En Belgique, on aime la technologie. Tellement, que la carte d’identité électronique fut un succès, et son introduction advint sans aucune critique. C’est même « une pièce maîtresse de l'e-gouvernement » , dans ce pays qui fut le premier à l’adopter en 2003!


 

La carte dite eID et ses multiples applications y passent pour la panacée, et un site Interneta même été crée rien que pour sa promotion. Si en France on évite d’évoquer l’avenir de la carte électronique en raison des critiques des défenseurs des libertés, en Belgique on ne se prive pas de vanter les avantages de ladite carte.

 

Suivant la commune où vous habitez, vous pouvez faire un certains nombre de démarches administratives. Vous pouvez même la connecter à votre ordinateur, chez vousou dans votre entreprise : grâce à la puce de votre carte, vous aurez accès à vos dossiers. Et des flics qui mèneraient une enquête sur vous, aussi. Ce contrôle permet de laisser accéder seulement les majeurs à certains sites, ou de filtrer l’accès à certains documents.

La carte eID est lisible à distance, ainsi que toutes les informations contenues dans la puce. Pas besoin que vous tapiez votre code PIN pour permettre l’accès à toutes les infos vous concernant.

 

 

La carte eID permet ainsi, par exemple:

-         de signer électroniquement des docs, mails et autres paperasses. C’est vrai que taper son nom, c’est vraiment compliqué.

-         Via la Poste, vous pouvez envoyer un recommandé

-         Dans certaines communes, vous pouvez demander des documents en ligne (ce qui, en France, se fait sans avoir besoin de la carte d’identité)

-         Dans les facs, comme à l ‘Ecole Pratique des Hautes Etudes Commerciales à Bruxelles, l’administration peut ainsi contrôler les entrées et sorties, les présences, l’accès au réseau des étudiants. Mais le contrôle d’accès marche aussi pour les entreprises. La carte eID pourra remplacer la carte d’étudiant, par exemple, une carte de membre ou encore une carte professionnelle (journalistes, avocats…)

-         Vous pouvez remplir et signer votre déclaration d’impôts (ce qui en France se fait encore sans la carte)

-         Des banques comme Dexia ou Fortis utilisent l’eID pour identifier leur clients, d’autres pour sécuriser les transactions.

-         Les hôtels complètent les fiches de police grâce à l’eID de leurs clients. Bientôt plus de 5 à 7 anonymes ?

-         Le vote à distance via Internet

 

-         Elle peut aussi remplacer les titres de transportdans le train ou le métro. Comme ça, on suit vos déplacements à la trace.

 

A l’origine, elle contenait les mêmes informations que la carte d’identité papier : nom, prénom, lieu et date de naissance, sexe, nationalité, photo, signature, n° de carte, dates de validité,

le numéro d'identification au registre national (RN), le lieu d'émission de la carte, la signature du fonctionnaire communal.

 

La carte eID permet maintenant d’être reconnu à distance grâce à la puce, et d’avoir votre adresse officielle actuelle

 

Maintenant que tous les Belges ont leur carte électronique,  la carte SIS, équivalent belge de la carte Vitale, sera aussi intégrée à l’eID suite à une décision du ministère de la santé. 

 

Top du top, la Belgique a même crée une carte spéciale pour les moins de 12 ans : la KidsID, qui contient un numéro d’urgence en cas de problème (et si il y a de quoi lire la carte sur place).