Jacques Thomet a publié une contre-enquête sur Outreau, dans laquelle on comprend très bien que les acquittés ne sont pas tous des innocents, loin de là. Voici une vidéo, qui est un condensé de plusieurs conférences données dans le sud de la France il y a quelques semaines.

 

Il y explique cette "imposture d'Etat" qu'il a découverte, au fil de son enquête. En effet, au départ il n'imaginait pas du tout tomber sur une réalité aussi glauque.

Une "imposture" qui permet aujourd'hui à la justice de protéger les pédophiles et de nier la souffrance des enfants victimes. A ce sujet, Sandrine Chastan témoigne à la fin de la vidéo, sur la manière dont la justice a traité les viols de ses deux filles par un pervers qui a eu gain de cause (son témoignage écrit est ici).

Dans cette vidéo, Chérif Delay s'exprime également, et il fait bien comprendre, à travers sa propre histoire, quel a été le sort réservé aux victimes. Mais, lui a particulièrement trinqué, puisqu'il est pour ainsi dire le seul à parler publiquement.