué 29 personnes en août 1998. Bien-sûr, il ne s'agissait que de renseignement! On a appris également que la Real IRA était infiltrée par deux agents anglais, mais personne n'aurait pu éviter l'attentat... Evidemment, on n'a pas vraiment enquêté sur les circonstances dans elsquelles la bombe avait été posée, on s'est contenté de faire un grand procès stalinien de quelques leaders et lampistes du mouvement. On sait aussi que les services anglais ont retrourné l'agent US pour qu'il ne parle pas de son infiltration à la police Irlandaise, seulement à eux. Bref, certains pensent que toute l'opération a été pilotée par le MI5.

[3] Jusqu'à ce que Gerry, homme politique de premier rang durant les négociations de paix, lui demande de se rendre à la police après que sa fille ait tout balancé publiquement. Là, en effet, ça commençait à faire tâche.

[4] C'est sous le ministère de Leon Brittan au Home Office que des centaines de dossiers concernant des réseaux pédophiles VIP ont mystérieusement disparu. Même les dossiers que des députés lui ont remis en mains propres ont disparu et il a commencé par dire qu'il ne se souvenait pas de cela. Et ce sont justement ces enquêtes que sa copine et voisine Woolf doit revoir, officiellement pour y repérer les manquements.

[5] Le  Red Hand Commando est responsable de plusieurs meurtres très sanguinolents puisque certaines victimes ont été vidées de leur sang. C'était à tel point que certains médias pensaient qu'il s'agissait de crimes sataniques.

19 octobre 2014

Belgique: une affaire étouffée liée au réseau Dutroux

imagekksRevenons un peu sur une affaire connexe à l’affaire Dutroux. Une histoire d’enfant enlevée et morte dans une malle, quelque part à Bruxelles, en 1992. Une histoire étouffée comme il se doit, pour la simple et bonne raison qu’elle risquait de mouiller le gratin.Là aussi, de nombreuses questions restent en suspens, et l'acharnement qui a été mis à ne pas investiguer convenablement ce dossier est impressionnant.

 

Le 5 août 1992, la petite Loubna Benaïssa, 9ans, est enlevée pas loin de chez elle, alors qu’elle circulait rue Wéry à Bruxelles. C’est un quartier du centre-ville où on trouvait à l’époque une boite échangiste appelée le Dolo, et dans laquelle se retrouvaient des types comme Michel Nihoul, Marc Dutroux, des membres de la bande de Patrick Haemers, quelques politiciens, des flics, des magistrats…

Ratés de l’enquête

C’est seulement en mars 1997 qu’on finit par trouver le corps de Loubna dans une malle, dans la cave de la station Q8. Une station essence exploitée par le père Derochette, où travaillent ses fils Patrick et Thierry, au deuxième étage de laquelle se trouvait un bordel.

L’un des fils, Patrick, avait déjà été condamné en 1984 pour des faits de pédophilie : un employé de la station l’a surpris alors qu’il se trouvait dans la cave en compagnie d’un jeune garçon, nu et effrayé, une barre de fer à la main. La victime a du rester huit jours à l’hôpital. Le jeune homme qui a trouvé Derochette dans la cave avec les enfants a déclaré qu’il était "prêt à tout pour s’en sortir", et qu’il aurait probablement tué ses victimes pour ne pas être pris.

w_nor_i103498cCe n’était pas le première fois que Derochette passait à l’acte : à 18 ans à peine, il a commis son premier « attentat à la pudeur avec violences et menaces » dans la cave de la station service sur un gamin de 12 ans, puis l’année suivante, en 1983, il remet ça avec un autre garçon, de 9 ans. Il n’est pas inquiété outre mesure, et recommence en février 1984, et frappe carrément l’enfant à coups de barre de fer. 

Mais bizarrement, au lieu de faire 20 ans de prison, il a été déclaré "psychopathe dangereux", et interné en hôpital psychiatrique durant 50 jours avant qu’on estime qu’il était guéri[1]. Toutes ces affaires avaient été instruites par le même juge, Dominique De Wolf.

Quand on retrouve le corps de Loubna dans sa cave, pareil : on décide finalement, après moult péripéties, qu’il est " irresponsable" et doit être interné, mais cette fois-ci il est parti pour un internement sur une très longue durée.

> On a appris lors de l’affaire Dutroux, que Dutroux et Nihoul venaient prendre de l’essence à la station Q8 tenue par le père de Derochette, et qui se trouvait par loin du Dolo, le club à partouzes dans lequel on retrouvait un bon paquet de protagonistes de l’affaire Dutroux. Pourtant, Patrick Derochette nie les avoir jamais vus. Mais, il n’y a aucun lien entre eux bien-sûr. Derochette et Dutroux ont aussi fréquenté la même piscine, le Posséidon.

> "L'enquête a été négligée dès le début. Aucun juge d'instruction n'a été nommé et le parquet de Bruxelles a attendu six jours avant de s'intéresser à l'affaire. La police d'Ixelles a suivi trois pistes, dont celle menant à Patrick Derochette. L'homme, mécanicien et pompiste dans la station-service de ses parents, avait été reconnu coupable de faits de mœurs sur des garçons mineurs en 1984, et brièvement interné. Mais il avait fourni un alibi aux enquêteurs", nous explique le journal 7 sur 7 du 3 août 2012. En effet, au départ la disparition de la fillette de 9 ans a été considérée comme une fugue, si bien que les recherches n’ont commencé qu’au bout de six jours, alors qu’elle était déjà morte, nous dit-on dans la version officielle. Si on avait dès le départ utilisé des chiens pisteurs, ils auraient retrouvé la petite fille vivante.

derochette2> Dès 1992, un policier bruxellois a reçu une information selon laquelle on retrouverait le corps de la petite dans la cave d’un immeuble de la rue de Wéry. Pas d'enquête à ce sujet.

> Apparemment, la police de Bruxelles a fait pression pour que l'on ne fouille pas trop autour de la station service.

> Le jour de l’enlèvement de Loubna, alors qu’elle passait dans la rue juste en face de la station essence Q8, une voisine a entendu crier depuis l’immeuble désaffecté longeant le trottoir. Les cris étaient ceux d’une fillette qui répétait « Non je ne veux pas ! ». Tout cela se passe juste en face du domicile d’un pédophile connu, qui a été attrapé pour plusieurs viols par le passé, mais comme Derochette a un alibi fourni par son frère qu’on ne vérifie pas, on n’approfondit pas cette piste.

> En plus de cela, les dossiers concernant Derochette ont disparu du palais de justice de Bruxelles, parce qu’il est inscrit au nom de « Debrochette ».

> Le 18 août 1992, soit 13 jours après l’enlèvement, une copine de classe de Loubna la voit dans un une Golf noire immatriculée FKE -080. Dans la version officielle, Loubna est morte dans la malle où Derochette l’a laissée, après 2 ou 3 jours sans boire et sans manger[2]. Il se trouve qu’un membre de la famille de Derochette possédait une Golf verte immatriculée FHE-080, et il est très possible que les plaques aient été échangées pour transporter la fillette. En tout cas, la version officielle, comme pour les petites Julie et Mélissa, victimes de Dutroux, nous dit que Loubna n’a jamais quitté la cave de la station service : elle serait restée dans la malle en acier et y serait morte de soif ou d’asphyxie dans les trois jours suivants. Si on admet que Loubna a été baladée, notamment le 18 août, cela veut dire qu’elle n’est pas morte à la date que l’on nous a donnée, et cela veut aussi dire qu’elle a été amenée ailleurs : dans quel but Derochette aurait-il pris le risque de se déplacer avec une fillette recherchée dans toute la capitale ? En 1997, c’est toutefois grâce à cette plaque qu’un enquêteur perspicace a remonté la piste de Derochette.

2014-10-19_135128> Le 4 octobre 1996, des perquisitions sont effectuées à la station service Q8 de la rue Wéry, mais les policiers ne vont pas dans la cave, où, pourtant, trois faits de pédophilie s’étaient déjà déroulés. Cela rappelle un peu trop les perquisitions effectuées chez Dutroux alors que Julie et Mélissa étaient encore vivantes dans la cave, pourtant on ne les avait pas trouvées. La perquisition à la station service avait été effectuée à la demande du parquet de Neufchâteau qui avait eu des informations selon lesquelles Derochette était en cheville avec Dutroux et Nihoul.  Pourtant, le parquet avait demandé de trouver tous les éléments se rapportant à d’éventuelles disparitions d’enfants. Au total, les flics sont restés sur place 40 minutes[3] ! On a aussi appris, plus tard, que les parents de Patrick Derochette étaient parfaitement au courant que le corps d’un enfant se trouvait dans leur cave (ils lui avaient même demandé de virer la malle qui sentait mauvais), mais bizarrement ils n’ont pas été inquiétés pour cela.

> Le parquet de Neufchâteau qui instruisait le dossier concernant la disparition de Loubna au départ a été vite dessaisi au profit du tribunal de Bruxelles, car, soi-disant, aucun lien n’avait été établi avec l'affaire Dutroux, dont Neufchâteau était chargé. Ceci, alors que certains témoins n’avaient confiance que dans le tribunal de Neufchâteau, et dans le procureur Bourlet.

> Très vite, la justice s’est orientée vers une inculpation de Derochette pour coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner.  On a vite décidé aussi qu’il était irresponsable de ses actes au moment où il a enlevé la fillette, ce qui était bien pratique pour éviter une instruction et un procès.

> Derochette a aussi tenté d'assassiner plusieurs fois des membres de sa famille, par exemple en sabottant les freins de leurs véhicules, sans qu'il ne soit inquiété pour cela.

 

578931469_B972715761ZLes coloniaux

A Bruxelles, dans les années 60, de nombreux coloniaux sont revenus du Congo. L’un de leurs QG était le club Le Stanley, dans lequel se déroulaient des partouzes.

Ce club était fréquenté par des politiques plutôt très à droite, des flics, des barbouzes, des criminels, des juges, et beaucoup de belges revenus du Congo… Le patron, un certain Marcel Hofmans, cadre chez IBM[4], cherchait tout particulièrement à attirer des gens friqués dans son établissement. Après deux ou trois partouzes, surtout si des mineurs étaient présents, ces gens étaient lui mangeaient dans la main.

L’avocate de Nihoul a travaillé au bar du Stanley quand elle était encore étudiante. Selon un témoin, le père de Derochette, ancien colonial, traînait aussi au Stanley, tout comme le père de Dutroux, ou le père de Patrick Haemers, qui sont également des anciens coloniaux…Patrick Haemers est ce braqueur très proche de l'extrême droite et des réseaux Gladio, et donc également très proche de l'affaire des tueries du Brabant. A l'époque, dans les années 80, la Belgique traversait, comme la France, l'Allemagne ou l'Italie, ce qu'on a appelé des "années de plomb", avec des attentats perpétrés par des groupsucules d'extrême droite liés aux réseaux de l'OTAN, mais très souvent attribués à l'extrême gauche.

Les tueries du Brabant ont été deux vagues de fusillades dans des supermarchés et autres lieux publics de la région bruxelloise, au cours desquels de petits mafieux aussi bien que des passants ont été massacrés, sans que la justice ne trouve les coupables. beaucoup pensent qu'il s'agissait d'une opération de déstabilisation menée par l'OTAN.

2027845920_tueurs_brabantOn sait en tout cas aujourd'hui que l'enquête sur ces attentats a été manipulée à plusieurs reprises, et que des protections des réseaux d'extrême droite ont été à l'oeuvre.

C'est donc un peu ce milieu qui gravitait autour du Stanley. Le Stanley a ouvert en 1969 et fermé au début des années 70, mais la clientèle s’est transférée ensuite dans un autre établissement, puis au Dolo, pas loin de la station Q8.

Le dénommé Hofmans faisait venir par avion privé  des cassettes vidéos pornos depuis la Suisse. Un jour, l’avions s’est écrasé pas loin de Namur avec les cassettes. "La police est intervenue, et tout le matériel pornographique a été saisi. Le soir, Hofmans était cependant en possession de toutes les copies des films, grâce à l’intervention de personnes probablement importantes du milieu judiciaire de Namur", explique un témoin qui s’est rendu au Stanley depuis son ouverture, lors de son audition par la police, en 1996.

Lors des partouzes, Hofmans faisait venir des prostituées, Noires et Blanches, âgées de 16 à 20 ans. Il se disait protégé par la police de Bruxelles. Le club a ensuite déménagé en 1972, puis s’est retrouvé à Etterbeek, un quartier de l’est Bruxelles.

Ce témoin explique aussi qu’à l’époque, Hofmans, Nihoul et Dutroux vivaient à Etterbeek. Un autre témoin, portier dans une boite de nuit fréquentée par la clique du Dolo, a déclaré que Derochette, mais aussi Dutroux étaient clients de cette boite, le New Inn.

 

wkbl%20T%E9l%E9%20Moustique%2007%2001%2098Liens avec l’affaire Van Hees

Christine Van Hees est une adolescente bruxelloise de 16 ans tuée en 1984 dans des circonstances qui, officiellement, ne sont pas élucidées. Après des années entre fausses pistes et stagnation, l’affaire a été prescrite cette année.

C’est ce qu’on a appelé "le meurtre de la champignonnière", car c’est dans les caves d’une ancienne champignonnière en plein Bruxelles et pas loin du tout de la station de Derochette, que l’on a retrouvé le corps carbonisé de la jeune Christine van Hees. Pendant longtemps, la justice s’est acharnée à vouloir impliquer une bande de punks dans ce meurtre, en vain.

Et cela, alors qu’en 1996, un des témoins X de l’affaire Dutroux, Regina Louf, a expliqué dans le détail comment s’est déroulé ce meurtre, et qui l’a commis. Mais, malgré tous les recoupements et vérifications effectués, la justice a déclaré que Regina Louf était folle et que son témoignage devait être écarté.

Or, une amie de Christine Van Hees, Fabienne Kirby, avait fait un témoignage concordant avec celui de Régina Louf. Elle a expliqué qu’avant sa mort, Christine traînait avec des gens louches amateurs de partouzes. Elle a ajouté que Christine savait que si elle parlait de ce groupe, on l’aurait tuée. Kirby a aussi remarqué qu’au fil du temps, Christine allait moins bien, qu’elle perdait du poids, qu’elle avait des marques de cigarettes sur les bras…

Par les circonstances du hasard, il se trouve que Fabienne Kirby était aussi la petite amie d’un cousin de Derochette.

Des liens existent, en tout cas, entre Christine Van Hees et les réseaux de mercenaires proches de l'OTAN.Moult étrangetés sont apparues dans ce dossier, tout comme dans l'affaire Dutroux ou l'affaire Derochette d'ailleurs. Par exemple, le juge Van Espen, longtemps chargé du dossier, était aussi l'avocat d'Annie Bouty, compagne de Nihoul, ce qu'il a nié devant la presse. Van Espen, notamment, a passé énormément de temps sur la piste des punks, qui trainaient dans le quartier et auraient assassiné l'adolescente.


Les autres meurtres

dyn005_original_436_294_jpeg_2574597_13f1f16f082f3b111ece3e0e5b4d3c71A l’époque, certains ont souligné l’existence de plusieurs meurtres ou disparitions d’enfants aux abords de la station Q8. Un certain Alain Fauvage, qui a été bien introduit dans le milieu bruxellois, et qui a travaillé à ladite station Q8, compte 5 à 6 meurtres près de chez Derochette. Parmi ces disparitions, il y a celle d’un jeune homme, qui habitait pas loin de chez Derochette et qui lui avait tapé dans l’œil, un certain Conrad Bosmans[5], dont on voit toujours l’avis de recherche sur le site de la police fédérale.

La mère de Conrad Bosmans, disparu en 1988, a déclaré qu’elle avait reconnu le jean que portait son fils parmi les nombreux vêtements retrouvés dans les maisons de Dutroux. Mais un des complices de Dutroux, le toxico Michel Lelièvre, dit qu’en fait c’était son jean à lui. Bien-sûr, on s’est gardé de faire les vérifications nécessaires pour savoir si ce jean était bien celui de Conrad Bosmans.

Il y avait aussi la petite Hanim Mazibas, enlevée en mars 1988 à la fête foraine de Schaerbeek, dans le nord de Bruxelles. Un mois plus tard, une rançon de 1 million de Francs Belges (25.000 euros) a été réclamée à cette famille qui n’avait pas d’argent [6]. Le 5 avril, on retrouve son corps dans le canal, les pieds dans  des blocs de béton, juste derrière le dépôt de la station Q8 où personne n’a été fouiller à l’époque alors que l’endroit où a été retrouvé le corps était inaccessible en voiture, et qu’il était très probable qu’on l’ait jeté depuis les abords de ladite station. L’autopsie a dit qu’elle n’avait pas subi de violences sexuelles (ce dont on peut douter quand un corps est repêché après un mois dans l’eau), et n’a pas permis de définir les causes de la mort.

derochetteL’enquête a été entachée de disputes au sein de la police, et finalement les suspects ont été relâchés et l’affaire a été classée sans suite. Finalement, c’est la justice turque qui a mené des investigations, interrogeant les gens présents lors de l’enlèvement. Mais la police belge n’avait pas voulu aider les turcs.  Les flics belges ont aussi fait la même chose que pour l’affaire Dutroux : une "relecture" du dossier qui a permis d’écarter tous les éléments gênants menant à la piste des réseaux pédophiles. En l’occurrence, ils avaient conclu que l’affaire Mazibas n’avait rien à voir avec l’affaire Dutroux. Car, c’est bien connu : Dutroux est un prédateur isolé.

En 1985-1990, plusieurs enfants ont disparu de ce quartier où vivaient  de nombreux émigrés turcs.  Régina Louf, le témoin X1[7] de l’affaire Dutroux, a évoqué un meurtre qui pourrait être celui d’Hanim Mazibas.

Parmi les clients fidèles de la station service des Derochette, il y avait un baron qui a été arrêté pour des actes pédophiles commis entre 1985 et 1991. Hugues de Menten de Horne était un amateur de belles voitures, entretenues par les Derochette. Le baron avait été dénoncé par une jeune femme de 19 ans, qui, entre 1985 et 1991, avait été violée par le suspect. Elle était âgée de 8 ans lorsque les faits ont commencé, et elle en avait 14 quand les faits ont pris fin. On n’a plus jamais entendu parler de cette histoire après l’arrestation.

Corbis-0000326255-012Chez Derochette, on a aussi retrouvé des objets ayant appartenu à des enfants, notamment une tétine, alors qu’aucun enfant ne se promenait là. Là non plus, aucune investigation poussée n’a été ordonnée.

On constate aussi que, comme avec l’affaire Dutroux, les policiers qui ont bien travaillé sur cette affaire, notamment celui qui a suivi la piste de la plaque d’immatriculation, ont été mis au placard pendant que leurs collègues qui ont planté l’affaire ont été gratifiés par des promotions. Il se trouve aussi que certains policiers qui ont travaillé sur l’affaire Derochette ont du signer une clause de confidentialité à vie au sujet de cette affaire et de tout ce qui y est lié.

Il est donc très peu probable qu'on connaisse un jour tous les tenants et aboutissants du cas Derochette.

