En ce moment, où l'on est en train de s'enfoncer dans une crise économique durable parce que structurelle (c-à-d liée à la structure même de l'économie mondiale pourrie par la finance et la spéculation), au moment où la tension monte avec l'Iran pour nous amener rapidement vers la fameuse 3è guerre mondiale prévue par les Bilderbergers et autres gugusses de la Trilatérale, au moment, enfin, où on s'apprête à nous recaser un soi-disant "traité simplifié" qui est la copie conforme du TCE de Giscard & Co, eh bien que voit-on dans LA presse quotidienne DITE de reference en jargon journalistique ?

UNE du Monde:

- Bernard Kouchner veut réconcilier la France et le Rwanda

- La libéralisation totale du courrier prévue pour 2011 en France

- Le droit au logement opposable exige des moyens exceptionnels

- Livres : anatomie d'un succès durable

Europe:

- Les rebelles du PKK accusés après une attaque contre une milice turque

- Une deuxième chance est donnée au Flamand Yves Leterme de former le gouvernement belge

Economie:

- La pression monte pour déréglementer les pharmacies

- Le marché automobile français se redresse en septembre

- Schneider est condamné en Chine pour contrefaçon

Une du Figaro

- Le nouveau permis de construire est arrivé

- Le marché automobile français se ressaisit

- Attentats de 1995 : Rachid Ramda devant la justice

- Royal dénonce les "bourdes" diplomatiques de Sarkozy

- Coup d'envoi des heures sup défiscalisées 

- Les Blacks tout-puissants

Europe:

Ukraine : Ioulia Timochenko en tête des législatives

- Israël libère des prisonniers palestiniens

-L'irréductible Land de Bavière change de patron

-Alexis II : "Défendons ensemble les valeurs chrétiennes "

Economie:

- André Santini aux syndicats : "Il ne faut pas qu'on se rate"

- La guerre des dosettes réveille le marché du café

- Les créations d'emplois vont devenir de plus en plus rares (on notera que Le Monde n'en parle même pas, mais que Le Figaro met cet article après la terrible "guerre des dosettes"............no comment)

- Croissance, moral, dette : les voyants virent au rouge (aaaah, enfin un article qui évoque la crise, mais par le biais du moral des ménages... c'est déjà mieux que rien, Le Monde n'en parle pas)

Une de Libé:

- Les musulmans britanniques entament une campagne anti-islamophobie 

- Os secours (sur l'anorexie)

- A vous de choisir le prix du dernier Radiohead 

- Un espoir pour les malades de la mucoviscidose 

Europe (en fait comme pour Le Fig, par de rubrique "Europe", juste "monde"........ no comment encore une fois)

- Les musulmans britanniques entament une campagne anti-islamophobie 

- Ukraine: Ioulia Timochenko tient sa revanche 

- Le calme règne en maître à Rangoun

- Avec Kasparov, l’Autre Russie avance ses pions face à Poutine

- Leterme pour conclure la crise belge 

Economie:

- «Les fonds d’Etat sont des boucs émissaires idéaux» 

- En Egypte, les ouvriers du coton défient l’Etat

-Des cartes bancaires aux couleurs des grandes marques 

- Loin de la «faillite», la France a encore du crédit  (là c'est le pompon, à les lire on dirait qu'on va échapper à la crise extrait :"Les investisseurs préfèrent les emprunts d’Etat aux Sicav monétaires dynamiques, en crise. Mais surtout, les financiers ont confiance en l’Etat français. Dans les salles de marché, malgré Fillon, on est convaincu que la France est en état de payer ses dettes."

C'est donc un journal qui se dit à gauche, qui nous rassure en disant que la France n'est pas encore en crise de dette, alors que tous les gros financiers du monde et cabinets d'audit, ainsi que l'Europe et l'OCDE tirent la sonnette d'alarme... Question: à quoi joue Libé? Ca me rappelle leur "oui" au TCE. Libé, selon moi, est dangeraux, car les gens de gauche ont confiance en ce journal, qui est encore + manipulateur que Le Monde. Finalment, Le Figaro, de droite, est selon moi le quotidien auquel on peut accorder le + de crédit, car il annonce la couleur)

Conclusion de tout cela: comme dans les années 30, on va nous ressortir le coup de la "France, ilôt de prospérité" alors que le reste du monde s'enfonce dans le marasme. La crise des années 30 nous a touchés 2 ans environ après les autres car nous avions une économie très nationale, très locale, avec moins de perméabilité au système économique mondial que les autres pays européens, comme l'Allemagne ou l'Angleterre. Aujourd'hui, c'est à peu près pareil, car les ménages et entreprises français sont un peu moins endettés que les autres... Mais il est évident que la contagion se fera, parce que les banques sont des multinationales, et que les multis, justement, prennent de l'argent là où il y en a pour le mettre au chaud.

Le clampin moyen, qui regarde le 20h TF1 ou de France 2, ou qui lit Le Monde ou Libé, et dans une certaine mesure Le Figaro, ne risque pas de se rendre compte de la situation réelle