P_dophilie1Une brève pour signaler une joyeuse affaire de pédopornographie impliquant des personnes "de la haute" en Algérie.  Le 24 avril, le Procureur du tribunal d'Annaba a placé en détention un Français et quatre comparses, sous le coup de 9 chefs d'inculpation, à savoir: «production et distribution de films pornographiques», «détournement de mineures», «incitation à la débauche», «viol», «avortements», «corruption», «infraction à la législation du change (96 000 euros)» et «détention et consommation de drogue». C'est "une première en Algérie", souligne El Watan.

 

D'après le quotidien algérien El Watan, le Français converti à l'Islam Jean-Michel Baroche, son associé Réda Briki, le politicien Saadnia Abdenacer (vice-président de l’Assemblée Populaire Communale de Annaba et candidat FLN aux législatives), A. Farida (employée à la wilaya) et le gynécologue Matmati Youssef sont sous les verrous. Mais, quatre autres médecins gynécologues seraient également cités dans cette affaire et ont été placés sous contrôle judiciaire. Un faux imam qui a marié Baroche à deux de ses recrues, serait également impliqué dans l'affaire, ainsi qu'un dirigeant d'hôtel dans lequel certains viols auraient été commis, et au total pas moins de 32 personnes auraient défilé devant le juge!

Les victimes de cette petite bande sont 18 jeunes filles mineures que Jean-Michel, 67 ans, propriétaire de l’agence de mannequins Glamour Arabian Talent (fondée à Tunis en 2010, semble-t-il), avait recrutées pour réaliser des films pornographiques dans sa villa de la cité 2012-04-28_185900Oued Kouba, à Annaba. Il a fallu  8 mois de filature au services de police pour mener cette enquête.

Baroche, qui passe pour être le cerveau de la bande, serait installé à Annaba depuis mars 2011 seulement, juste après le déclenchement de la guérila en Tunisie. Baroche se revendiquait proche des Trabelsi, le clan de la femme du dictateur déchu Ben Ali (avec qui il aurait eu un business dans l'hôtellerie de luxe), et aurait été, d'après ce qu'il dit, conseiller de Edith Cresson, ancien premier ministre Français. Il se revendiquait également "ancien conseiller spécial du Ministre des Affaires Sociales de la République Française", et exhibait des photos où il trônait en compagnie de Fidel Castro et Ben Ali.

L'individu a obtenu la résidence en Algérie après s'être converti à l’islam sous le prénom de Abderrahmane puis s’être fiancé avec une Algérienne selon le rite musulman, dans le but de créer une société de droit algérien, dénommée «Algerian Development Agency» et ainsi obtenir le statut de résident.

Il recrutait les jeunes filles via son agence de mannequins, et a pu recruter "une quinzaine de mineures propulsées devant sa caméra, lors de parties fines organisées chez lui". Les ébats étaient filmés par Baroche qui envoyait ensuite ses productions à une boîte de production de films pornographiques en France. Au passage, il aurait forcé une mineure à avorter, en l'envoyant chez le gynécologue qui est également sous les verrous. Celui-ci et d'autres gynécologues auraient également contribué à réparer les hymens des jeunes filles, dans des cliniques privées.

Dans le lit de Baroche, on aussi trouvé les personnalités impliquées en même temps que Baroche, d'après les vidéos cryptées qui sont actuellement examinées par les flics.

 

Un réseau pédophile et d'espionnage?

L’affaire avait éclaté quand une des mineures avait porté plainte, à la mi avril, en expliquant toute l'histoire au flics. Baroche recrutait des jeunes filles via son agence, de préférence mineures, à qui il faisait miroiter la gloire et le succès, mais aussi un visa pour la France. Apparemment, Baroche droguait ses victimes pour les faire passer au lit en prenant des photos et en filmant les scènes. Les films étaient ensuite revendus au prix fort sans que les jeunes filles ne se doutent de rien. Elles auraient en outré été menacées de la diffusion des films, dont certains montrent des scènes très violentes, au cas où elles parlaient et si elles refusaient de se faire violer.

Apparemment, Baroche a été interpellé dans son appartement d'Annaba par la police alors qu'il était en train de tourner l'un de ces films. Quatre jeunes algériennes dont deux mineures se trouvaient chez lui.

Il semblerait que Baroche commençait à passer à la vitesse supérieure, ce qui a déplu à certaines personnes: en effet, il commençait à demander aux jeunes filles de soutirer des renseignements sur l'oreiller aux personnages bien placés qu'il mettait dans leur lit. L'Algérie serait donc face à une affaire d'espionnage. Enfin, les dépenses du Français n'auraient rien à voir avec les ressources dont il dispose officiellement.

Baroche est également un des personnages cités dans l'affaire Ferrayé: l'inventeur d'un système pour éteindre les puits de pétrole en feu a été spolié par l'Etat français. Plein d'autres faits étranges se sont ensuite succédé, comme l'arrivée de plusieurs milliards d'euros sur un compte en Suisse. Baroche, en tant que proche d'Edith cresson, aurait contribué à l'escroquerie d'Etat.

Mais, la suite de l'instruction n'interviendra qu'après les législatives algériennes du 10 mai.


 Ajout du 28/04/2012:

D'après le Seybouse Times, un journal Algérien, l’affaire Baroche fait beaucoup jaser dans les rues. Côté coulisses, les différents services de police et de sécurité qui travaillent sur l'affaire n'auraient pour l'instant analysé que 30% des images et documents saisis lors des différentes perquisitions. 

Mais aussi, l'enquête est en train de remonter jusqu'en Tunisie, où Baroche résidait avant de s'installer en Algérie. Apparemment, il aurait ramené des Tunisiennes en Algérie, et les flics sont en train de les rechercher en examinant de près les différents passages à la frontière. Le journaliste ajoute: "en somme, ceci n’est que la face visible de l’iceberg. La face cachée de cette sale histoire n’a pas encore livré tous ses secrets. Pour certains fonctionnaires proches du dossier, ça va tout simplement mal finir".

Apparemment, Baroche disait être à la tête d'une agence de communication enTunisie, où il est arrivé peu avant le mois de juin 2009. Il a vite traîné à la Chambre de Franco Tunisienne de Commerce et d'Industrie, puisqu'un journaliste l'y a rencontré à l'occasion de l'assemblée générale.

Sur son blog, Baroche se vante aussi d'avoir créé "Italian Airline Charter", une pettite compagnie aérienne.