 

--------------------------

Il est évident que Derochette a été protégé depuis le début de ses actes pédophiles. On a pu être surpris que Dutroux, après des viols avec séquestrations, ait été relâché bien avant la fin de sa peine, on s’étonne aussi des cinquante misérables jours d’internement de Derochette après plusieurs enlèvements d’enfants et agressions sexuelles. Il est évident que si on a protégé Derochette, c’est surtout pour protéger ceux qui se trouvaient au-dessus de lui dans le réseau pédocriminel. D’ailleurs, Derochette dit lui-même qu’il est heureux d’avoir été arrêté, et de ne plus pouvoir détruire des gamins. S’il était resté en liberté, il y a fort à parier qu’il serait resté un homme de main du réseau, comme l’a été Dutroux.

Les mêmes personnalités que dans le dossier Dutroux sont citées, et les mêmes protections ont été à l’action.



[1] Cela a d’ailleurs posé question à l’un des experts auprès des tribunaux : « La libération de Derochette me surprend. Cet homme était à l'époque en tout cas un psychopathe pervers dangereux. Je ne sais pas ce qui a joué. Ce n'est pas du tout dans les habitudes de la commission de défense sociale d'agir à la légère ». Cet expert s’étonne aussi que Derochette, exclusivement attiré par les garçons, se soit attaqué à Loubna Benaïssa ensuite.

[2] Il est encore impossible de dire quand est morte Loubna et surtout de quoi elle est morte. Derochette avait commencé par dire qu’elle était morte parce qu’il l’avait poussée et qu’elle s’était cogné la tête, mais aucune trace n’a été repérée sur le crane de la petite fille. La version officielle dit qu’elle est morte au bout de trois jours au maximum, dans la malle en acier, soit de soif, soit d’asphyxie.

[3] Les flics ont dit qu’on ne leur avait pas précisé ce qu’ils venaient chercher. Ils auraient pu le demander avant d’y aller, mais de toute manière le motif était stipulé sur le mandat de perquisition signé par le juge. Il s’agit donc de mauvaise foi.

[4] IBM à Bruxelles était un pied à terre de la CIA, qu’on retrouve aussi citée dans le dossier des tueries du Brabant.

[5] Il travaillait dans une station service concurrente un peu plus loin, et a été vu la dernière fois à quelques centaines de mètres de chez Derochette.

[6] L’auteur de cette lettre a  ensuite été disculpé de l’enlèvement.

[7] Les témoins de l’affaire Dutroux qui ont évoqué le réseau pédophile, des meurtres de jeunes filles et d’enfants, l’implication de magistrats, de flics, de la famille royale, ont été appelés X1, X2, X3 etc. afin de protéger leur anonymat.

12 octobre 2014

Un retour au XIXe siècle en matière de droits des femmes et des enfants?

Screenshot_24On parle beaucoup des enfants ici, car ils n'ont pas de voix malgré le nombre de groupes qui revendiquent leur défense, y compris les masculinistes. Depuis peu je me revendique féministe, parce que j'ai compris que les droits des unes et des autres régressaient en même temps. Et je sais que si les choses sont ainsi corrélées, c'est parce qu'il y a un système derrière. Lequel? Ca va faire vieille furie soixante huitarde, mais tant pis, je le dis: notre ennemi commun est le système patriarcal.

 

En période de recul économique et de régressions sociales, la loi du plus fort revient par la fenêtre. Évidemment, ce sont les plus faibles qui en pâtissent. Les pauvres, les handicapés, les vieux, les étrangers, les femmes, les enfants, en prennent ces dernières années plein la figure. Et en ce qui nous concerne ici, on va voir que si les femmes et les mères perdent des droits, automatiquement les droits des enfants sont aussi menacés.

Ce qui m'intéresse ici, c'est de faire appel à celles qui se revendiquent féministes, pour qu'elles englobent dans leurs revendications la question des droits des enfants victimes, dont la parole est encore plus bafouée que celle des femmes adultes.

A première vue, si on se contente de croire les auto-congratulations de nos dirigeants qui se vantent de mener un "combat pour l'égalité", et de réussir, on pourrait croire que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, et que les femmes sont désormais à égalité avec les hommes.

Il en va tout autrement, que ce soit en France et partout dans le monde.


La garde alternée

4333191_5_bf53_ill-4333191-857c-sans-titre_f7e323d072ee5ddd6232f63952801dfaSi on écoute les associations comme SOS Papas, on dirait que la majorité des femmes sont des furies qui veulent à tout prix et sans raison éloigner leur enfant de leur père adoré. Ils ont réussi, à force de grimper sur des grues et de faire de bruit, à imposer la garde alternée comme principe de base en matière de séparation parentale.

Sauf qu'en réalité, on ne mettra la garde alternée en place QUE SI monsieur la demande. S'il ne la demande pas, ce sera à la mère de s'en occuper à temps complet. En effet dans 90% des cas, les parents se mettent d'accord, et en général la mère a la résidence principale sans que cela ne pose problème. Dans 10% des cas seulement il y a conflit, souvent parce que le père était violent, pédophile ou juste complètement con, et ce sont généralement ceux-là les "pères perchés". Cela peut aussi être, évidemment, parce que la mère a ses défauts.

C'est pour ceux-là que le gouvernement a cédé et veut imposer une garde alternée aux mère, jusqu'à la majorité des enfants. Et si elle refuse pour protéger son enfant, c'est tout simple: à terme elle perdra l'autorité parentale. Cela s'est déjà vu. Et cela ira d'autant plus vite qu'on va ressortir la théorie fumeuse de "l'aliénation parentale".

Là encore, on impose une pseudo "égalité" alors qu'avant cela, le traitement des femmes et des enfants victimes reste déplorable, que l'égalité économique n'est qu'un leurre, et que la justice n'est que trop rarement rendue en matière de violences familiales. Un groupe de père perchés a ainsi déclaré que "comme ça, elles y réfléchiront à deux fois avant de rompre avec le papa". Génial, donc être père donne des droits sur la mère jusqu'à la majorité de l'enfant?

En fait c'est cela, le système patriarcal. Même avec la novlangue, les stratégie des communication, les panégyriques dans les médias, le fond de la "pensée" de ces messieurs est digne de l'époque des cavernes.

Et derrière la revendication de la garde alternée, il y a surtout la volonté de ne pas payer les pensions alimentaires des enfants.

Image-102Si Le Monde nous dit que la plupart du temps, les mères sont "avantagées" lors des séparations, c'est absolument faux: d'un commun accord, la garde principale leur est confiée la plupart du temps. Elles ne sont donc pas "avantagées" surtout quant on sait que beaucoup de pensions alimentaires ne sont jamais payées (40 à 50 % des pensions ne sont pas payées, 98% du temps c'est le père qui refuse de payer). Et pourquoi les hommes préfèrent-ils la plupart du temps laisser la mère gérer les enfants au quotidien? Mais tout simplement parce qu'ils considèrent qu'ils ont autre chose à faire, comme faire avancer leur carrière, ou avoir une vie sociale, par exemple.

Ainsi, SOS les mamans rappelle que "ces familles s’accordent dans 80 % des cas sur les modalités de l’après séparation avec des enfants. Pères et Mères choisissent à 71 % une résidence auprès de la mère, 12% auprès du père, et 17% de résidences alternées volontaires. Rappelons ici que 93 % des demandes des pères sont satisfaites". Les pères perchés ont évidemment menti sur la réalité de ces chiffres pour obtenir gain de cause.

On nous dit que la garde alternée est "dans l'intérêt de l'enfant", parce qu'un enfant "a droit à ses deux parents". Déjà, certaines études montrent que les enfants ayant subi la garde alternée ne sont pas forcément super épanouis, et que cela entraine pas mal de difficultés logistiques pour la mère et l'enfant, et ensuite est-ce vraiment un "droit" pour un enfant d'être ballotté à droite et à gauche au nom de l'intérêt de son père à voir son enfant une semaine sur deux?

Quant à la mère, forcément elle ne pourra pas déménager à 300 kilomètres, et cela jusqu'à la majorité de l'enfant, même si elle a fait le choix de ne pas vivre avec le père. Si la mère veut quand-même déménager sans l'accord du père, ce sera très simple: le père réclamera et obtiendra la garde exclusive, encore une fois grâce à l'aliénation parentale. Il n'est pas du tout sûr que dans le cas contraire, si le père déménage, on applique les mêmes principes.

Et où l'enfant ira-t-il à l'école? Entre les deux, ou près de chez sa mère?

19fev2013Ajoutons que telle que la loi est concue, un père violent peut obtenir la garde alternée. S'il a frappé la mère aussi, évidemment, car tout cela n'en fait pas un mauvais père, selon cette loi machiste.

N'oublions pas non plus que les femmes gagnent encore beaucoup moins que les hommes et sont plus souvent cantonnées à des emplois partiels, si bien que sans la pension, elles ne pourront souvent pas payer un logement assez grand pour que chaque enfant ait sa chambre. Alors que va-t-il se passer? On peut parier qu'elle perdra la résidence des enfants au profit du père, s'il gagne un peu plus qu'elle. Et elle devra lui payer une pension alimentaire.

Dans le cas où une femme tombe enceinte après une courte relation avec un homme qui reconnait l'enfant (même si elle ne le veut pas), elle sera obligée de subir la garde alternée, et l'enfant aussi. En réalité, la femme devient simplement la pondeuse de Monsieur et l'enfant n'a rien à dire non plus, et certaines féministes parlent de "GPA forcée", ce qui est hélas déjà une réalité.

C'est cela que les pères perchés qui n'aiment rien tant que de se faire passer pour des victimes appellent "l'égalité parentale" [1]. La députée écolo Barbara Pompili, qui a défendu cette loi incohérente et machiste, a aussi filé 2000 euros à SOS Papas avec sa réserve parlementaire, donc avec nos impôts. Elle a aussi signé une pétition émanant de soi-disant "femmes en faveur de la garde alternée", qui doivent être en réalité un front masculiniste.

Pour terminer sur la résidence alternée, il faut rappeler que de nombreuses femmes ont été frappées par le "père" ou même tuées lors des remises d'enfants hebdomadaires [2], y compris devant des commissariats. On peut aussi parler de toutes ces femmes tuées après la séparation, et des enfants tués pour détruire les mères. A chaque fois, il s'agit de types qui n'ont "pas supporté la séparation", et qui y ont été un peu plus fort que d'habitude, juste pour avoir le dernier mot, pour dominer [3]. Un cas symptomatique est celui de Fabrice Devaux, membre de SOS Papas qui avait planqué de la drogue dans la voiture de son ex pour la faire accuser de trafic de drogue, et il avait aussi préparé son assassinat avec d'autres membres de SOS Papas tout cela pour, dit-il, la convaincre "d'accepter la garde alternée". On imagine l'ambiance si la garde alternée avait été imposée dans ce cas précis. 

Quant à cette garde alternée qu'ils réclament tant, certains admettent eux-mêmes qu'en réalité, les baby sitters et leurs propres mères peuvent intervenir plus qu'à leur tour pour les aider à garder les enfants, alors que leurs ex s'organisent davantage autour des enfants.

 

 1013385_818049841551489_8390644973414537317_nLa GPA

La Gestation Pour Autrui (GPA), c'est un peu comme la question de l'avortement, de l'accouchement sous X, de la prostitution etc. Et finalement elle est très simple cette question: est-ce que le corps d'une femme lui appartient? Si oui, on ne peut pas le commercialiser. On ne peut pas non plus commercialiser un être humain, le bébé, cela semble évident. Sauf pour quelques lobbys gays [4] qui sont bien trop bruyants.

D'ailleurs cela pose la question du service après-vente, dont on a déjà eu quelques échos consternants ces derniers temps. Sera-t-il possible de rendre un enfant né handicapé, et qu'adviendra-t-il de lui? Un pédophile aura-t-il le droit d'acheter un enfant via une GPA?

Selon moi, si on considère que le corps d'une femme est une marchandise comme une autre, c'est l'aboutissement de centaines d'années de domination des plus forts (les hommes) sur les plus faibles (les femmes). Comment peut-on considérer la prostitution comme normale? Aucune des prostituées que j'ai interrogées ne veut que sa fille fasse ce métier. Personne ne veut cela, parce que c'est ce réflexe qui est naturel.

Quant à la GPA, quelle femme ferait cela si elle n'avait pas besoin d'argent? Ce n'est pas pour rien que les Indiennes ou les Thaïlandaises sont sollicitées en masse pour servir de mères porteuses. On peut aussi en trouver aux Etats-Unis pour environ 100.000$, en Grèce pour 40.000 € ou même en Belgique pour 15 ou 20.000€. Mais il est illégal d'acheter un enfant à l'étranger, fort heureusement. 

Derrière la GPA et la propagande pour la GPA, il y a un business. Au nom de ce business, on va prendre le risque de toutes les dérives, la première étant la marchandisation du corps de la femme, et de l'enfant qui en sort. Je ne crois pas du tout à la "GPA éthique" d'Elisabeth Badinter.

achetetonbebeEn revanche, si les femmes célibataires ont le droit d'avoir recours à la Procréation Médicalement Assistée, les couples de femmes n'y ont pas le droit. Cherchez l'erreur. A Nantes, une lesbienne (qui vivait en couple) a même été obligée par un tribunal français à reconnaître le "statut de père" et des droits de visite au donneur de sperme. Encore une fois, les droits des hommes et ceux des femmes sont à géométrie variable!

La "liberté" de vendre son corps serait donc sans retour pour les mères porteuses, mais pas pour les donneurs de sperme? porter un enfant pendant 9 mois ne ferait pas une mère, mais donner son sperme, en 5 minutes, dans une éprouvette, donnerait automatiquement le "statut" de père? Avec ce genre de délire, qui peut encore croire qu'on est dans un système égalitaire?

Le discours concernant la GPA est d'une absurdité totale: l'association CLARA qu'on entend beaucoup trop dans ce débat, explique par exemple que "interdire les mères porteuses incite à commettre des infractions". Interdire le cannabis et l'héroïne aussi, interdire le viol aussi. Est-ce pour cela qu'on légalise le viol, l'héroïne, le cannabis? Non évidemment.  La même asso déclare même que "C'est par solidarité que les femmes décident d'être mères porteuses". Ben tiens: bientôt elles le feront gratuitement, c'est ça? Juste pour faire plaisir à des gens qui veulent absolument que leur enfant ait une partie de leurs gênes?

Meres-porteuses-en-batterieIl est amusant de constater que des gens qui se veulent des gens très bien tiennent ce discours digne d'une petite frappe de banlieue. Si la loi interdit cela pour l'instant, c'est parce qu'il y a une réflexion derrière, des choix éthiques. Dont certains couples gays, manifestement, refusent de tenir compte.

On a aussi vu récemment une juge aux affaire familiales, à Brives, déclarer que comme les femmes portent l'enfant pendant 9 mois et qu'elles peuvent ainsi avoir avec lui une relation privilégiée, il est normal de confier la garde au père (s'il la demande, bien-sûr, autrement on laisse la mère se débrouiller), afin de "contrebalancer" ce lien.  Ajoutons qu'en l'occurrence, cette femme avait quitté le père suite à des violences. Là aussi, on tombe dans la GPA forcée, une sorte de "prise en otage" des utérus.

Une ex féministe devenue masculiniste en vieillissant, Elisabeth Badinter, défend ouvertement la GPA: selon elle, "il va falloir un jour légaliser la GPA". Quel progrès! Pourquoi plaider une chose pareille ouvertement, comme si cette légalisation était inévitable? Y aurait-il une campagne obscure destinée à déposséder les femmes de leur maternité? Elle le dit elle-même: "La GPA est une pratique reconnue comme partie intégrante de la PMA par l'organisation mondiale de la santé". Or, la PMA c'est la procréation médicalement assistée, qui n'a rien à voir avec le fait d'acheter un bébé porté par quelqu'un d'autre. Avec la PMA, une femme ou couple stérile a recours à des méthodes pour avoir un enfant qui grandit dans le ventre de la femme de cce couple. Badinter réclame même une GPA bénévole, une "GPA gratuite".

181641_suffragettesLes femmes, entre les machos hétéros, les femmes machos et les machos gays, sont réellement prises en tenailles et leurs enfants avec. Et si la justice s'en rend complice, c'est parce qu'elle est conseillée par des experts partisans, et parce que les politiques sont sous l'influence des lobbys les plus remuants et les plus voyants.

Bientôt, au nom de la "liberté de disposer de son corps", de la "liberté d'avoir des enfants", des femmes pourront donner des bébés à qui elles veulent.

Ou bien, n'importe qui pourra acheter un bébé, le plus souvent à des femmes ayant besoin d'argent sinon elles ne le feraient pas. Alors qu'on a fait un grand débat des enfants nés sous X, qui ne peuvent pas connaitre leurs origines, on ne se demande pas ce que va ressentir un enfent vendu par sa mère biologique. Et ce n'est pas mieux pour la mère, surtout si elle fait ça pour l'argent: en Inde, on organise des thérapies pour les mères porteuses afin qu'elles ne s'attachent pas à l'enfant [5]. Quelque part, cela revient à de la "prostitution de la reproduction", comme le dit un expert hollandais.

Et puis, qu'est-ce qui interdira alors à un pédophile de commander un bébé pour en faire ce qu'il veut, sachant qu'il sera vite rentabilisé? Y aura-t-il un suivi de ces enfants, du milieu dans lequel ils atterrissent?

 

0rpgwComme un goût de XIXe siècle

En Suisse, un enfant né de père inconnu était considéré comme étant en danger et pouvait être mis sous tutelle de l'Etat, jusqu'à un changement législatif intervenu en juillet 2014. La mère ne servant à rien, elle pouvait aussi perdre son autorité parentale et l'enfant risquait un placement.

Il y avait donc d'énormes pressions pour qu'elles donnent le nom du père biologique de l'enfant, si elles n'étaient pas mariées (en cas de mariage la mari est considéré comme le père). La mère célibataire elle-même pouvait être mise sous tutelle par l'Etat, si elle ne voulait pas donner le nom du père.

Cette loi est très étrange, car un célibataire, lui, peut adopter seul un enfant. Cela intéresse surtout les hommes, qui n'ont pas d'autres moyens d'avoir des enfants que d'en acheter ou d'en adopter.

Que ce soit en France, ou en Belgique, quand une femme battue quitte le domicile "familial" sans prendre ses enfants avec elle, elle a énormément de mal à la récupérer puisqu'on lui reproche un "abandon de famille".

J'ai parlé récemment à une association qui vient en aide à ces femmes, en Belgique, et on m'a dit que trop souvent, on doit leur conseiller de retourner au domicile. Parce qu'il n'y a pas assez de foyers d'hébergement pour femmes et enfants, et parce qu'encore aujourd'hui, c'est la femme battue qui doit partir, pas le mari violent. En outre, elles risquent de perdre la garde de leurs enfants.

Il y a une autre ancienne féministe dont les positions actuelles sont assez révélatrices. Evelyne Sullerot a ajourd'hui 90 ans, et cela se ressent. Cette ancienne résistante a été l'une des initiatrices du planning familial, promotrice de la contraception, puis elle vire sa cuti dans les années 2000 et prend position pour les pères, contre les mères, et cela au nom des "droits des enfants" qui selon elle sont trop souvent "privés" de leurs pères.

