1030-Charb-GrosdidierRetour sur une petite perle passée un peu inaperçue dans la torpeur de l'été: un député visé par un complot destiné à le faire tomber pour pédophilie a mis en ligne une bande son très éloquente. Un ancien député UMP devenu sénateur est enregistré alors qu'il est en train de planifier son coup. On parle désormais de "l’affaire Masson-Grosdidier-BTP".

 

Le député qui propose ce plan machiavélique est François Grosdidier, et sa cible est Jean-Louis Masson (Divers droite, devenu sénateur lui aussi), tous deux de Moselle. Apparemment, Masson, que Grosdidier considère comme "un fou furieux", a obtenu cet enregistrement de la part d'un chef d'entreprise du coin, qui s'estime lésé par Grosdidier et l'aurait piégé. Et Masson a tout balancé le 31 juillet car l'affaire est grave.

En effet, le sénateur maire de Woippy François Grosdidier échafaude un plan pour éliminer Jean-Louis Masson du paysage politique, car celui-ci serait très procédurier au sujet des marchés BTP locaux -et il est très probable qu'il ait bien raison vu le niveau de certains de ses camarades.  Pour cela, Grosdidier imagine de le faire agresser ou encore de jeter une mineure dans les bras de Masson, et pense le faire au Maroc, ce qui ne surprend personne. Pensait-il à la Mamounia?

Grosdidier se doute que les autorités marocaines ne réagiront pas (elles ont l'habitude de laisser couler ces incartades, semble-t-il), et se proposait d'avertir le ministère de l'Intérieur en recommandant de ne pas aider Masson à se dépêtrer de ce piège.

L'homme à qui parle Grosdidier serait d'après lui un certain Sébastien Faizant, qui aurait "tout fait" pour gagner sa confiance et le faire parler de son conflit avec Masson. Toutefois, il semble que l'interlocuteur de Grosdidier soit un certain Hugues Cognon, gros promoteur immobilier local qui aurait confirmé aux flic être l'interlocuteur de Grosdidier.

Grodisier, qui dit que cette bande est un montage d'une discussion de plusieurs heures, explique "Il me faisait des propositions délirantes pour compromettre M. Masson. Je me suis laissé aller à son truc et j’ai poussé la conversation en m’amusant pour voir jusqu’où irait son délire. Cette affaire est une blague de collégiens ".

 

Pourquoi le Maroc?

On connait l'affaire de ce ministre inconnu bien sur qui s'est fait "poisser" à Marrakech. Mais, il semble que Grosdider avait une autre raison de oenser à ce pays.

Le quotidien local "Le Républicain Lorrain" explique qu'une élue opposition de Woippy, ville dont Grodidier est le maire, a porté plainte au nom de la ville contre François Grosdidier, le 20 juillet. Le quotidien explique: "Elle accuse expressément le maire de tirer profit des activités exercées au Maroc par le directeur des services des sports de Woippy, le judoka Adil Belgaïd".

Grosdidier a également accusé par un entrepreneur de BTP de la région, Patrick Malick , de trafic d'influence et de corruption. Il vient de porter plainte contre cet entrepreneur pour diffamation, et lui réclame 10.000€.

 

Finalement, Masson a porté plainte pour association de malfaiteurs contre Grosdidier, qui lui a porté plainte contre Masson pour dénonciation calomnieuse, manipulation et association de malfaiteurs. Mais, la bisbille entre durerait depuis une vingtaine d'années.

La plainte de Masson concerne aussi Hugues Cognon, qui propose dans la bande audio de finacer l'opération.

Il est en tout cas inquiétant de constater la certidude de Grosdidier quant au fait de trouver une mineure à livrer à envoyer à Masson.

Quant à Grosdidier, il ne semble plus être dans les petits papiers de ses camarades de l'UMP. Ainsi, la députée Marie-Jo Zimmerman, qui lui a adressé un mot de félicitations après son élection récente au Sénat, a déclaré: "À cette époque, j’ignorais l’existence de dossiers aussi graves concernant les affaires de corruption dans le BTP ou M. Grosdidier est cité. Ce n’est pas ma conception de l’honnêteté politique, ni du rôle de l’élu". De fait, il semble que quelques magouilles ont cours avec les contrats de BTP de la région, et plusieurs entreprises sont dans la ligne de mire de la Justice, notamment pour s'être entendues sur la répartition des marchés.

Masson serait à l'origine de plusieurs plaintes qui valent quelques problèmes à Grosdidier et ses copains, et c'est dans ce cadre qu'interviennent l'enregistrement et la diffusion de la bande audio.


-------------------------

Nous avons là un cas tristement banal de magouilles liées au BTP et aux marchés publics (120 milliards par an en France), véritables vaches à lait pour nos élus et partis politiques. Les dessous de table et autres commissions représenteraient selon certains jusqu'à 30% du prix de certains marchés. Cela attise forcément les convoitises, et les entrepreneurs se font littéralement raquetter. Il ne faut pas croire que les magouilles de Chirac avec les marchés publics de Paris sont terminées. Tous les moyens, en tout cas, semblent être bons pour faire ses petites opérations tranquillement. Et nous sommes en Moselle, pas en Corse!