En 2005 elle devient la marraine de l'associatio SOS Papa, et en 2006 elle publie "Pilule, sexe et ADN, trois révolutions qui ont bouleversé la famille", dans lequel elle dénonce le planning familial, l'avortement, la libération sexuelle (qui est certes loin d'être la panacée mais a quand-même permis qu'on commence à parler de sexualité féminine). Pour elle, la justice favorise les femmes, et les pères sont négligés. Elle ose même parler de "suprématie de la femme dans la famille" à cause de la contraception, du divorce et de la libération sexuelle, ce qui relève de la pure manipulation. Elle estime même qu'avant les années 70, il n'y avait pas de "forte rivalité sexuelle homme/femme".

whenwomenvoteBref, cette féministe devenue une masculiniste dogmatique veut clairement revenir sur des acquis essentiels pour les femmes. Dans quelque temps, elle demandera peut-être la fin du droit de vote pour les femmes? Après tout leur rôle c'est kinder küche kirche, pas de se préoccuper de politique.

"Toutefois le droit français permet toujours à une femme d’être mère sans le dire au père et de priver son enfant de père. L’opinion continue de penser qu’une femme a "bien le droit" de se faire un enfant pour elle seule. Comme l’a écrit SOS Papa dans un de ses bulletins, ce devrait être considéré comme une forme de maltraitance -si on se met du point de vue de l’enfant", dit-elle devant un parterre de membres de SOS Papa.

Alors voilà donc le fond de sa pensée? Obliger toute mère à vivre sous la coupe du géniteur? Voilà où SOS Papa veut en venir: transformer les femmes en simples pondeuses. Car derrière, il y a la garde alternée, le syndrome d'aliénation parentale, et tout un arsenal pour dégager les mères de la vie de leur enfant. Et quel est le prétexte pour en arriver là? Mais le "droit de l'enfant" tout simplement!

 

vamos19L'aliénation parentale

Le lobbying pour la théorie pédophile de l'aliénation parentale est mené par des groupes masculinistes. Il n'y a rien d'étonnant à cela: cette théorie a été conçue par des pédophiles pour protéger leurs congénères masculins, en attaquant les mères protectrices [6]. Aujourd'hui en France, il suffit qu'un "expert" dénonce une mère "aliénante" pour qu'elle perde la garde de ses enfants au profit du père, qui lui passe pour une victime.

Le fondement de la théorie du SAP (Syndrome d'Aliénation Parentale) est que lors d'une séparation, une très grande partie des accusations faites contre les pères sont fausses. Il n'y a aucune étude sérieuse pour confirmer cela, bien au contraire. "Une étude canadienne (Trocmé et Bala, 2005) a analysé 7 672 cas de maltraitance sur enfants signalés aux services sociaux : dans 4 % de ces cas seulement, les dénonciations étaient fausses. En cas de conflits pour la garde des enfants après une séparation, cette proportion apparaissait plus élevée : 12 % ; les fausses dénonciations concernaient plutôt la négligence (neglect) que la violence sexuelle. De plus, les fausses dénonciations étaient formulées plus souvent par les parents n’ayant pas la garde, en général les pères (15 %), que par l’autre parent, en général les mères (2 %). Sur 7 672 cas de maltraitance, il y avait seulement 2 fausses dénonciations contre un père n’ayant pas la garde", expliquent Patrizia Romito et Micaela Crisma dans un article intitulé "Les violences masculines occultées: le syndrome d'aliénation parentale".

Screenshot_18Si une mère dénonce des violences sexuelles contre l'enfant et que la justice classe l'affaire sans suite, et si cette mère maintient ses accusations, on va systématiquement lui reprocher de vouloir éloigner l'enfant de son père et de faire de l'aliénation parentale [7].

Il y a quelque temps en Charente, une mère a, par exemple, perdu le droit de garde de son fils de 8 ans, confié à son père condamné déjà sept fois, juste parce qu'un psy l'a jugée "aliénante". Pourtant, au bout de 6 mois chez son père qui vit des minima sociaux, l'enfant avait déjà fait l'objet d'un signalement auprès des sévices sociaux. Le père a été condamné pour plusieurs délits routiers, pour stupéfiants, et pour avoir frappé sa dernière compagne. En outre, il confie l'enfant à ses propres parents car il est dépassé.

Dans cette histoire, l'expert a carrément sous-entendu que la mère aurait pu être victime de viol dans son enfance, ce qui en ferait une mauvaise mère. On voit ce genre de choses dans beaucoup d'expertises contre des mères qu'on veut faire passer pour "aliénantes".

Car, si l'on veut laminer la mère et l'écarter défnitivement de la vie de l'enfant, dans de nombreux cas il faut commencer par nier les violences subies par cet enfant, et dénoncées par le parent protecteur, qui, le plus souvent, est la mère. Il faut aussi décrédibiliser la mère.

Selon Richard Gardner, qui a inventé le syndrome d'aliénation parentale et était toujours prompt à défendre les pédophiles devant les tribunaux, quand une mère sait que son enfant est victime d'abus sexuels, il faut d'abord calmer son "hystérie", parce que finalement, tout cela n'est pas bien grave comparé au traumatisme de la dénonciation.

Dans les tribunaux de notre pays, des cas effrayants montrent que la justice fait généralement plus attention aux "droits des pères" qu'à l'intérêt de l'enfant. Quant aux droits des mères, c'est simple: on n'en parle jamais, on ne parle que de leurs devoirs.

D'ailleurs, on note que tous ces pères qui se disent lésés par des femmes manipulatrices ne revendiquent l'égalité parentale que dans le contexte d'une séparation, et il n'est pas du tout question de prendre en charge 50% des tâches ménagères, de s'occuper à 50% des enfants etc.

 

gpa_maxpppLes dérives à venir: pilule et avortement

Evidemment, au train où vont les choses, dans 5 ans les femmes devront, comme c'est le cas en Espagne, se battre pour conserver le droit à l'avortement. Soit on va carrément l'interdire, soit on obligera les femmes à avoir l'accord du "père" de l'enfant qu'elles ne veulent pas.

Rappelons qu'une femme a encore le droit, puisqu'il s'agit de son corps, de faire un enfant toute seule, et de ne pas vivre avec un homme qu'elle n'aime pas, ou dont elle ne supporte pas les défauts. D'ailleurs, depuis la nuit des temps des femmes élèvent seules des enfants. Mais si elles ne peuvent pas avorter, ce sera la garde alternée pendant 18 ans. Il y a de quoi faire réfléchir beaucoup de femmes quant au fait d'avoir un enfant dans ces conditions.

En france, une femme a plus de risques d'être tuée par son compagnon que sur la route [8]. Pourtant, c'est bien contre les délits routiers que le gouvernement investit massivement, mène des campagnes de propagande, mobilise la police. Pas sur les violences conjugales.

Le blog Guillaume Leroy relate un article du New York Times dans lequel une histoire assez hallucinante est racontée: "une femme a perdu la garde de son nouveau-né parce qu’elle avait déménagé pendant qu’elle était enceinte. Un juge a considéré qu’elle avait fui avec son fœtus. Heureusement, une cour d'appel a redonné la garde du nouveau-né à la mère, déclarant que les droits fondamentaux de cette femme avaient été violés et que "les pères putatifs [supposés] n'ont ni le droit ni la possibilité de restreindre une femme enceinte de sa liberté protégée par la Constitution".

Screenshot_22Il faudra peut-être aussi, d'ici peu, qu'une femme doive demander l'autorisation écrite de son conjoint pour prendre la pilule ou tout autre moyen de contraception. ce serait en tout cas dans la logique des choses.

On devra aussi subir d'autres régressions en matière de prise en charge des victimes, notamment de viols et agressions sexuelles; Déjà qu'à peine un viol sur 10 est dénoncé et que rares sont les condamnations, on pourra encore minimiser davantage l'ampleur de ce qui est en réalité une catastrophe sanitaire. Pourquoi le viol est-il un crime autant négligé en France, et particulièrement quand il touche des enfants? Serait-ce parce que les auteurs sont quasiment tous des hommes? Et les lois faites par des hommes? Rappelons aussi que la plupart des viols de mineurs et de femmes sdurviennent dans le cadre "familial", où finalement l'homme a tous les droits.

On est déjà bien plus préoccupé, semble-t-il, par les 2% de fausses allégations que par les 90% de viols non déclarés, ou par les procédures bâclées qui finissent par des classements sans suite, acquittements et non lieux.

 

 ----------------------

Sur tous les fronts, les attaques contre les droits des femmes et des enfants sont permanentes. En utilisant une sémantique précise et répétitive, le recours aux discours larmoyants, aux coups médiatiques et au lobbying, une certaine catégorie d'hommes, dans laquelle beaucoup ne se reconnaissent pas, portent des coups aux libertés des femmes et à la sécurité des enfants. Il serait bon de comprendre que ces régressions ne feront pas des hommes épanouis, pas plus, évidemment, que des femmes épanouies.

 

 


 

[1] On se rappelle du membre de SOS Papa Serge Charnay, l'un des premiers à être montés sur une grue, en 2013, et qui dénonçait les "bonens femmes" ministres qui ne 'lécoutaient pas, lui qui voulait revoir son fils. En effet, après un enlèvement d'enfant, il a perdu la garde. Il avait aussi été condamné pour violences conjugales, et avait refusé la médiation proposée par la mère.

[2] "Les violences contre la femme et les enfants peuvent continuer même après la séparation. Citons une étude menée en Grande-Bretagne, où 53 femmes séparées d’un mari violent ont été suivies pendant plusieurs années. Parmi elles, 50 ont été agressées à plusieurs reprises quand elles rencontraient leur ex pour "s’échanger" les enfants, et la moitié de ces derniers ont subi des violences physiques ou sexuelles de la part du père pendant les visites (Radford et coll., 1997 ; Radford et Hester, 2006)", expliquent Micaela Crismadu et Patrizia Romitodu.

[3] Fabrice Devaux a été un des leaders de SOS Papa, ui avait un certain écho dans les médias en tant que "père en détresse". Il oubliait, comme il l'a fait sur le plateau de Jean-Luc Delarue, de préciser les actes violents et même illégaux qu'il avait pu commettre.

[4] Je parle bien des gays et pas des lesbiennes qui ont de nombreux autres moyens de concevoir un enfant sans avoir à l'acheter.  Pierre Bergé, par exemple, a considéré que c'était un droit de la femme de "louer son ventre pour faire un enfant". En fait, les gays et l'industrie de la GPA sont les seuls à se battre pour pouvoir achetr des bébés qui ont leurs gènes. Ben oui, l'adoption ça ne leur va plus.

[5] Selon une pédopsychiatre et psychianaliste, le Dr. Myriam Szejer, les femmes qui parviennent à dire qu'elles n'ont aucune souffrance à abandonner l'enfant qu'elles portent le font parce qu'elles refoulent leurs sentiments et émotions indésirables, en étant dans le déni, tout comme les prostituées en exercice le font généralement. Elle explique que les promoteurs de la GPA nient la violence que constitue le système des mères porteuses.

[6] A ce stade, je dois préciser que bien sur, il y a des mères manipulatrices, horribles etc. Et qu'il y a aussi des pères protecteurs.

Screenshot_21[7] Selon Micaela Crismadu et Patrizia Romitodu,"une étude du Collectif féministe contre le viol (1999), réalisée en collaboration avec la Délégation régionale aux droits des femmes d’Ile-de-France. En deux ans et demi (de 1996 à 1998), 67 cas d’« agression sexuelle incestueuse dans un contexte de séparation des parents » ont été constatés, au total 94 mineurs impliqués, surtout des petites filles, qui accusaient dans la majeure partie des cas leur père. Dans 77 % des cas, les enfants avaient clairement décrit les agressions subies, souvent très graves, et donné le nom de leur agresseur. En 1999, quand le rapport a été rédigé, 51 plaintes avaient été déposées. Néanmoins, dans plus de la moitié des cas les plaintes avaient été classées sans même une enquête préliminaire ; dans 22 % des cas, la mère, ne pouvant obtenir aucune information, ignorait ce qui se passait ; 9 % des cas s’étaient conclus par un non-lieu ; un seul agresseur avait été condamné ; dans d’autres cas l’enquête ou le procès étaient encore en cours. Même si les experts et les juges n’évoquaient pas de façon explicite le sap pour discréditer les mères et les enfants, celles-ci étaient quand même accusées de manipuler les enfants et étaient qualifiées par les experts de « névrosées, hystériques, vindicatives ». En outre, dans 20 % des cas, les mères, parent protecteur, avaient été dénoncées à leur tour pour ne pas avoir voulu confier l’enfant au père lors de la visite décidée par le juge, un tiers d’entre elles avaient été condamnées".

[8]  En Europe, "La violence domestique est la première cause de mortalité chez les femmes âgées de 19 à 44 ans dans le monde, devant la guerre, le cancer et les accidents de la route", selon Sandra Barnes, Rapporteur du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l'Europe sur la violence à l'égard des femmes, lors de la journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, le 25 novembre.

06 octobre 2014

Revue de presse du mois de septembre 2014

camp-abuso1Voici la revue de presse du mois de septembre. La rentrée a été marquée par quelques condamnations misérables pour des actes de pédophilie, par quelques victimes courageuses qui dénoncent des réseaux puissants et impunis, par une usine à bébés au Japon, où un millliardaire fou voulait créer jusqu'à 1.000 enfants de lui, par la réinformation nécessaire sur l'affaire Outreau puisqu'on nous a diffusé deux films ne donnant que le point de vue des acquittés, par un pédophile tabassé par les familles de ses victimes, quelque part dans le Nord, par des avancées désatsreuses du combat masculiniste contre les droits des femmes et des enfants... Bref, la routine.

 

> 1er septembre :

  • 2012-10-30-bryan_singer_x_men-533x351USA : Le réalisateur de X Men Brian Singer vient de se débarrasser de deux plaintes différentes, l'accusant d'avoir violé des adolescents lors de soirées. Une semaine après qu'une des victimes, Michael Egan, ait retiré sa plainte, un 3 e homme dit que Singer a abusé de lui dans un hôtel. Les flics vont le laisser tranquille par manque de "preuves".
  • France : Encore de l'abus de mineur par un pédophile: une gamine de 13 ans dit être tombée "amoureuse" du pédophile, qui n'est accusé que d'agressions sexuelles. A 13 ans, on n'a PAS la majorité sexuelle, on est MINEUR et on n'a pas le libre choix. Et nouveauté: pour la justice, une fellation n'est plus un viol. "Un homme âgé d’une quarantaine d’années est poursuivi pour avoir entretenu une "relation amoureuse" avec une jeune fille mineure de 13 ans, selon une source judiciaire. Le Parquet de Thionville (Moselle) poursuit l’homme pour "agression sexuelle sur mineur". L’adolescente, âgée de 13 ans, affirme être "tombée amoureuse"de cet homme de 39 ans, ex-petit ami de sa mère. Le Parquet de Thionville (Moselle) ne l’entend toutefois pas de cette oreille en poursuivant le suspect pour "agression sexuelle sur mineur de moins de 15 ans". Le suspect qui devra s’expliquer devant le Tribunal correctionnel de Thionville risque jusqu’à 10 ans de prison et 150 000 euros d’amende." Selon l'enquête, "il n’y aurait pas eu de viol mais uniquement des attouchements sexuels et du sexe oral".article-2222021-15A5235A000005DC-67_634x446
  • USA : Une jeune femme enlevée en 2012 a permis d'exposer un réseau pédophile dont faisaient partie 11 de ses proches. Britney Wood a été enlevée en 2012, mais elle avait déjà dénoncé sa famille, qui l'avait violée jusqu'à ses 11 ans, en 2003. Un de ses oncles avait été condamné. En 2012 elle a disparu et on ne l'a pas revue. Depuis, 11 membres de sa famille, dont sa mère, son frère, des oncles, sont en prison pour viols etc. sur des enfants de moins de 12 ans.
  • Angleterre : Rien qu'à Manchester, on parle de 180 proxénètes de mineures impliqués dans un réseau de prostitution. Tous sont d'origine pakistanaise ou asiatique, et ils seraient sur le point d'être arrêtés. Certaines de leurs victimes n'avaient que 10 ans, elles étaient vulnérables et souvent à charge des sévices sociaux. Mais qui sont les clients qui ont permis à ce réseau de se développer ainsi?

 

> 5 septembre

  • Screenshot_47Belgique : Reconnu coupable, il se rend insolvable ou comment se venger sur les petites victimes…"En avril 2010, Thierry, 59 ans, a été reconnu coupable d’attouchements sur les deux petites-filles, de son épouse, alors âgées de 8 et 10 ans. Mais l’homme, qui était le nouveau mari de la grand-mère, n’a jamais reconnu les faits, prétendant toujours avoir été victime d’une manipulation contre lui: les petites auraient menti sous la pression de leur maman. Mais les témoignages des enfants ont été jugés hautement crédibles par les experts et Thierry a été condamné. Il n’a écopé que d’une peine avec sursis et a décidé de ne pas faire appel."
  • Belgique : Pas cher payé: "La jeune fille avait fait connaissance du violeur présumé via un réseau social. Ils avaient convenu d’un rendez-vous dans le centre de Tournai où elle a été embarquée dans une voiture. Selon l’avocat de la partie civile et le parquet, il s’agit bien d’un enlèvement car le GSM et la carte d’identité de la victime lui ont été confisqués. L’avocat de la partie civile soupçonne l’auteur du viol de l’avoir enlevée pour la mettre sur le marché de la prostitution. "

 

> 6 septembre

  • 500x287xFrenchInde/Namibie/France : Le pédophile français Mathieu Nicolas Furic a été extradé de Namibie pour répondre d'actes commis en Inde, à Puri. Il avait fui l'Inde après avoir violé des garçons dans une station balnéaire.
  • Angleterre : Spécialité anglaise : l’étouffement d’affaires et d’enquêtes. On se souvient que Cameron avait lancé une grande enquête sur l'étouffement des scandales de réseaux pédophiles VIP depuis 30 ou 40 ans. Il avait d'abord nommé une juge qui avait participé à la protection de ces réseaux, ainsi que son frère, juge également, et son mari, juge aussi. La baronne Butler Sloss a donc démissionné devant le tollé. Cameron vient de nommer une autre juge pour diriger cette grande enquête dont on n'a décidément rien à attendre: Fiona Woolf, une avocate fiscaliste qui a collaboré avec Léon Brittan (ex ministre accusé d'avoir planqué moult dossiers de réseaux VIP, mais aussi d'avoir fréquenté quelques bordels à pédos). Son mari est présent dans la direction de différents hôpitaux grâce à ses œuvres de charité, et elle a toujours défendu les intérêts du grand capital.1516184971_B973500449Z
  • France : En deux ans il a téléchargé plus de 17.000 fichiers pédophiles. Récidiviste, il risque à peine 3 ans de prison, donc rien en fait car "les prisons sont pleines". "Richard Szczepanski, 51 ans, un habitant de Fouquières-lès-Lens toujours marié et père de deux enfants, a déjà été condamné deux fois pour des faits semblables, entre 2007 et 2012. Les images ont été consultées jusqu’au 31 juillet dernier, jour de son interpellation, alors même que le prévenu était suivi dans le cadre d’une condamnation précédente. Concrètement ? Début 2012, l’homme, qui porte un bracelet électronique, se met à fréquenter un site spécialisé où se retrouvent des amateurs déviants "juste pour discuter…" Richard Szczepanski se défend en évoquant des pulsions, mais il n’en a parlé à aucun des spécialistes qui le suivaient. L’un des experts note "très peu de culpabilité", décrit un prévenu "plaintif et autocentré", ayant "une propension à la victimisation", "davantage préoccupé par la dégradation de son image sociale…"
  • France : Emmanuel Verdin contre Lang et Hollande. Emmanuel Verdin comparaitra le 15 janvier pour avoir diffamé Jack LANG en portant plainte contre lui pour viol en réunion sur sa fille, et en en parlant dans plusieurs vidéos. Verdin explique qu'il va apporter une pièce qu'il voulait garder pour le procès sur le viol de la petite fille: une bande vidéo de 1,46 mn qui serait compromettante pour les personnes qu'il accuse. Il dit que c'est son ex, la mère de sa fille, qui filmait. Il aurait fait plusieurs copies.

 

> 7 septembre

  • 8907800-la-folle-usine-a-bebes-d-un-jeune-millionnaire-japonaisJapon : Usine à bébés… "Un richissime héritier japonais a réussi à concevoir plus de 30 enfants avec des mères porteuses en Thaïlande. Il voulait aller jusqu'à 1000, et continuer jusqu'à sa mort. Le pays est sous le choc." Et imaginons que ce Japonais n'était pas juste un fou, mais aussi un pédophile? Qu'est-ce qui l'empêcherait de se constituer son harem?
  •  Belgique : Une gamine de 13 ans a été captée par un pédophile via facebook. Il lui donne rendez-vous en lui demandant de prendre ses papiers, et l'embarque en Allemagne, où elle atterrit dans une famille tzigane. Elle est séquestrée et violée pendant deux jours avant que la police ne la libère. Le père du pédophile a été condamné pour avoir violé et séquestré des mineures en Macédoine, et elles étaient destinées à la prostitution. Il semble que cette fille de 13 ans l'a échappée belle.

 

> 9 septembre

  • largea_stop-child-porn1354698712France : Un pédophile qui a avoué une trentaine de victimes vient d'être attrapé, et PAS par la police: " Un Niçois de 39 ans a été mis hors d’état de nuire par le père d’une fillette qu’il venait d’agresser à St-Laurent-du-Var (Alpes-Maritimes). Il était recherché depuis plus de deux ans et a reconnu près de 30 victimes."
  • France : Il a téléchargé et diffusé des contenus pédopornos mais c'était juste pour voir. Il a pris 12 mois de sursis! "Stoïque à la barre, contrôlant à l’évidence ses émotions, il répond presque trop mécaniquement à la présidente Cellier qui le pousse dans ses retranchements : "Il va falloir beaucoup travailler sur vous-même". Réponse : "Si vous m’y obligez, oui. Je ne suis pas pédophile". Le déni dans toute sa perversité. Ce que confirmera l’expert psychiatre, allant jusqu’à parler de dangerosité et d’un futur suivi indispensable."

 

> 10 septembre

  • LEFORT WIELFrance : Dominique WIEL, acquitté d’Outreau, soutien d'un épdophile condamné.  Dominique Wiel, curé accusé de pédophilie par plusieurs enfants et acquitté d'Outreau et acquitté en appel, a été un fervent soutien de François LEFORT, curé pédophile qui a été condamné à 8 ans de prison en 2005 pour avoir violé des enfants des rues au Sénégal. Depuis, il répète avoir été victime d'une erreur judiciaire, avec le soutien de Dominique Wiel notamment.
  • France : La France autorise le commerce de bébés… C'est l'histoire d'une femme roumaine, mère de plusieurs enfants, qui veut vendre le prochain à naître. Un jeune couple – 27 et 26 ans – dont le désespoir n’est pas à son comble, puisqu'ils ont le temps de faire des démarches pour une adoption, achète cet enfant pour plusieurs milliers d’euros.  Pour ce faire, ils passent par des intermédiaires, deux organisateurs de trafics d’enfants. Lesquels seront mis en examen et incarcérés. La justice leur a d'abord enlevé l'enfant, puis ils ont gagné en faisant appel. Cela fera certainement jurisprudence, et d'autres couples de gays qui ont achetés des bébés veulent aujourd'hu faire reconnaitre les bébés qu'ils ont importés illégalement. 

 

> 12 septembre 

  • fbi-spyware-reseau-tor-lutte-pedophilieAllemagne : Un Allemand de 52 ans, soupçonné de 175 agressions sexuelles sur des enfants et des jeunes, a été arrêté en Allemagne. L'affaire a été mise à jour dans le cadre des recherches entreprises pour retrouver un adolescent de 14 ans disparu depuis quatre semaines à Lübbenau, au sud de Berlin, a précisé Petra Hertwig à l'agence allemande. L'adolescent, handicapé mental, avait été découvert vendredi dans l'appartement de cet homme qui le retenait depuis quatre semaines, selon la même source.
  • Belgique-Pays Bas : Encore une info Kevin Annett (donc à prendre avec précaution): une interview d'une ex femme de mafieux hollandais de la N drangetta, Anne Marie van Blijenburgh, qui raconte avoir assisté à des meurtres rituels par un groupe puissant appelé le 9e cercle, dont Annett parle beaucoup mais dont personne d'autre 'na encore entendu parler, même aux Pays-Bas. > Elle dit que ces meurtres ont toujours lieu en belgique et aux pays-Bas. > Elle dit que la mafia est aux ordres de la famille royale des Pays-Bas (ça, tout le monde est d'accord). Des jeuens seraient recrutés dans des centres de détention pour rejoindre la mafia.> Certains étaient massacrés lors de rituels, notamment à Zwolle, en présence de la Reine Beatrix (qui a démissionné il y a 1 an) et de ses fils. > Elle aurait aussi reconnu un ami de Joris Demmink, le ministre de la justice Ernst Hirsch Ballin, de hauts militaires, des magistrats...

 

> 15 septembre

  • kidmanfamily1USA-Hollywood : Dr Antony Kidman (le père de Nicole Kidman) est décédé vendredi après avoir fui l'Australie alors qu'il était accusé d'abus sexuels et d'avoir assassiné des enfants dans un réseau d'élite pédophile à Sydney. Un mois avant, Fiona Barnett avait déposé une plainte auprès de la police australienne NSW et Child Abuse Commission royale alléguant agressions sexuelles et physiques de Kidman sur elle durant son enfance. 
  • Angleterre : Une femme devenue un homme explique qu'elle a été adoptée par un député conservateur, Ralph Bonner Pink, marié avec la chef des sévices sociaux de Portsmouth. Bonner Pink a commencé à la violer quand elle était gamine, elle dit aussi avoir subi des électrochocs et ne se rappelle quasiment rien de son enfance. A 15 ans elle a fugué, si bien que Bonner Pink l'a mise dans un hôpital psychiatrique de haute sécurité, Broadmoore, où Jimmy Savile l'a violée. Savile avait les clés de cet hôpital, où il a violé plusieurs mineures. Ce témoin explique que son père adoptif était probablement lié à la disparition des dossiers concernant le réseau pédophile VIP, dossiers disparus du Home Office. Il était aussi membre d'un réseau pédophile dont Savile faisait partie. On sait aussi qu'il y avait une connexion entre les orphelinats de Jersey et un foyer de Portsmouth.
  • France : Belle collection : 208.000 images pédophiles chez un récidiviste "abstinent" dont une partie de sa propre réalisation. " Le procès d'un homme de 42 ans, devant la cour d'assises de la Dordogne à périgueux, a débuté jeudi dernier par le témoignage d'une première victime qui aurait eu à subir des agressions sexuelles et des viols entre l'âge de 8 et 13 ans, de 1999 à 2004. Les victimes étaient toutes des garçons de moins de 15 ans au moment des faits." De ce matériel, on a extrait 5680 vidéos pédopornographiques, ainsi que 85169 photos et 117695 dessins ou images 3D, eux aussi à caractère pédopornographique. De ces fichiers, il a isolé 1029 visages d'enfants, principalement des garçonnets. "900x900px-LL-63343319_Samantha-Morton
  • Angleterre : Les services sévices sociaux anglais ! NON ASSISTANCE A ENFANTS EN DANGER, de la part des professionnels qui sont censés les protéger. Ni les éducateurs, ni les policiers n'ont fait quoi que ce soit pour protéger cette enfant, Samantha Morton. Ils ont simplement ignoré les signalements de cette jeune fille de 13 ans et de sa mère. Quand y aura-t-il enfin des PLAINTES PÉNALES déposées contre ces professionnels qui transgressent la loi ? "L'actrice britannique a déclaré au Guardian avoir été abusée par des employés des foyers où elle a passé la majeure partie de son enfance. Samantha Morton a décidé de sortir du silence. Dans une interview accordée au Guardian vendredi, l'actrice a révélé avoir été agressée sexuellement par des travailleurs sociaux dans les foyers pour enfants où elle a vécu. Elle a expliqué s'être confiée à des employés, évoquant "toutes sortes d'abus sexuels qui [lui] sont arrivés à un très, très jeune âge", sans qu'aucune action ne soit entreprise. Après une agression par deux membres du personnel du foyer de Nottingham qui s'étaient introduits dans sa chambre pour l'agresser sexuellement et devant l'indifférence persistante des éducateurs, elle avait décidé d'en parler à sa mère. Celle-ci avait emmené sa fille, alors âgée de 13 ans, devant la police locale, sans qu'aucune enquête n'ait été ouverte. C'est pourtant aux éducateurs qu'elle en veut le plus. «Ils avaient le devoir de prendre soin de moi, pas seulement un devoir social mais une obligation légale de le faire et ils ne l'ont pas fait. Ils ont échoué lamentablement mais j'ai survécu», explique la comédienne à l'affiche de Mademoiselle Julie."

 

> 16 septembre

pILWxzJgxQkwaKe-556x313-noPad

  • France-Canada : Encore une maman prise en tenailles par un ex jaloux et déséquilibré, qui a miraculeusement les faveurs de la justice. Résultat: la mère, franco canadienne, est mise en examen et risque la prison, l'enfant est confié au pervers et régresse. Il 'na pas vu sa mère depuis plus de 6 mois. Encore une fois, le "père" a décidé d'utiliser l'enfant pour détruire la mère parce qu'il n'a pas supporté qu'elle le dégage. Il utilise les relations de sa famille pour arriver à ses fins, et aucune procédure intentée par la mère n'aboutit. Un goût de déjà vu.

 

> 17 septembre

  • nV87xv_Ikrg0KTABFNHyXXxBLbYFrance : Outreau : si vous n'aimez pas la propagande, battez vous contre ce que les médias ont fait de l'affaire Outreau. Le travail de réinformation sur cette affaire doit être fait, c'est vital pour la démocratie...  "Après Présumé Coupable que France 3 a honteusement présenté comme " l'histoire vraie" (sic) d'Alain Marécaux, Planète + vient à son tour sur le sujet avec son émission "Mémoire du crime". Faut-il que l'image qui a été cultivée et véhiculée sur l'affaire d'Outreau soit sensible pour que tant d'ardeur soit déployée pour qu'elle se maintienne dix ans après les faits ! Pour présenter le volet "Les rescapés d'Outreau", le poncif le plus simpliste et le plus naïf qui soit est repris sans la moindre nuance : "Le 22 février 2001, trois enfants de 3, 5 et 7 ans, placés en famille d'accueil, racontent avoir été victimes d'abus sexuels répétés de la part de leur père, avec la participation de leur mère. Des voisins auraient également participé à ces sévices. Les enfants enchaînent ensuite les dénonciations et affirment que des dizaines d'enfants auraient, comme eux, été violés. L'affaire prend une ampleur hors norme. La mère des enfants, Myriam Badaoui, accuse à tout va et le jeune juge Burgaud la croit. C'est le début du terrible engrenage de l'affaire d'Outreau.""calco DEF 20 x 10
  • Monde : Education (hyper) sexuelle…  Pour lutter contre la pédocriminalité, on peut aussi apprendre aux enfants l'estime de soi et à reconnaitre les situations de danger et comment se protéger. C'est marrant, les trucs enseignés à l'école font exactement l'inverse, grâce à l'ONU, cet antre à pédocriminels.
  • Angleterre : La revanche meurtrière des hommes: de plus en plus, on voit des hommes qui tuent leurs enfants pour punir leur ex partenaire. Souvent, ils tuent aussi leur ex, et ça devient même banal. Le pire, c'est qu'à chaque fois on peut s'y attendre. Le seul but de ces meurtres est de détruire leur ex, et juste avant ils envoient des messages du style "dis au revoir à notre enfant", ou "tu ne le reverras jamais". Mais comme ces types, mauvais compagnons, sont jugés bons pères, ils ont des droits de visite même s'ils menacent de s'en prendre à leurs enfants. Personnellement, j'ai vu plusieurs cas où le père agresse sexuellement, voir viole ses enfants, juste pour que la mère s’enfonce dans des procédures et perde la garde des enfants et même l'autorité parentale.

 

> 18 septembre

  • Screenshot_9France : Inceste et récidive: "L'individu qui, vendredi 12 septembre, faisait face au tribunal de Béziers est un multirécidiviste, un pervers sexuel. Il a en effet été condamné en 1996 à 20 ans de réclusion criminelle pour avoir violé huit de ses enfants. Il a purgé seize ans et se présentait libre. Vendredi, si l'on peut le dire ainsi, c'est un reliquat de ce drame qui se jouait devant la présidente Ougier. Elle a dû débattre avec cet homme de faits de viols sur la dernière de ses filles. Elle a déposé plainte contre son père en 2005 et a attendu presque dix ans avant de se voir reconnaître comme une victime." Il a pris deux ans de prison et 10000 euros d'amende, autant dire qu'il s'en tire très bien.
  • Angleterre-Philippines: Récidive et internet. Un pédophile anglais qui utilisait Skype pour entrer en contacts avec des parents aux Philippines et leur demander de violer des fillettes de 3 à 12 ans devant la caméra, a été attrapé. Il revendait aussi ces films, a pris 14 ans de prison. Il a payé 78 fois pour ce type de viols, d'après les flics. Récidiviste, il avait déjà des restrictions d'accès à Internet depuis qu'il avait été condamné pour possession de pédopornographie, en 2012. En Angleterre, on ne rigole pas avec la récidive et l'infraction à la conditionnelle.

 

> 20 septembre

  • 1411187892645Canada : Une canadienne qui a souffert de tellement d'abus sexuels dans son enfance qu'elle a obtenu un visa spécial pour l'Australie, veut attirer l'attention sur le sort des victimes. Entre 4 et 14 ans, Carrie Bailee a été violée par son père qui l’a aussi vendue à des pédophiles. Il y a aussi eu des viols en réunion avec d’autres enfants. A 15 ans, elle a pété un plomb et s'est retrouvée en hôpital psychiatrique puis elle tombe entre les mains d'un maquereau. Elle a du fuir le Canada car le réseau de son père ne l'aurait pas lâchée.
  •  Belgique : Paradis des pédophiles: Un pédophile récidiviste et sous bracelet électronique viole une fillette de 6 ans: il risque au MAXIMUM 5 ans de prison. Encore un viol correctionnalisé. "Déjà condamné à 8 ans pour le viol de ses propres enfants, un Lincentois de 41 ans est à nouveau poursuivi pour avoir abusé d’une gamine de 6 ans le 19 juillet dernier, à Braives. Inquiétant. Le parquet de Huy a requis une peine de 5 ans de prison"

 

> 22 septembre

  • Screenshot_10 France : Une femme, Maud Julien, a été séquestrée pendant 15 ans par son père qui l'a éduquée et initiée selon "d'obscurs rituels maçonniques" "Pas de joie, pas de plaisir", pas de sentiments, de rires, de larmes... Elle devait habiller son père, vider son pot de chambre, une parfaite servante... Le père l'a fait boire de l'alcool fort très jeune (pastis, whisky, cognac...) dès 7 ans. Elle parle de décharges électriques avec des barrières. Il y a quelques relents de MK Ultra.
  • Angleterre : Une femme a été initiée à une sorte de culte satanique à 7 ans, les orgies sexuelles ont commencé à 14, avec des voisins et autres. Puis elle a été prostituée pour rapporter de l'argent au culte. Elle s'est évadée après la naissance d'un enfant à 17 ans. Le groupe était celui de Colin Batley et de sa clique, dont on a déjà parlé.
  • Angleterre : Cliff Richards a chaud aux fesses alors il fuit … ? Ce chanteur pédophile qui trainait avec Jimmy Savile au bordel Elm Guest House, et qui est poursuivi aujourd'hui pour une agression sexuelle, a annoncé qu'il allait vivre à La Barbade, dans les Caraïbes. C'est un des rares pays qui 'na pas d'accord d'extradition avec l'Angleterre. Il a aussi été interrogé plusieurs fois dans le cadre du meurtre de son amie Jill Dando, présentatrice de la BBC tuée alors qu'elle voulait diffuser un reportage sur le réseau pédophile VIP. Richards connaissait son emploi du temps le jour du meurtre.g_0
  • USA : Des livres de coloriage distribués dans des écoles de Floride pour attirer les enfants vers le satanisme. Ben oui: les catholiques ont le droit de le faire, alors le Satanic Temple le fait aussi. Dirigé par un certain Lucien Greaves alias Doug Mesner, le Satanic Temple est un ennemi juré des victimes d'abus sexuels rituels, et nie la réalité de ce type d'abus. Il n'hésite pas à attaquer violemment les survivants qui tentent de s'organiser et de dénoncer les groupes sataniques qui pullulent aux USA. Messner mène aussi une propagande hyper subversive, et banalise gravement les perversions liées au satanisme. Leur dernière cible, ce sont donc les enfants.

 

> 23 septembre

  • 1411396122838_wps_12_Murder_of_Lesley_Molseed_Angleterre : Les pédophiles sont protégés par Google au détriment de l'information des citoyens. En Angleterre, le Daily Mail a vu déréférencer son article sur le tueur d'enfant et pédophile condamné en 2007, Ronald Castree, qui avait tué une fillette de 11 ans handicapée. Le journal s'insurge contre cette censure, qu'il assimile au fait de brûler des livres.
  • France : Réseau pédophile dans le Bas-Rhin. Le père incestueux est accusé des viols de cinq jeunes mineures, ses deux filles et les 3 enfants d'une ex-compagne, qu'il filmait et diffusait sur la Toile. Le jeune militaire aurait envoyé des instructions au quinquagénaire, par MSN, pour orienter en direct la tournure des actes dont les images étaient relayées par webcam. Il est décrit par les avocats des parties civiles comme un jeune homme "perdu" et "toxicomane". Plusieurs centaines de vidéos, sur lesquelles le principal accusé se mettait en scène avec les enfants, avaient été découvertes par les enquêteurs français lors d'une perquisition à son domicile. La plus jeune des cinq victimes, âgées de 7 à 22 ans aujourd'hui, avait 4 ans au moment des faits. Une seule des victimes était présente au procès où ont été montrées plusieurs vidéos "insoutenables", selon une source proche du dossier.Screenshot_11
  • France : A défaut d’une justice efficiente, ces faits risquent d’être en augmentation. Un homme, qui était recherché par la police pour des attouchements sur mineurs dans la forêt de Raismes, près de Valenciennes, a été passé à tabac, samedi, par des proches de ses victimes présumées. Il a été retrouvé dimanche, à Escautpont, au bord du canal de l’Escaut, souffrant de multiples contusions. L'homme âgé d’une quarantaine d’années est soupçonné d'avoir agressé sexuellement, le 28 août dernier, deux jeunes garçons de 11 ans et demi et 13 ans.
  • Roumanie : Pédophile belge en Roumanie: Le Belge a été arrêté le 8 mai et croupit depuis lors en prison. Des photos compromettantes, où l'on voyait des clichés d'enfants âgés d'à peine cinq ou six ans, avaient été découvertes sur son ordinateur personnel. L'homme aurait réalisé, ou fait réaliser, ces photos à caractère pédophile dans le complexe touristique qu'il a fait construire dans la petite ville d'Izvorul-Barzii.

 

> 24 septembre

  • Jozef-Wesolowski-2Vatican : Un ancien cardinal, Jozef Wesolowski, a été arrêté pour avoir acheté des relations sexuelles avec des mineurs pendant qu'il officiait au saint siège. Il a été jugé coupable selon le droit canon, on attend toujours pour une vraie condamnation.
  • Angleterre : On déclarerait morts des pédophiles VIP un peu trop voyants? Au début de l'année on a annoncé la mort de Lord McAlpine, complètement grillé dans plusieurs affaires de pédophilie, mais en réalité il serait bien vivant. Le conseiller de Westminster Simon Milton, lui non plus ne serait pas mort. Il serait planqué en Israël.
  • France : Abusé : un pédophile de 51 ans, qui a violé ses nièces, a eu beaucoup de chance. Deux plaintes d'enfants de la famille pour des agressions sexuelles ont été classées sans suite, dont l'une sur une nièce trisomique. Deux autres plaintes, dont une pour viol, ont été correctionnalisées, alors qu'une de s victimes est très perturbée et est "soignée" en psychiatrie. Le pédophile ne risque qu'un an de prison! " "Je ne me souviens pas", répète-t-il à l’envi, bien droit, cheveux ras, mâchoires serrées. Roger, 51 ans, a perdu la mémoire à cause d’un accident. Une amnésie simulée, disent les experts. Mais bien pratique quand on est accusé par deux nièces d’agression sexuelle. Les deux fillettes avaient entre 9 et 13 ans au moment des faits, à Saint-Brice. A la suite de la mort de leur mère, elles avaient été placées en famille d’accueil. Elles passaient à l’occasion le week-end chez leur oncle, qui était aussi le parrain de la plus jeune. "Le parrain, c’est important, déclare-t-il à barre. Ca remplace les parents quand ils ne sont plus là". D’une drôle de façon. La nuit, il se glissait en effet dans le lit des fillettes, et procédait à des attouchements. La plus jeune de ses victimes, âgée aujourd’hui de 22 ans, a fait des tentatives de suicide, et se trouve aujourd’hui encore dans une unité psychiatrique fermée. Celle-ci l’accuse d’un viol complet, requalifié en agression sexuelle".google-pedo
  •  France : C'est dingue comme tous les contenus parlant de pédophilie sont déréférencés de Google. Il va vraiment falloir changer de moteur de recherche. "Numerama a découvert ce mardi, tout à fait par hasard, que Google a purement et simplement déréférencé une grande partie des articles dans lesquels nous abordions la question très délicate du blocage sans contrôle judiciaire et sans recours possible des sites sur lesquels seraient diffusés des contenus réprimés par l'article 227-23 du code pénal. Le sujet avait été particulièrement vif au moment de l'examen de la loi LOPPSI."

 

> 26 septembre

  • Screenshot_13Canada : 60 arrestations dans une affaire de pédopornographie. "La longue liste des accusations inclut entre autres des chefs d'agression sexuelle, de possession de pornographie juvénile, de fabrication et de distribution de pornographie juvénile. De la drogue et des armes prohibées ont aussi été saisies lors des opérations policières. " A quand la même en France? ah non c'est vrai, il n'y a pas de réseaux en France...
  • France : Un an de prison pour le viol d'une gamine de 7 ans, qui dit mieux? Et comme "les prisons sont pleines", en dessous de 3 ans de taule, il n'y a pas de prison du tout. "Cet homme, âgé de 40 ans et habitant Châlons-en-Champagne, était jugé par la cour d’assises de la Marne, à huit clos, pour "viols et agressions sexuelles sur mineur de 15 ans". Des faits commis, il y a une dizaine d’années, sur une fillette, alors âgée d’environ 7 ans"
  • France : Djihadiste et pédophile: "Une fillette âgée de 13 ans avait été interpellée à l’occasion du démantèlement de la filière djihadiste dans l’Est lyonnais. Cette toute jeune fille était mariée religieusement à l’un des frères soupçonnés d’organiser le recrutement de combattants pour la Syrie."
  • Angleterre : Nous y voilà!!! Le gouvernement anglais s'apprête à interdire le dévoilement des affaires de pédophilie concernant des personnalités. Ca a le mérite d'être clair. Ces infos seront rendues ultra confidentielles durant des décennies. Les affaires les plus graves, qui risquent d’ébranler l'establishment, seront donc censurées, la presse n'aura pas le droit d'en parler. C'est dommage, car dans l'establishment anglais, on est face à une véritable culture de la pédophilie (bien-sûr, cela est impossible en France, comme le nuage de Tchernobyl). C'est surtout dommage, car on sait très bien que c'est seulement par la vérité qu'on a une chance de s'en sortir...
  • France : Une affaire de réseau pédophile qui n'existe pas à Angoulême. "Comme Outreau". Deux frères ont déclaré que leur père et des amis à lui les violaient dans un bar appelé le "Café de la plage". "L'affaire du réseau de pédophilie du café de la Plage à Angoulême se termine, finalement, par un jugement clair et précis en 2006 : tous innocents comme à Outreau. Mais combien de vies brisées, combien de larmes, combien de malheurs aura-t-il fallu pour en arriver là ? En 2007, la commission d'indemnisation de Bordeaux accorde à Gilles Pommier [prêtre impliqué dans l'affaire puis acquitté] une indemnisation de 120 000 euros".

 

> 27 septembre

  • pAngleterre : Un ancien inspecteur de police a déclaré hier dans la presse qu'on l'a forcé à laisser tomber son enquête concernant un pédophile du Labour, le parti de Tony Blair, et il n'a pas eu le droit de mener de perquisitions. Le pédophile en question Greville Janner, un député sioniste qui a violé un enfant vulnérable pendant plusieurs années, à l'insu de sa famille. Le responsable du foyer où était le jeune avait dénoncé les faits, et a été lui-même condamné pour pédophilie puis est mort en prison.
  • France : Incroyable! Un père pédophile a pris 20 ans.... J'espère qu'il devra aussi rembourser le fric qu'il a du se faire en diffusant sur Internet les vidéos de ses viols, et en commettant en direct pour ses amis pédophiles. "les cinq fillettes violées et agressées sexuellement pendant de nombreuses années n'étaient pour l'accusé que "des objets sexuels". "Il a exercé une contrainte morale sur les victimes car il était pour elles un adulte référent", a rappelé l'avocate générale. Outre ses deux filles, le quinquagénaire a abusé de trois enfants dont il avait réussi à obtenir la garde en séduisant leur mère, laquelle avait par la suite emménagé avec lui. L'accusé filmait la plupart des scènes puis diffusait les vidéos sur Internet. "utopie-conflictuelle-de-lautoritc3a9-parentale-conjointe
  • Suisse : Ca se passe en Suisse, mais ca va arriver chez nous dans les années à venir. Ou quand les "pères" ont tous les droits, garantis par les machos du parlement, et cela contre l'intérêt des enfants et des mères, évidemment. "Lorsqu’il a été question de l’imprescriptibilité des crimes pédophiles (entrée en vigueur le 1er janvier 2013), les parlementaires suisses ont refusé un rétroactif aux victimes de pédocriminels. En revanche, le 1er juillet 2014, les parlementaires ont accordé un rétroactif illimité aux associations de pères qui réclamaient le rétroactif pour l’autorité parentale conjointe. Les mères et les enfants victimes de violence conjugale en furent profondément choqué-e-s. (...) Il faut savoir qu'en Suisse, les autorités considèrent tout désaccord ("conclusions différentes") entre les parents comme un conflit, avec la conviction qu’il s’agirait d’une situation dangereuse pour la santé de l’enfant. Donc lorsqu’une curatelle est instaurée en raison d’un prétendu "conflit" entre les parents, la mère risque fortement de perdre la garde des enfants, soit qu’ils soient placés, soit qu’ils soient donnés en garde exclusive au père. Ainsi, bien que les mères puissent officiellement refuser d’accorder l’autorité parentale conjointe rétroactive au père (en apparence, tout semble pour le mieux dans le meilleur des mondes), elles ne peuvent en réalité pas le faire, car si elles refusent, les représailles pleuvent : elles risquent de perdre la garde des enfants et même de voir leurs enfants placés, parce qu’il y aurait un soi-disant conflit parental dangereux pour les enfants. (...) Ce rétroactif pour l’autorité parentale conjointe est donc une catastrophe pour les femmes et les enfants confronté-e-s à de la violence conjugale, sachant que l’autorité parentale exclusive était le dernier rempart contre la violence masculine."

 

> 28 septembre

  • The-Paedophile-HunterAngleterre : Un chasseur de pédophile qui se fait passer pour une gamine afin de coincer les pervers a aidé à en coincer 10. Evidemment, il y a une grosse controverse sur les gens qui font cela. Certains parents s'étaient regroupés pour donner rendez vous à des pédophiles et les filmer, mais après le suicide d'un pédophile le groupe n'a plus eu d'activité.
  • France : Un proxénète d'enfants agresse des étudiantes: "Le père de famille de 37 ans a été incarcéré en milieu de semaine dernière et mis en examen pour agressions sexuelles, exhibitions sexuelles et violences sur, au moins, 7 étudiantes asiatiques du campus universitaire Talence-Pessac-Gradignan, près de Bordeaux (Gironde). Ce chauffeur routier, déjà condamné pour proxénétisme sur mineurs en région parisienne, a été confondu grâce aux analyses ADN."

 

 

 

03 octobre 2014

Outreau: le procès en appel, une honte pour l'Etat de droit

Screenshojht_2Aujourd'hui, on va revenir sur l'acquittement quasi général intervenu à l'issue du procès en appel de l'affaire d'Outreau. Un acquittement tout à fait hors norme, du jamais vu et heureusement: ledit acquittement a été annoncé avant même que les jurés ne commencent à délibérer. Le citoyen pourrait se demander à quoi sert le cirque du jury populaire dans les procès d'assises, mais pour sarkoléon et sa clique cela n'a posé aucun problème bien que diverses irrégularités aient été démontrées.

 

Remettons les choses dans le contexte: à l'époque, sarkoléon voulait la peau des juges d'instruction (et on comprend aujourd'hui pourquoi, avec toutes les casseroles qu'il se trimballe il pourrait ouvrir un dépiot de gros en quincaillerie). Oui, sarkoléon était La loi: il a déclaré Yvan Colonna coupable de l'assassinat du préfet Erignac dès son arrestation, par exemple.

Le premier procès d'Outreau, à Saint-Omer, a vu la condamnation de 10 personnes, dont le couple Delay et le couple D., des voisins de palier qui finalement, n'ont pas fréquenté les Delay très longtemps, et 16 enfants reconnus comme victimes.7 accusés ont été acquittés.

Six autres accusés ont été acquittés ensuite, lors du procès en appel en 2005. Et de toute manière ces futurs acquittés ont été libérés très rapidement après le procès. Par exemple, le curé qui avait pris sept ans a été libéré le 21 juillet 2004 alors que le jugement est tombé le 3 juillet. Le lendemain 22 juillet 2004 c'est Franck Lavier qui est libéré alors qu'il avait pris six ans de prison.

Screenshot_33Suite au premier procès, les premiers acquittés ont réclamé des indemnisations. Leurs avocats, les fans des médias Dupont Moretti, Berton & Co, ont commencé à faire du bruit immédiatement avec cette histoire d'indemnisation des clients, ce qui a totalement pollué le débat sur l'affaire Outreau durant tout le temps avant le procès en appel, fin 2005.

 

Les indemnités

Les 7 acquittés [1] ont ainsi posé fièrement dans la presse, réclamant "réparation", et cela avec force et vigueur. Notre cher ministre de la Justice, si actif pendant l'affaire Alègre à Toulouse, Dominique Perben, a même reçu lesdits 7 acquittés qui, nous disait RFI en septembre 2004, voulaient "faire reconnaître l’injustice dont ils ont été victimes" et, au passage, taper sur le juge d'instruction. En plus, Perben leur a promis des avances, soit 100.000€ qu'ils ont touchés en décembre 2004.

Les premiers 7 acquittés se sont donc fait entendre, comparant leur situation à celle de Patrick Dils, blanchi par la justice pour deux meurtres, après 15 ans de détention, et qui avait touché 1 million d'euros. Ces acquittés en ont fait au maximum 3. Et les avocats voulaient absolument que la question soit réglée avant le début du procès en appel.

Screenshot_perbenPendant des mois, on a donc parlé de chiffres. Le ministère faisait des propositions, puis les avocats s'épanchaient dans les médias en disant que ce n'était vraiment pas assez quelle honte. Remarquez, on comprend le ministère, même s'il voulait marquer le coup et victimiser les acquittés au maximum: les avocats de 6 des 7 acquittés avaient réclamé un million d'euros par tête. Même Karine Duchochois, qui n'a pas fait un seul jour de prison, demandait 650.000€.

On notera aussi qu'en principe, c'est une commission d'indemnisation liée à la Justice qui doit décider de ces indemnités. En outre, il y a eu une clause de confidentialité auxdites indemnités. Selon un magistrat qui a demandé des éclaircissement au ministère de la justice afin de mieux évaluer les sommes, "Pour pouvoir effectuer des compensations valables, nous avons demandé aux services de la chancellerie ses critères dans l'affaire Outreau, mais le secret nous a été opposé". Cela signifie que les indemnités des acquittés d'Outreau ont été débattues hors de tout cadre légal. Sinon, pourquoi cahcer la recette miracle?

Qu'y avait-il dans ces indemnités? "Les montants fixés par la Chancellerie comprennent "l'indemnisation du préjudice moral et de la faute lourde de l'Etat, l'indemnisation de la détention provisoire et celle du préjudice matériel", expliquait le Nouvel Obs.

Screenshot_34Le montant exact perçu par chacun des acquittés est secret, mais "le montant moyen de l’indemnisation est de l’ordre de 57 euros par jour (oscillant en fait entre 37 et 107 €. Une exception notable est celle des acquittés d’Outreau, qui se sont vus proposer une indemnisation de 4000€ par jour, qu’ils ont refusée. Après versement d’une provision de 250.000 €, une négociation a eu lieu, avec une clause de confidentialité qui leur interdit de révéler les montants perçus. Source : Le Guide de la défense pénale, 5e éd., Éd. Dalloz, oct. 2007".

On sait que Pierre Martel, chauffeur de taxi accusé par différents enfants, a touché 600.000€ pour 30 mois en prison (soit 20.000€ par mois de prison !!!), indemnité négociée chez le ministre de la Justice soi-même.  Karine Duchochois, qui n’a pas fait de prison, aurait finalement touché 150.000€.

Et d'après une question posée au Sénat en 2010, certains ont touché jusqu'à 1 million d'euros, c'est-à-dire la somme qui avait été réclamée [2].

Et je précise que le plus indigne dans cette histoire d'indemnités n'est pas le tapage médiatique qui a entouré les débats à leur sujet, mais la disproportion totale avec les indemnités versées aux 12 enfants reconnus victimes en appel, soit 10.000 misérables euros pour des années de souffrances physiques et pshychiques intenses et répétées.

 

outreau quartier2Brouhaha médiatique

En plus de l'histoire des indemnités, les condamnés déjà libérés clamaient leur innocence dans les médias, criant eux aussi à l'injustice et réclamant leurs indemnités, et cela alors que le procès en appel arrivait seulement.

 Les "experts" type Paul bensussan, fans de la négation de la parole de l'enfant, se sont mis à jacasser sur les conséquences d'Outreau avant le procès en appel, et on a évoqué partout diverses réformes, comme ne plus parler de la "crédibilité" des enfants, afin "d’éviter l’amalgame entre "crédibilité" et "vérité judiciaire"", ou l’exigence d’impartialité des experts. Car oui, la thèse officielle était déjà, hélas, que les enfants d'Outreau étaient de sales menteurs, et les acquittés ou futurs acquittés (d'ailleurs à ce stade de l'affaire cela revenait déjà au même) de pauvres victimes.

En mai 2005, une drôle de clique se met en branle, rebondisssant sur l'affaire d'Outreau: " A l’initiative du député UMP Georges Fenech et de l’avocat Eric Dupont Moretti, des personnalités d’horizons très divers tels que les magistrats Eric de Montgolfier et Laurent Davenus [3], les avocats Thierry Levy et Jean-Louis Pelletier [4], se sont réunis mercredi soir et ont décidé d’adresser une lettre commune au président de la République en vue d’engager ‘une vraie réforme de la justice’ qui, selon eux, passe par une séparation entre le siège et le parquet ".

France-Outreau-Acquittes-1Georges Fenech, le meneur du mouvement anti "sectes" mais pas toutes, qui traine aussi quelques casseroles [5], vient d'annoncer qu'il sera l'un des avocats de Daniel Legrand, qui passera en procès pour les faits présumés qu'il aurait commis alors qu'il était majeur (il n'a jusqu'à présent été jugé que pour les faits dont on l'accusait alors qu'il était majeur).

Fin 2006, il avait créé un "observatoire d'Outreau" avec deux acquittés, après avoir aussi participé à la commission d'étouffement d'enquête parlementaire de l'affaire Outreau. Le but de cet observatoire, nous disait-il, était de "promouvoir une réforme profonde de la justice et d'alerter les autorités ainsi que l'opinion publique sur les nécessaires changements attendus par le pays".

Quant à Thierry Levy, c'est cet avocat qui a défendu avec tant de ferveur la pédophilie et les pédophiles, sur une chaine publique, il n'y a pas si longtemps que cela. "Le sexe avec les enfants est un sujet qu'on ne peut plus aborder aujourd'hui. Plus personne n'ose parler de la sexualité des enfants", dit-il, regrettant probablement les années 80, les Cohn bendit et les Pollac, avant de s'énerver parce que la "morale", n'est-ce pas, "vient interdire tous les comportements un peu différents". Il regrette que la pédophilie soit devenue "un sujet totalement interdit".

Deux mois avant le procès en appel, Florence Aubenas, tout juste libérée de sa prise en otage en Irak, publie un livre sur l'affaire Outreau, à partir de pièces du dossier données par les avocats de la défense, et des propos tenus par les acquittés et les avocats de la défense. Un livre à charge contre les enfants, alors qu'avant d'être retenue en otage, elle avait déjà suivi l'affaire et tenait le discours inverse.

 

Screenshot_35Un étrange procès

Au milieu de ce délire médiatique devenu quasiment sociétal, on en arrive au procès en appel, qui s'ouvre en novembre 2005 après un report. Il se déroule à paris, comme le demandaient les avocats de la défense. Me Berton, avocat de Franck Lavier, a déclaré en apprenant la nouvelle que " le procès se rapproche de la chancellerie", avec laquelle il avait justement voulu négocier directement les indemnités. Et cela ressemble bien à un message, signalant que l'affaire était sous contrôle.

Sont donc rejugés les six condamnés ayant fait appel, à savoir Alain Marécaux (condamné en première instance à 18 mois de prison avec sursis), le curé Wiel (7 ans de prison), Legrand fils (3 ans de prison dont un avec sursis),  Lavier (6 ans de prison) et sa compagne Sandrine Legrand (3 ans avec sursis) et Thierry Dausque (4 ans de prison dont un avec sursis) [6].

Dans les médias, et jusqu'au JT de France 2, on nous présente, à l'ouverture du procès, tous les condamnés qui feront partie du deuxième charter d'acquittés comme étant des innocents. Dans l'opinion publique, on ne comprend plus: pourquoi des acquittés sont envoyés en procès en appel? D'autant qu'ils se présentent tous libres malgré la gravité des faits qu'on leur reprochait. Evidemment, les 7 déjà acquittés étaient présents pour soutenir leurs copains.

Screenshot_41Dans les médias, par contre, on n'a toujours pas entendu une seule fois le parquet, chargé en principe de l'accusation, ni une seule fois les avocats de la défense. Quant aux experts, ils étaient tenus au secret, et les enfants étaient mineurs et placés, ils ne pouvaient donc pas s'exprimer.

Le procès commence le 7 novemnbre 2005, jour où la cour reçoit une lettre de Thierry Delay disant que les six sont innocents. Durant les débats, on a à peine posé des questions aux accusés au sujet de sfaits. par exemple, Daniel Legrand fils déclare: "Je ne connais pas ces enfants. J’ai jamais fréquenté Outreau", sans qu'on ne le confronte à ses contradictions ni aux déclarations contraires de nombreux témoins, du moins d'après ce qui en est ressorti dans les médias.

Les assistantes maternelles, chez qui les enfants victimes avaient été placées et qui avaient patiemment recueilli leurs paroles, ont été vivement attaquées, les avocats de la défense disant qu'elles avaient quasiment monté toute l'affaire à cause de leurs délires.

On nous dit que l'audition de Chérif n'a "rien apporté"... Normal: il a toujours répété exactement la même chose, depuis ses premières audition à la police de Boulogne en 2001.

Le 16 novembre, les trois enfants qui accusaient le curé Wiel se retractent d'un coup, certainement apeurés de voir ce qu'il est arrivé à leurs copains quand ils ont été passés à la question par les ténors avocats de la défense, et traités de menteurs. Suite à cela, Berton l'avocat de Lavier déclare que le procès est réglé.

Tous les médias nous parlent alors d'un "coup de théâtre".

 

Screenshot_5Mais quelques jours plus tard, il s'est passé une autre chose incroyable, que les médias ont oublié de dénoncer. Alors qu'une des filles Lavier maintenait ses propos au sujet du meurtre d'une petite fille, propos qu'elle avait déjà tenus dans une lettre qu'elle avait adressée au juge Burgaud, on apprend que l'avocat de son père, Franck Berton, détient plusieurs lettres similaires écrites par sa soeur, et qui ne se trouvent pas dans le dossier d'instruction.

" Me Franck Berton, avocat de la défense, a produit à l'audience la semaine dernière une de ces pièces litigieuses, une lettre rédigée par la fille de l'accusée Sandrine Lavier. Me Berton a déclaré à Reuters avoir en fait retrouvé cinq lettres de ce type, écrites par cette fillette et par une autre enfant, entre janvier et mars 2002", nous dit Le Nouvel Obs du 21 novembre 2005.

"Ces documents figuraient dans les dossiers des juges qui ont géré le placement de ces enfants. Dans ces lettres, une des fillettes déclarait avoir été témoin d'un meurtre d'enfant, évoqué dans le dossier par d'autres enfants mais qui s'était déjà avéré imaginaire. [Je précise que l'affaire du meurtre a été classée et jamais jugée, on ne peut donc pas affirmer qu'elle était fausse et sortie tout droit de l'imaginaire des quatre enfants qui en parlent]
Les deux fillettes mettaient par ailleurs en cause de manière fantaisiste [Là aussi, comment affirmer que ces propos sont fantaisistes puisqu'il n'y a jamais eu d'enquête] de nombreuses personnes de leur entourage pour des viols. "Ces lettres mettaient en lumière l'aspect délirant des déclarations des enfants. Elles montraient aussi un phénomène de 'contamination' entre les enfants d'Outreau, les uns répétant les affabulations des autres ", estime Me Franck Berton.

trombi enfants 2
Envoyées au procureur par des assistantes maternelles, ces pièces n'ont pas été versées au dossier [7] du juge Burgaud. Franck Berton émet l'hypothèse d'un "tri volontaire" du juge, qui aurait éliminé des éléments défavorables à sa thèse. Le parquet général de Paris n'a pas d'explication mais penche pour l'hypothèse d'un problème d'"aiguillage". 

Le lendemain 17 novembre, ce sont les experts qui sont mis au pilori, alors qu'ils ont tous dit la même chose. Un collège d'experts a confirmé les expertises des premiers experts, attaqués de manière aberrante par les avocats de la défense, mais on s'en moque.

Le 18, Badaoui se rétracte au sujet de ses accusations. Elle disculpe les six accusés, et tout le monde la croit, cette fois. Alors que pour le coup rien n'est étayé ni logique, mais comme par hasard tous les médias la croient. Marécaux dit que Dimitri lui a avoué avoir menti, ce qui serait très étonnant car aujourd'hui encore, il dit qu'il a toujours dit la vérité. Il fait d'ailleurs partie des enfants reconnus victimes.

La semaine suivante est consacrée à l'audition des accusés... qui racontent leurs malheurs! Martel passe pour un martyr, on peut même lire dans la presse que "la fille des époux L., rejugés, a maintenu la semaine dernière cette accusation farfelue", comme quoi il les avait emmenés et violés en Belgique. Tiens, parce que les enfants ne sont pas tous rétractés, contrairement à la version officielle? 

Screenshot_40Le 25, Villepin, 1er ministre, demande au ministre de la Justice de " faire des propositions de façon à ce que de tels drames ne puissent pas se reproduire". ceci, alors que les accusés ne sont pas encore acquittés, mais passons.

 

Un acquittement surréaliste

Le dernier jour du procès, le 30 novembre, l'avocat général Yves Jannier, qui n'a pas fait preuve de beaucoup d'acharnement à défendre son dossier, requiert l'acquittement général et dit que les enfants ont déliré.

L'affaire a tellement été bouclée que ni les avocats des victimes, ni les avocats de la défense n'ont eu à plaider. Mieux: Yves Bot, le procureur général de la cour d’appel qui avait assisté aux "débats" le dernier jour, exprime ses regrets aux accusés au cours d’une conférence de presse. Il a aussi "complété" le réquisitoire d'Yves Jannier, demandant lui aussi l'acquittement.

Et cela AVANT que le verdict ne soit rendu (les jurés venaient de se retirer), ce qui a évidemment pesé dans la balance au mérpis du droit des victimes à avoir un procès équitable: "nous devons faire en sorte que cela ne se reproduise plus. La démarche dans cette enceinte, c’est une démarche de réparation" et il vient lui-même demander leur acquittement dans la salle d’audience, ce qui ne se fait jamais [8].

matignon1"La présidente de la cour d'assises de Paris a vivement critiqué hier le procureur général de la cour d'appel de Paris, Yves Bot, pour avoir tenu une conférence de presse dans la salle d'audience avant le verdict. Entendue par la commission d'enquête parlementaire, Odile Mondineu-Hederer a raconté avoir été "abasourdie" par la présence d'Yves Bot et de la presse dans le prétoire, le 30 novembre 2005, quelques minutes après la fin du réquisitoire. Après avoir réclamé l'acquittement des six derniers accusés et exprimé ses "regrets" pour cette "véritable catastrophe", le procureur général avait accordé des interviews aux médias audiovisuels, mettant en scène une institution judiciaire qui cherche à montrer qu'elle a tiré les leçons de cette "catastrophe". Et ce avant même le verdict attendu le lendemain", lisait-on dans 20 minutes du 11 avril 2006 (article aujourd'hui indisponible sauf en cache).

C'est seulement le lendemain 1er décembre que le verdict est rendu, et qu'on apprend que les six sont acquittés, mais ce n'est un scoop pour personne. Le même jour, Pascal Clément, nouveau ministre de la Justice, annonce le lancement d’une triple enquête des inspections générales des services judiciaires, policiers et sociaux sur le "désastre" de l’affaire Outreau. Il promet des réparations aux nouveaux acquittés.

"Ces acquittements, conformes aux réquisitions, sont la suite logique de l'effondrement des charges de l'accusation pendant le procès en appel", explique savamment Le Monde. Sauf que la réalité est bien différente, sinon pourquoi 12 enfants auraient-ils été reconnus en tant que victime de viols et de proxénétisme?

Dans un silence assourdissant, aucun média ne parle des 12 victimes. Le 6 décembre, les acquittés sont reçus à Matignon par Villepin, Chirac s'est "excusé", et le 7 la commission d'enquête parlementaire est lancée.

Lorsque les services d'inspection se sont mis en branle, qu'est-il ressorti de cette affaire d'Outreau? Eh bien, bizarrement, les déclarations des nombreux magistrats impliqués dans le dossier n'étaient pas franchement en faveur des accusés.

Screenshot_45Il s'agit là d'un courrier officiel rédigé le 19 mai 2004, à l'attention du ministre de la Justice, par un service spécialisé, la direction des affaires criminelles et des grâces.

On pourrait diffuser plusieurs document de ce type, qui montrent que l'instruction a été menée honnêtement. On attaque le juge Burgaud, mais il sert de bouc émissaire parce que derrière, ce que l'on cherche à cacher, c'est tout un système de corruption et de réseaux pédophiles inter connectés.

 

-----------------------

On comprend pourquoi le public ne comprend rien à cette affaire: d'un côté, 13 acquittés et 4 coupables, de l'autre 12 victimes. Pas besoin d'avoir fait polytechnique pour comprendre que le compre n'y est pas, d'autant que, on l'a vu, plusieurs affaires connexes ont été saucissonnées du dossier. Le procès en première instance ne ressemblait déjà à rien, avec des victimes placées dans le box des accusés, face au public composé de journalistes et des accusés. Le procès en appel était encore pire, avec un acquittement général annoncé avant le verdict. Une chose est sûre cependant: un tel cirque ne se reproduira pas au procès de Daniel Legrand à Rennes.

Enfin j'ajouterais que la manière dont les choses se sont passées est révélatrice d'un dysfonctionnement grave de notre institution judiciaire, soi-disant garante de l'Etat de droit (mais l'Etat de quel droit, faut il se demander): bien que rendue au nom du peuple français, la """justice""" n'appartient qu'à ceux qui la font.

 

 


[1] Ces acquittés étaient Roselyne Godard, Karine Duchochois, Odile Marecaux, Daniel Legrand père, Pierre Martel, Thierry Dausque, David Brunet.

[2] Le sénateur René Vestri avait rappelé dans sa question que "dans l'affaire d'Outreau, les personnes détenues à tort ont été indemnisées pour cette erreur judiciaire de sommes allant de 650 000 euros à 1 million d'euros. En effet, le montant total de l'indemnisation a été tenu secret afin d'éviter que la jurisprudence [C'est moi qui souligne] ne crée une inflation des indemnisations de détention. Cette indemnisation portait sur trois champs, à savoir la faute lourde de l'État, le préjudice matériel et la détention préventive".Mais, Georges Tron le ministre de la fonction publique n'a pas voulu répondre sur le montant versé.

[3] Laurent Davenas a été nommé comme avocat général à la cour de cassation par Chirac, après avoir empêché pendant longtemps que des poursuites n'avancent contre Xavière Tibéri.

[4] Pelletier était l'avocat du curé Dominique Wiel.

[5] Notamment une mise en examen pour avoir diffusé des injures publiques dans le journal de son association de magistrats en 2001, ou une peine d'inéligibilité qui a vu l'annulation de son élection dans le camp UMP en 2008, pour une magouille avec ses comptes de campagne. Un truc pas grave, nous a-t-on dit. En 2012 il est condamné pour diffamation publique dans un rapport de la Miviludes, qui "lutte" contre les "sectes". Par contre en 2011 il a été relaxé pour les sous que son association de magistrats a touchés du marchand d'armes Pierre Falcone, impliqué jusqu'au cou dans l'Angolgate (ventes d'armes illégalement à la dictature en Angola).

[6] Deux couples condamnés n'ont pas fait appel. Il s'agit des Delay, et du couple de voisins qui, comme Myriam Delay (Badaoui), ont avoué l'ensemble des faits. Aujourd'hui, il ne reste plus que Thierry Delay en prison.

[7] Comment se fait-il que ces pièces envoyées au procureur, chargé de transmettre les pièces au juge, ne se sont-elles pas trouvées dans le dossier. Il y a eu aussi quelques pièces qui ont disparu du bureau du juge Burgaud, à qui on ne peut pas reproché d'avoir cherché à épargner les accusés. Et pourquoi aurait-il éliminé des pièces qui dénonçaient les accusés?

[8] A la commission d’enquête parlementaire, Bot a dit que cette conférence de presse avait été improvisée, sous la pression des médias. Mais selon Durant Soufflant, c’est le parquet général qui l’avait organisée, dans la salle des Assises. La responsable presse du parquet avait dit aux journalistes de rester dans la salle d’audience La responsable dit que cela a été fait suite à la demande des journalistes. Pourtant, les enfants n'ont pas pu porter plainte contre Yves Bot pour ce manquement colossal, lui qui a toujours été un grand ami de sarkoléon: les enfants étaient mineurs à l'époque, et mal défendus. Quand les plus âgés sont devenus majeurs, il y avait prescription.

 

http://survie.org/mot/angolagate

01 octobre 2014

Mise à jour 2: Des fraudes au référendum sur l'indépendance de l'Ecosse

cnnUn vote historique a eu lieu en Ecosse la semaine dernière : alors que tout le monde s’attendait à ce que les écossais votent oui à l’indépendance, c’est l’inverse qui s’est produit. L’Angleterre ne voulait pas lâcher sa colonie, et tout a été fait, jusqu’aux pires fraudes électorales, pour parvenir à ce résultat lamentable pour la démocratie. Et le 1er ministre Cameron peut déclarer que "cela règle le débat sur l'indépendance pour une génération".

 

L’Angleterre ne veut pas perdre l’Ecosse, qui représente près de 10% du PIB national, pas plus que la France ne veut perdre la Bretagne ou le Pays Basque.

Alors, pour augmenter les chances de succès, les autorités anglaises n’ont pas hésité à mentir, par exemple en faisant croire aux retraités qu’ils perdraient leur pension en cas d’indépendance, ce qui est faux évidemment.  

Quelques jours avant le scrutin, la Royal Bank of Scotland a dit qu’elle déménagerait son siège, on adit qu’il faudrait changer de monnaie, etc. Comme pour le référendum sur l’Europe auquel les quelques peuples à qui on a demandé leur avis ont a voté non, on a promis l’apocalypse à  ceux qui ne suivraient pas la doxa. Le premier ministre espagnol (qui craint une séparation de la Catalogne) avait notamment déclaré qu'une Ecosse indépendante devrait quitter l'Europe. Et en parallèle, on a aussi promis quelques largesses à venir pour l’Ecosse, si le vote était finalement contre l’indépendance.

7CD54E3B-67BF-4830-A7F4-55DA98ACA8F7_cx0_cy5_cw0_mw1024_s_n_r1Sur 37 médias en Ecosse, un seul était favorable à l'idnépendance, ce qui n'est pas sans rappeler la position de nos médias lors du référendum sur l'Europe.

Mais la propagande n’a pas suffi, alors on a aussi interdit aux Ecossais travaillant à l’étranger et même en Angleterre (1 million de personnes environ) de prendre part vote. En revanche, des enfants âgés de 3 ans ont reçu des cartes d’électeur pour le référendum sur l’indépendance, ce qui posait quelques questions quant à la tenue du registre des électeurs. Lors d’un référendum précédent sur la création du parlement écossais, en 1979, des morts ont eu leur carte d’électeur également.

 

Le jeu des anomalies

Et puis, on a fait comme dans n’importe quelle dictature africaine : on a bourré les urnes. Il y a de nombreux endroits où on était certains que le "oui" allait gagner, mais c’est le "non" qui l’a mystérieusement emporté.

A Glasgow, les flics enquêtent sur 10 électeurs venus voter dans des bureaux différents, et qui se sont entendus dire qu’ils avaient déjà voté. A Dundee, des bulletins oui ont été repérés parmi les votes "non". Et des alarmes inopinées ont retenti à plusieurs reprises, de manière à interrompre le dépouillement des votes et à obliger tous les membres des bureaux de sortir. Dans cette ville acquise au "oui", on a dit que le taux de participation avait été plus bas que prévu, alors que de longues files d'électeurs s'étendaient devant les bureaux de vote.

scot-11On a appris le 1er octobre que des assesseurs dans une ville des Highlands (Dingwall), qui étaient favorables à l'indépendance, ont été relevés de leur devoir d'assesseur au dernier moment. Une mésaventure qui n'est, par contre, pas arrivée aux tenants du non au référendum. "Un porte parole du comté a confirmé que des membres du staff ont été relevés de leurs fonctions pour des 'comportements inappropriés'", nous apprend The Independant.

Par ailleurs, le vote de Dingwall a été retardé parce qu'un camion qui transportait les urnes pleines de bulletins de vote s'est crashé sur l'autoroute.

Certains électeurs ont aussi noté l'absence de numéro de référence unique derrière les bulletins de vote, ce qui est illégal. Et apparemment, ces bulletins ont bien été comptabilisés.

Plusieurs graves irrégularités ont été signalées à droite et à gauche, comme par exemple des gens inconnus arrivés avec des urnes pleines de bulletins de votes dans leurs coffres, ce qui n'est pas normal du tout. Ils ont eu plus eu la possibilité d'échanger ces urnes avec les unres où se trouvaient les vrais bulletins de vote. Certains parlent aussi de pressions sur un chef de bureau de vote.

independentcartoon-460x290Près de 790.000 électeurs ont voté par courrier. Apparemment, ces bulletins ont d'abord été envoyés en Angleterre avant de revenir en Ecosse, officiellement dans le but de vérifier les signatures, mais on n'est pas obligés d'y croire. La Poste avait ordre de détourner tout ce courrier, envoyé initialement aux bureaux de votes écossais.

Même la Russie dénonce des irrégularités dignes de la Corée du Nord. D'ailleurs, des observateurs russes de ces élections ont déclaré que la traçabilité des urnes du comté d'Edimbourg une fois centralisées était tellement nulle qu'on était bien incapables de dire d'où elles venaient.

Par ailleurs, le taux de participation, autour de 85%, a été officiellement plus bas dans certains bastions pro indépendance. Il est assez logique de se demander si une partie des bulletins n'est pas passée à la trappe.

Quant aux observateurs internationaux, ils ont été 222 à s'inscrire pour suivre ce vote, mais comme on leur a demandé payer eux-mêmes leurs frais de déplacement beaucoup ont manqué à l'appel et seule une partie d'entre eux était bien sur place pour observer le jour du vote.

Début octobre, un écossais a raconté qu'il était tombé sur des centaines de bulletins de vote "oui" dans des poubelles à Edimbourg. Le type en a parlé partout sur Internet, si bien que la police a expliqué avoir lancé une enquête à ce sujet.

Il y a par exemple cette vidéo qui circule, avec une autre fraude évidente: les bulletins "oui" sont mis dans la pile des bulletins " non". Cette fraude est toujours dans le même sens : réduire frauduleusement le nombre de bulletins favorables à l’indépendance de l’Ecosse.

Le lundi suivant le référendum, plus de 80.000 personnes avaient déjà réclamé une enquête indépendante sur ce scrutin qui fait de plus en plus polémique. Une bonne partie des écossais pense que les résultats du vote ont été bidonnés par l’establishment. Ils demandent donc un nouveau scrutin.

L'année dernière, une élue du parti national Ecossais, Margo MacDonald, avait mis en garde contre des manipulations possibles du scrutin par le MI5. Elle avait demandé solenellement au MI5 de ne pas intervenir lors de ce référendum. Hélas, elle est décédée depuis. Elle avait aussi déclaré que le parti national Ecossais était largement infiltré par le MI5 (comme l'étaient l'IRA en Irlande, le mouvement breton en Bretagne, etc.)

Il faudra suivre avec attention la suite des événements. Je serais étonnée que les Ecossais en restent là, et même si les anglais ne risqueront pas d'organiser un second scrutin, il faudra bien répondre à quelques questions quant à la régularité du référendum. Mais n'oublions qu'en France non plus, nos élections ne ressemblent à rien: les lois sont bafouées, le scrutin universel direct est un mythe, et on est incapable de prouver les résultats.

 

 

 

 

Posté par Ceri à 18:19 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

29 septembre 2014

Lutte contre le terrorisme et manipulation des masses

03syria_cnd-articleLargeJ'ai du mal à croire que les citoyens français sont -encore- en train de tomber dans le panneau de la propagande. Comme si la guerre en Irak, la guerre en Afghanistan, la guerre en Syrie, les "révolutions" bidons dans les pays du maghreb, la "révolution" bidon en Ukraine, la "révolution" bidon en Azerbaïdjan, n'avaient pas encore permis de comprendre qu'on se fiche complètement de nous, et surtout de notre intelligence. Que se passe-t-il? Eh bien on est tout simplement en train de faire monter la pression vers une guerre mondiale contre le "terrorisme". Et devinez à qui ça va -encore- profiter?

 

Je ne parle plus de guerres ou de géopolitique depuis un bon moment, tout simplement parce que je suis lassée de voir toujours les mêmes opérations sous faux drapeau, avec toujours les mêmes grosses ficelles, qui nous amènent toujours plus vers la dictature. Mais il est temps de faire le point car les choses semblent s'accélérer.

Les opérations bidons, "sous faux drapeau", ne datent pas d'hier. De l'incendie du Reichstag aux "années de plomb" en Italie, en Belgique, en France ou en Allemagne, on a eu notre lot d'opérations terroristes menées par les services de nos pays respectifs et attribuées en général à des groupuscules d'extrême gauche.

 

Les décapitations

6918746-10577326Après une quatrième décapitation, d'un français cette fois,  voilà que flamby et ses copains veulent nous enfoncer dans une guerre contre un groupe "terroriste" qu'ils ont eux-mêmes contribué à mettre en place.

Prenons le premier décapité: James Foley. Figurez-vous que lors de son enlèvement, la gazette Libération a osé titrer en mai 2013: "Un journaliste américain aux mains de Bachar El Assad" (l'article a aujourd'hui mystérieusement disparu, mais j'ai vérifié et il était encore en ligne il y a un mois). Les Belges tenaient de toute façon le même discours.

On comprend donc que le vilain Bachar est vraiment t§rès méchant et enlève des journalistes qui se battent pour la liberté. Puis, quand Foley a été décapité, nouvel article en août 2014: "Le journaliste américain enlevé en Syrie tué par les jihadistes". Diantre! Doit-on alors en déduire que le vilain Bachar a refilé l'otage à ses ennemis, les islamistes, que l'Europe a elle-même armés pour le virer du pouvoir? Ou doit-on comprendre que Libé nous a encore enfumés? On notera au passage que le titre de l'article a été modifié, mais il reste visible dans le lien de ce papier.

Quant à la décapitation en elle-même, on n'est vraiment pas obligés d'y croire. En effet, même des spécialistes officiels ont vu pas mal de choses anormales dans cette vidéo. Et les mauvaises langues se demandent comment il est possible de décapiter quelqu'un  avec un canif, et sans que le sang ne gicle. Comme par hasard, il manque le passage le plus sanguinolent de la vidéo, celui qui, si j'étais terroriste, aurait absolument du être diffusé pour bien faire peur à tout le monde. Enfin bref, il n'est pas très intéressant de lister les anomalies de cette décapitation, elles sont très nombreuses et on a les mêmes dans toutes les opérations du genre.

Et comme dans toutes les opérations false flag (sous faux drapeau), on a pu voir la famille de Foley, le jour où on apprenait sa mort, dire devant toutes les caméras de télé du monde que leur fils était courageux et s'est battu pour la liberté. Pas une larme, non, juste un discours bien patriotique, et un appel à continuer la guerre au Moyen-Orient.

fstbjphb-1408592711La France a donc aussi eu son décapité, en la personne d'Hervé Gourdel dont l'attentatt est, nous dit-on, revendiqué par le groupe Djound Al-Khilafa, totalement inconnu au bataillon [2] mais qui aurait avoué être lié à l'Etat islamique. Là aussi, évidemment, quelques zones d'ombre existent. En tout cas, flamby n'a pas perdu le nord, si sarkoléon, et toute la classe politique française appelle à "lutterconterleterrorisme". TF1 nous parle même d' "unité nationale face au terrorisme".

Précisons au passage que le "terrorisme" n'est toujours pas défini en droit international, ce qui laisse la porte ouverte à toutes les dérives.

En tout cas, certains militaires algériens dénoncent une opération montée de toutes pièces par les services français afin d'obliger l'Algérie à "luttercontreleterrorisme". Ce qui, hélas, ne serait pas étonnant du tout.

Et il est assez bizarre de noter que Hervé Gourdel aurait été tué le lendemain de son arrivée dans le pays. "Et puis, dans son dernier tweet, on pouvait lire "Quand je rentre d’Algérie après le premier octobre, si je rentre". Cela indique qu’il était certainement destiné à mener une mission précise en Algérie. Les deux premiers ressortissants français enlevés en Algérie ont déjà été identifiés comme étant des agents d’espionnage français. Pour moi, il n’y a pas de doute. Gourdel serait un agent français bien rusé.", explique Ali Zaoui, ancien militaire algérien.

Quoi qu'il en soit, flamby est parvenu à ses fins et la "luttecontreleterrorisme" reprend de plus belle. On verra la suite lors des prochaines décapitations, mais flamby a déjà des airs de Bush après le 11 septembre. Et ça ira crescendo car il parait que les vilains terroristes que nous armons et finançons voudraient s'en prendre au métro parisien. Alors bing, on monte encore en état d'alerte. Sarkoléon avait inventé le niveau "alerte écarlate" après l'affaire Merah, là je me demande bien à quel niveau on est... Et si malgré tous ces efforts la psychose ne prend pas, flamby va finir par se demander ce qu'il faut faire. Ses copains US pourront lui expliquer. 

 

L'affaire Merah

Mohamed-MerahD'ici là, j'aimerais revenir sur l'affaire Merah, qui été une tentative d'enfumage supplémentaire. Il fallait faire peur, conditionner les français à la notion de terrorisme islamiste sur le sol français pour qu'ils soient bien flippés et qu'ils acceptent tous les délires guerriers du pouvoir, eh bien on a organisé l'affaire Merah.

Et les "complotistes" dans mon genre en rigolent encore tellement c'était mal géré. Certains se sont même amusés à relever 72 incohérences dans la version officielle de l'affaire. A la fin, il n'y a plus que des journalistes mainstream pour gober une affaire pareille!

On se souvient que l’affaire dite "Merah", c’était 7 morts (des militaires et trois enfants juifs ainsi que le père de deux d'entre eux) tués par un jeune délinquant à mobylette, qui a pu fuir les services de sécurité français pendant deux jours avant de se faire tuer dans sa souricière après 32 heures de siège par le RAID, la crème de la crème des services d’intervention français. Le tout, en pleine campagne électorale, comme l’affaire Kelkal en 1995 et bien d’autres.

La version officielle n’a jamais tenu la route, pas plus que l’affaire de l’Anthrax qui aurait justifié la guerre en Irak.  Pourtant, les autorités ont fait comme si tout le monde avait gobé les délires véhiculés par la propagande officielle. 

Voici quelques-unes des remarques que l’on peut faire, même si cette liste est loin d’être exhaustive.

  • Pourquoi le portrait-robot des tueurs (ils étaient bien deux selon les premiers témoignages) ne correspond-il pas à celui de Merah ? En effet, des témoins [3] ont décrit un type aux yeux bleus et à la peau blanche, or Merah est de type arabe.
  • On peut aussi s’étonner du fait que Merah, qui était donc coincé dans un appartement pendant près de deux jours, ait pu sortir pour voir une amie et téléphoner depuis une cabine à France 24, avant de retourner dans l’appartement où il a été tué par les as du RAID. Cela, sans que les as en question ne le voient partir ou rentrer, et sans qu’ils ne le descendent. Qui est assez débile pour croire à une version pareille ?
  • Pourquoi Claude Guéant a-t-il dit que Merah n’avait aucun moyen de communication, alors que deux de ses téléphones ont été mis sur écoute durant le siège de son appartement ?Screenshot_4
  • Doit-on croire que les services français pistaient Merah depuis longtemps, mais étaient assez bêtes pour ne pas le pister réellement et le laisser faire son attentat, sans que lesdits services n’y soient pour quelque chose ?
  • Pourquoi a-t-on retrouvé la carte de visite d’un flic chargé de la sécurité de sarkoléon dans le box de Merah, pourquoi avait-il un gilet pare balles de la police et un flingue modifié comme le font les forces d’élite françaises ?
  • Pourquoi les services français ont-ils laissé Merah partir en Syrie [4], en Turquie, en Israël en 2010, en Egypte, au Pakistan en août 2011 et en Afghanistan, alors qu’il était en contact régulier avec un agent de la DCRI, inscrit au fichier des personnes recherchées et interdit de vol aux Etats-Unis? Pourquoi avait-il plusieurs passeports alors qu'il était fiché depuis 2011?
  • Pourquoi a-t-il fallu trois jours aux as des renseignements pour trouver Merah après l'avoir identifié comme étant le tueur de la caserne et de l'école juive?
  • Comment Merah, âgé de 23 ans, a-t-il pu toucher le RSA (qu'on ne peut toucher qu'à 25 ans), comme l'a affirmé Guéant?
  • Comment, donc, en touchant le RSA soit 460 euros par mois, Merah a-t-il pu s'armer, prendre des voitures en location, acheter un mac book, voyager en avion etc?
  • Pourquoi nous a-t-on dit que Merah était un informateur des services français [5], ce qu'ont nié les autorités françaises?
  • Pourquoi n'a-t-il pas été autopsié, et pourquoi l'enterrement a-t-il eu lieu hors de la présence de la famille, et hors des heures d'ouverture normales?
  • Comment s’explique le ciblage prétendument hasardeux du premier militaire abattu à Toulouse le 11 mars ? Une semaine plus tôt, le 4 mars, Merah aurait consulté, depuis le domicile de sa mère, une annonce, mise en ligne le 24 février par Imad Ibn Ziaten pour vendre sa moto. Le 6 mars, Merah aurait également volé le scooter T-Max avec lequel les tueries seront commises.  Curieuse coincidence : le djihadiste infiltré dans la mouvance salafiste internationale aurait exécuté son premier assassinat sur un parachutiste qui se destinait, selon Jean-Marie Pontaut et Eric Pelletier, à rejoindre le "service Action" de la DGSE -une unité chargée d’accomplir les opérations clandestines, et parfois meurtrières, des services secrets français.
  • Pourquoi une telle opacité dans l'enquête menée au sujet de cette affaire, pourquoi le sénat n'a-t-il pas pu interroger Squarcini, le patron de la DCRI?

Screenshot_1L'avocate du père de Merah a déclaré qu'elle avait les preuves que Merah avait été liquidé par le RAID. Elle a dit avoir des vidéos qu'onn n'a jamais vues, mais on n'en saura pas plus parce qu'elle a été dessaisie du dossier par son client.

Beaucoup d'autres questions se posent quant à la propagande diffusée dans les médias, et les mensonges ou erreurs disséminés dans l'opinion publique. Je conseille à tous ceux qui doutent de l'enfumage sur l'affaire Merah de lire ce magnifique article du Monde, en réponse aux "conspirationnistes", et dans lequel le quotidien ne répond strictement à aucune des questions soulevées.

D'ailleurs, sans vouloir être pessimiste, je pense que ce n'est pas demain la veille que nous aurons des réponses satisfaisantes.

Comme avec l'affaire du petit Gregory et tant d'autres, nous sommes face à un véritable enfumage. On a vraiment l'impression que des feux et contre feux ont été allumés en permanence dans ce dossier. Et si c'est le cas, c'est le signe d'un travail mené par les services français et ordonnés en haut lieu.

Dernier élément au sujet de cette affaire, et qui nous plonge une fois de plus dans le grotesque: parmi les trois islamistes qui ont atterri à Marseille il y a quelques jours et ont pu rentrer chez eux tranquillement suite à une nouvelle erreur des services de sécurité français, il y avait le mari de la soeur de Merah, soeur de Merah que nos médias affirment se trouver en Syrie. Dans le camp du vilain Bachar? Ah ah ah... En tout cas, Squarcini assure que le couple est "plus dangereux" que Merah, nous dit Le Figaro. No comment.

 

Les guerres injustifiées

dailynews_axediap_jpg_7540_north_1024x_whitePourquoi tout ce bordel? C'est très simple: si on vous dit, alors que tout va bien et que vous n'avez jamais entendu parler d'islamisme qu'il faut faire la guerre, investir des milliards et tout casser au Moyen-Orient, vous n'allez pas être très chauds.

Par contre, si on a fait monter la pression au sujet des "terroristesislamistes", et que tous les médias se transforment en cellule communication de l'Elysée depuis des années, et si en plus on vous colle un ou deux attentats bidons dans votre pays en appelant au patriotisme contre l'Ennemi, alors là beaucoup suivront.

Il a toujours fallu trouver des prétextes pour faire la guerre et enrichir les industriels et les banques. Dans les années récentes, les US ont mené une bonne dizaine de guerres, toutes justififées par "laluttecontreleterrorisme", contre l' "Axe du mal", etc. Mais TOUS les prétextes qu'on nous a donnés étaient complètement bidons.

> 11 septembre:

Le premier false flag du siècle est celui qui justifie encore et toujours les agressions au Moyen-Orient, c'est le fameux 11 septembre 2001. Là aussi, le nombre d'incohérences dans le discours officiel est impressionnant, et aucune répone n'a été donnée depuis 13 ans. Le pire est que l'on fait comme si leur version était acquise et crue par tout le monde, alors que c'est très loin d'être le cas. Mais en fait, notre avis ils s'en fichent, seules les apparences comptent.

De fait, qui peut encore croire à la version officielle? De moins en moins de gens, c'est clair... Je ne vais pas m'étaler, voici un  bon résumé de ladite version officielle, qui demande, pour y croire, une gymnastique intellectuelle très désagréable.

Un mois après que les trois tours se soient effondrées avec deux avions, Bush junior a dit que ce sont des gens d'Al Qaida, qu'ils avaient eux-même mis au pouvoir en Afghanistan [6] pour dégager les Russes quelques années plus tôt, qui avaient organisé les attentats, alors ils ont été envahir l'Afghanistan pour "libérer" le pays. Où les talibans qui ont finalement pris la moitié du pays sont sur le point de se faire dégager par encore pire qu'eux. Par contre, le prix du gramme d'héroïne a été divisé par deux en Europe peu après l'invasion du pays par les troupes US.

Pour bien nous faire flipper, on a aussi eu des attentats à Londres et en Espagne, tous aussi bidons que le 11 septembre.

>Irak:

Les US ont ensuite envahi libéré l'Irak, et on se rappelle de Colin Powell à l'ONU avec son flacon d'Anthrax. On nous a dit que Saddam Hussein avait des armes chimiques et qu'il aidait Al Quaïda alors il fallait amener la démocratie en Irak. A cette époque on savait déjà tous que c'était complètement bidon, mais l'ONU a tout gobé et a accepté l'invasion de l'Irak. Où seuls les alliés des US ont obtenu des contrats suite à la "libération" du pays.

Toutefois, il est intéressant de noter que ce sont bien les US qui ont vendu des armes chimiques à Saddam dans les années 80 et 90, du genre virus de la fièvre du Nil [7]. Aujourd'hui, officiellement, ils admettent à peine lui avoir filé des renseignements contre l'Iran, mais c'était bien plus que cela. On a mené des inspections de l'ONU à la recherche de ces armes mais on n'a rien trouvé. Tant pis, on avait le flacon d'Anthrax dans la poche et ça a fait l'affaire. Et accessoirement, on sait que les US ont bien utilisé des armes chimiques à Falloujah, contre les chiites, pendant la guerre de 2004.

652763-irak_l_offensive_djihadiste_30392_hdAujourd'hui, l' "Etat Islamique" dont on nous parle est justement au pouvoir dans ce pays libéré qu'est l'Irak. Comme en Afghanistan, le bilan démocratique est déplorable. Par contre, les ventes et achats d'armes n'ont jamais été aussi importants, et on est de nouveau en train de mener des frappes aériennes sur l'Irak et sa population.

Là où les choses deviennent intéressantes, c'est quand on apprend qu'un ministre allemand a accusé le Qatar d'avoir financé le dit Etat Islamique, ce que le Qatar, partenaire commercial des US, de la France et d'ailleurs, a nié dans tous les médias du monde.

L'Arabie Saoudite aussi est derrière le financement de ce groupe, et comme par hasard ces deux pays ont aussi financé les islamistes rebelles en Syrie, frères jumeaux de l'Etat Islamique en Irak et au Levant (EIIL). Tout le monde le sait déjà, mais on va encore faire mine d'être surpris quand les médias n'auront plus d'autre choix que d'en parler, même si on commence déjà à nous dire que finalement l'Arabie Saoudite a vu que l'Etat Islamique c'est mal, et qu'elle va arrêter de les financer.

"Les terroristes de Daech se retournent désormais contre les Saoudiens. L’Arabie Saoudite et la Jordanie, en particulier, se sentent menacées, par les terroristes qu’elles ont aidé à évoluer et à obtenir une capacité de nuisance", explique Eric Denécé du think tank qu'est le Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R). ET on sait tous que l'Arabie Saoudite est un allié des Etats-Unis, et cela depuis bien avant le 11 septembre.

De son côté, le secrétaire général du parti communiste irakien expliquait à l'Humanité que: "Les puissances étrangères portent une grande responsabilité, elles ont financé, formé, armé ce groupe qui recrute de nombreux combattants en Europe, au Maghreb et dans la région. Elles font montrent d’une incroyable complaisance sur le front de la guerre médiatique que mène l’EIIL parallèlement à son offensive. L’Arabie saoudite, le Qatar mais aussi la Turquie sont ici en première ligne". 

Les puissances étrangères portent une grande responsabilité, elles ont financé, formé, armé ce groupe qui recrute de nombreux combattants en Europe, au Maghreb et dans la région. Elles font montrent d’une incroyable complaisance sur le front de la guerre médiatique que mène l’EIIL parallèlement à son offensive. L’Arabie saoudite, le Qatar mais aussi la Turquie sont ici en première ligne.  - See more at: http://www.humanite.fr/des-puissances-etrangeres-ont-finance-forme-arme-letat-islamique-en-irak-et-au-levant-545661#sthash.kefcrsIm.dpuf
Les puissances étrangères portent une grande responsabilité, elles ont financé, formé, armé ce groupe qui recrute de nombreux combattants en Europe, au Maghreb et dans la région. Elles font montrent d’une incroyable complaisance sur le front de la guerre médiatique que mène l’EIIL parallèlement à son offensive. L’Arabie saoudite, le Qatar mais aussi la Turquie sont ici en première ligne.  - See more at: http://www.humanite.fr/des-puissances-etrangeres-ont-finance-forme-arme-letat-islamique-en-irak-et-au-levant-545661#sthash.kefcrsIm.dpuf
Les puissances étrangères portent une grande responsabilité, elles ont financé, formé, armé ce groupe qui recrute de nombreux combattants en Europe, au Maghreb et dans la région. Elles font montrent d’une incroyable complaisance sur le front de la guerre médiatique que mène l’EIIL parallèlement à son offensive. L’Arabie saoudite, le Qatar mais aussi la Turquie sont ici en première ligne.  - See more at: http://www.humanite.fr/des-puissances-etrangeres-ont-finance-forme-arme-letat-islamique-en-irak-et-au-levant-545661#sthash.kefcrsIm.dpuf
Les puissances étrangères portent une grande responsabilité, elles ont financé, formé, armé ce groupe qui recrute de nombreux combattants en Europe, au Maghreb et dans la région. Elles font montrent d’une incroyable complaisance sur le front de la guerre médiatique que mène l’EIIL parallèlement à son offensive. L’Arabie saoudite, le Qatar mais aussi la Turquie sont ici en première ligne.  - See more at: http://www.humanite.fr/des-puissances-etrangeres-ont-finance-forme-arme-letat-islamique-en-irak-et-au-levant-545661#sthash.kefcrsIm.dpuf
Les puissances étrangères portent une grande responsabilité, elles ont financé, formé, armé ce groupe qui recrute de nombreux combattants en Europe, au Maghreb et dans la région. Elles font montrent d’une incroyable complaisance sur le front de la guerre médiatique que mène l’EIIL parallèlement à son offensive. L’Arabie saoudite, le Qatar mais aussi la Turquie sont ici en première ligne.  - See more at: http://www.humanite.fr/des-puissances-etrangeres-ont-finance-forme-arme-letat-islamique-en-irak-et-au-levant-545661#sthash.kefcrsIm.dpuf
Les puissances étrangères portent une grande responsabilité, elles ont financé, formé, armé ce groupe qui recrute de nombreux combattants en Europe, au Maghreb et dans la région. Elles font montrent d’une incroyable complaisance sur le front de la guerre médiatique que mène l’EIIL parallèlement à son offensive. L’Arabie saoudite, le Qatar mais aussi la Turquie sont ici en première ligne.  - See more at: http://www.humanite.fr/des-puissances-etrangeres-ont-finance-forme-arme-letat-islamique-en-irak-et-au-levant-545661#sthash.kefcrsIm.dpuf

Certains commencent aussi à dire que les US eux-mêmes ont largement financé l'EIIL, dénonçant un "ennemi complètement fabriqué". Quelle surprise.

Officiellement, on nous dit qu'ils se financent grâce à des "donations privées" et avec le gaz et le pétrole qu'ils prennent dans les puits en Irak (plus d'un milliard de dollars en liquide en quelques mois), mais on oublie de dire qu'une partie de ce pétrole est importé dans des pays européens. Pour l'armement de pointe détenu en quantité impressionannte par ces djihadistes, on nous explique qu'il a été volé à l'armée régulière. Là où c'est drôle, c'est qu'on continue à envoyer de l'armement à l'armée régulière...

47be7601> Syrie:

En Syrie, on a dit que le vilain Bachar, reçu par sarkoléon à l'Elysée quelques années plus tôt, était un sale dictateur qui utilisait des armes chimiques.

Alors on a financé et armé une rébellion, et pas de bol: ce sont des islamistes qui ont pris nos armes, y compris chimiques, pour détruire le pays et virer Assad. Alors on a dit que ouh là là, les armes chimiques c'est pas nous c'est lui, et c'est très mal. Donc on a fait des frappes aériennes sur les populations civiles (villes et infrastructures, ce qui est désormais quaslifié de "dommages collatéraux" alors que ce sont les cibles réelles).

Et aujourd'hui c'est le ponpon: on (BHL notamment [8]) nous dit que le vilain Bachar finance les islamistes alors il faut vraiment le dégager. Des gugusses comme BHL véhiculent ce genre de délire partout, nos politiciens enchaînent, et on est repartis pour un tour. Sachant, par exemple, que le groupe de l'Etat Islamique d'Irak a créé une antenne chez les rebelles Syriens, on ne peut pas concevoir qu'Assad leur file un coup de main alors que les rebelles islamistes cherchent à le renverser. On notera d'ailleurs que de la Libye à la Syrie, et aujourd'hui à l'Ukraine, partout où BHL passe, la paix trépasse.

8711344517639La "coalition" occidentale menée par les US est donc occupée à bombarder les installations pétrolières d'un Etat souverain, la Syrie, au motif qu'on veut couper les financements de l'Etat Islamique... On marche sur la tête.

Et côté civils, on en est à 150.000 morts environ en trois ans de massacre, sans compter tous les expatriés et les destructions totales de nombreuses villes.

On ne peut pas vraiment dire que ce pays a été "libéré", bien qu'on ait armé ce qu'on a osé appeler la "résistance". Et je tiens à rappeler qu'en droit international, il est absolument interdit de financer un groupe rebelle dans un Etat souverain, mais encore une fois, le droit international n'est appliqué que contre les "ennemis de la démocratie", pas contre les démocraties comme nous...

C'est peut-être pour cela que le Congrès US a voté en secret le financement des groupes liés à Al Qaida en Syrie, et qu'aujourd'hui on évoque la formation de 12 à 15.000 "rebelles modérés" en Syrie [9] pour virer les islamistes qu'on avait armés et entraînés il y a quelques mois? Dans sa grande générosité, l'Arabie Saoudite vient d'annoncer qu'elle allait organiser des camps d'entrainement pour lesdits rebelles modérés...

Cette "résistance" n'est pas sans rappeler les groupes de blogueurs révolutionnaires financés par les Etats-Unis en Egypte, en Tunisie, en Libye et ailleurs au niveau du soutien logistique apporté par les US.

> Ukraine:

Je n'en reviens pas que ce genre de mensonge passe, comme l'attaque du vol de Malaisia Airlines en Ukraine [10], et les attaques de la population du Donbass que BHL encore lui attribue aux Russes, alors que c'est exactement l'inverse. 

Screenshot_5Le Donbass est une région à l'est de l'Ukraine où la population est pro russe. Pourquoi la Russie irait-elle tirer sur ses soutiens, comme nous le dit la version BHL [11]?

Au tout début du coup d'Etat en Ukraine, juste avant que n'arrivent des troupes complètes de néo nazis sur les barricades, BHL était passé faire son show pour appeler à libérer l'Ukraine du joug de leur président pro Russe, qui a eu l'indécence de suspendre les discussions sur l'entrée dans l'Europe. Comme par hasard, juste après avoir renversé le pouvoir pro russe, les néo nazis ont signé un accord (négocié depuis 2007) pour avancer vers l'intégration à l'Europe.

Si les néo Nazis ont pu prendre le pouvoir, c'est parce qu'on les a laissés s'infiltrer dans des mouvements citoyens anti corruption et démocratiques qui existaient déjà et qui avaient commencé la mobilisation contre le gouvernement pro russe qui était, il est vrai, particulèrement corrompu.

Les USA ont beau nier la réalité, ce sont bien des néo nazis qui sont au gouvernement depuis le début. Le parti national socialiste ukrainien Svoboda a changé de logo pour faire plus démocrate, et a repris la main qui est le symbole d'Otpor. Mais dans le fond rien n'a changé.

On doit aussi rappeler qu'il y avait déjà eu une tentative de putsch menée par l'occident en Urkraine en 2004, avec la "révolution orange" qui a raté. Les mouvements démocratiques étaient déjà liés à Otpor et à la Freedom Foundation, des machins financés par Soros et la CIA.

 

Les terroristes islamistes

_75638941_516bafd2-41d5-4c1a-a006-1a183886d612Une fois qu'on a posé cela, il faut regarder de plus près qui sont ces dingues d'islamistes. On connait le tout premier, Ben Laden, dont la mort rocambolesque a été digne de la propagande médiatique qui a toujours régné à son sujet. Lui aussi mis en place par la CIA dès 1979 [12], Ben Laden, accusé d'être responsable des attentats du 11 septembre, avait encore rencontré des gens de la CIA en juillet 2001, deux mois avant les attentats.

Quant à l'EIIL, il se trouve quelques anciens chefs d'Al Qaida pour dire que l'organisation terroriste est contrôlée par des pions de la CIA et financée par l'Arabie Saoudite.

Par exemple, le chef de l'EIIL en Syrie, Abu Omar al-Shishani, est l'un des lieutenants du grand chef Abu Bakr El Baghdadi, et serait à l'origine un militaire Géorgien passé par la Tchétchénie. Son vrai nom serait Tarkhan Batirashvili, et il aurait été condamné en 2010 à trois ans de prison pour avoir aidé des islamistes à s'armer en Russie mais il a été libéré au bout de 18 mois et a fui la Géorgie. Il dit que c'est en prison qu'il est devenu jihadiste.

El Baghdadi est le chef de l'Etat Islamique, et aurait aussi commandité l'assassinat des trois adolescents juifs tués au début de l'été, et qui a entraîuné des semaines de bombardements de la Cisjordanie. Edward Snowden, cet employé de la NSA qui a balancé tout un tas d'infos sur les méthodes d'espionnage US, avait dit que l'Etat Islamique était une émanation de la CIA et du Mossad. Mais, tout cela ne serait que de la rumeur, nous disent les médias.

L'EIIL est la suite d'un mouvement islamiste créé en Irak par un palestinien dénommé Abu Musab al-Zarqawi, qui a quant à lui été recruté par la CIA au début des années 2000, pour se battre en Afghanistan. En 2004, il a été détenu en Irak par les américains, qui l'ont libéré au bout de quelques mois ou années, selon les sources [13].

En juillet, on a appris que l'armée US avait entraîné des islamistes de l'EIIL en Jordanie en 2010, dans le cadre de l'entraînement des "rebelles" contre Assad en Syrie.

Screenshot_7Au début de l'année, l'un des principaux soutiens de l'EIIL était le prince saoudien Abdul Rahman al-Faiçal, fils du roi Faysal et diplomé de l'école militaire de Sandhurst en Angleterre. Il est aussi le frère du ministre des affaires étrangères saoudien, et de l'ambassadeur d’Arabie saoudite aux États-Unis et au Royaume-Uni.

On sait aussi désormais que Guantanamo est utilisée pour manipuler les prisonniers, et beaucoup en sont sortis complètement perturbés. Pour certains, Guantanamo sert à créer des terroristes islamistes. Les photos de tortures qui circulent depuis des années, même si on nous dit qu'il s'agit d'actes isolés, montrent quel types de sévices sont infligés à ces types, arrêtés et détenus de manière plus ou moins arbitraire. Des sévices qui s'apparentent aux traumatismes infligés lors d'opérations de programmation et de contrôle mental.

On peut être étonné, par exemple, d'apprendre qu'un groupe de metal canadien a porté plainte contre les USA car leurs musiques ont été utilisées à Guantanamo pour torturer les prisonniers.

On verra la suite des événements, mais je pense qu'on aura la confirmation des liens entre les USA et les islamistes, et que le scénario avec l'Etat Islamique est le même qu'avec Al Qaida.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                

La dictature

hc-bombing-syria-isis-20140825Pourquoi autant d'efforts destinés à mettre le Moyen-Orient à sac? Déjà, il y a l'intérêt économique: pomper les ressources pétrolières et gazières, implanter les multinationales US dans ces pays et piller la population comme cela a été fait avec l'Europe depuis la deuxième guerre mondiale.

L'autre aspect, comme on l'a vu avec la Tunisie, la Libye et l'Egypte, comme on le voit avec la Syrie, c'est de mettre en place des gouvernements fantoches, qui font allégeance aux Etats-Unis. Et cela, d'autant plus que la Russie et la Chine sont perçues comme des menaces par les US.

D'un autre côté, l'épouvantail du terrorisme est très efficace pour faire passer tout un tas de lois sécuritaires et liberticides, mais aussi pour entretenir un climat de peur qui pousse les gens à voter à droite. Il est clair que désigner un ennemi commun tout en appelant au patriotisme est une ficelle utilisée par nos gouvernements.

On nous désigne en plus l'ennemi Russe, qui menacerait l'Europe et contre lequel nous devons nous défendre, évidemment.

Comme en plus de cela, la situation économique de la France, mais aussi de l'Europe en général est catastrophique et dans ces cas-là, la coutume est de mener des guerres. Petit à petit, nous perdons des libertés, nous nous appauvrissons au point de revenir vers des conditions de vie dignes du XIXe siècle, nous menons des guerres injustes contre des peuples qui ne nous ont rien fait, sous des prétextes fallacieux, et nous n'avons comme seul choix que d'aller voter (ou pas) à des élections qui ne servent à rien.

 

 


 

ay519dd6e2[1] On a déjà abordé cette affaire ici. En gros, rien ne colle dans la version officielle. On a même repris des acteurs de l'histoire Sandy Hook dans l'affaire des attentats de Boston: la directrice de l'école Sandy Hook qui a eu le temps d'appeler les médias avant de se faire tuer, est ensuite un témoin des attentats à la bombe de Boston. Je sais, c'est gros, très gros même, mais on nous prend vraiment pour des cons.

[2] Même si le nom ressemble à celui d'un groupe pakistanais présent en 2011 au Kazakhstan, Jund al-Khilafa.

[3] Ces témoins sont aussi bien des élèves du collège juif où ont été tuées plusieurs victimes, qu’une habitante du quartier. 

[4] "Le 17 juillet 2010, moins d’un an après sa sortie de prison, il décolle de Roissy pour Damas. Son meilleur ami, Sabri Essid, sort juste de prison ; il y a purgé une peine pour association de malfaiteurs en vue d’une entreprise terroriste. Arrêté les armes à la main à la frontière irako-syrienne le 12 décembre 2006, il faisait partie d’un réseau d’endoctrinement et d’acheminement de jeunes islamistes toulousains vers l’Irak. Démantelée entre 2007 et 2008, cette filière avait pour base de repli un village de l’Ariège, Artigat. Le réseau était animé par un imam autoproclamé, un Syrien naturalisé français surnommé l’"émir blanc"", nous disait Paris Match du 26 mars 2010.

[5] C'est le magazine Slate qui en parle, reprenant un journaliste italien, "Selon Daniele Raineri du quotidien italien Il Foglio, qui cite donc des «sources du renseignement» anonymes, c’est la DGSE qui aurait fait rentrer Mohamed Merah en Israël en tant qu’informateur. Il serait ensuite revenu en Jordanie d’où il se serait envolé pour l’Afghanistan. But de l’opération: «Prouver au réseau djihadiste sa capacité à passer à travers la frontière avec un passeport européen», selon Raineri".

[6] On a appris dans les médias officiels que la CIA avait filé 3 milliards de dollars à Ben Laden pendant leur guerre contre les russes en Afghanistan. Ils ont été armés et financés, et même entraînés par les US, qui font mine de s'étonner ensuite.

[7] Je ne retrouve pas de source là-dessus, mais c'était un cours d'histoire du Moyen-Orient que j'ai eu à la fac. ons 'est retrouvés avec toute une liste de produits chimiques vendues par les US à Saddam. Il ne faut pas oublier non plus que la France lui avait vendu des centrales nucléaires comme celle d'Ozirak. Tout cela aurait été détruit pendant les guerres du Golfe, mais j'ai un gros doute.

[8] En réalité, c'est exactement l'inverse: pour éviter l'instabilité dans son pays (où plusieurs religions cohabitent), Assad est obligé de tenir les silamistes à distance.

Screenshot_8[9] Washington parle d'armer les rebelles de l'Armée syrienne libre qui avait commencé le coup d'Etat contre Assad, mais on ne sait pas bien de qui il s'agit pour l'instant. Les US comptent aussi donner de l'argent à un certain Front des révolutionnaires de Syrie créé en 2013, et à un autre groupe appelé  Hazem formé début 2014 et qui compterait autour de 15.000 hommes. Ils sont jugés modérés car, selon John Kerry, "Aucun de ces groupes n'a l'intention de créer un émirat ou un État islamique". Rendez-vous dans quelques mois.

[10] Des familles de victimes allemandes ont porté plainte récemment contre Kiev, c'est-à-dire contre les autorités ukrainiennes officielles, pour homicide involontaire. Alors que tous les médias de chez nous ou presque accusent les dissidents pro Russes du Donbass d'avoir descendu l'avion. Pour quelle raison? Mystère. De l'autre côté, nombreux sont ceux qui accusent l'armée régulière ukrainienne d'avoir descendu ce vol commercial.

[11 BHL a déclaré il y a quelques semaines à la télé ukrainienne que ce sont les russes qui ont bombardé les populations civiles du Donbass!

ben-laden-1[12] "A cette époque, le jeune Oussama a 23 ans. Ingénieur, il représente en Turquie l'entreprise familiale Bin Laden Group – l’une des plus grosse entreprise de BTP du Moyen-Orient. Et c'est depuis Istanbul, avec l'aide de la CIA, qu'il commence à organiser des collectes de fonds pour la "guerre sainte " d'Afghanistan contre l'armée soviétique (1979-1989). Avec l'aide opportune et efficace de la CIA, il monte une filière de recrutement de volontaires qui drainera quelques 12 000 hommes en provenance d'Algérie, d'Égypte, du Yémen de Somalie ou des Philippines. C'est ce qu'on appelle aujourd'hui les "Afghans arabes". Ce sont eux qui constituent aujourd'hui les kataëb (phalanges), les groupes armés de l'organisation de Ben Laden, al-Qaïda", lisait-on dans Entrevue du 3 mai 2011.

[13] Le département de la Défense US a dit qu'il a été détenu de février à décembre 2004, mais le colonel Kenneth King, qui a dirigé le camp Bucca où était détenu El Baghdadi, a déclaré qu'il y est resté jusqu'en 2009, quand il a été confié aux autorités irakiennes.

Fin »