western-pedophiles-aple-targetUn Français, Matthew Furic, est poursuivi par la police indienne pour avoir eu des relations sexuelles avec un groupe d'enfants, à Puri près de Calcutta. Mais, le type a pu s'échapper le 26 novembre et reprendre l'avion pour la France. Des cas comme celui-là, il y en a un certain nombre à l'étranger, si bien que des ONG se battent pour qu'un fichier des pédophiles occidentaux en goguette soit mis en place.

 

Matthew Furic était dans une ville touristique, et il n'a pas eu de chance: un touriste américain, choqué par ses pratiques, a interrogé et filmé les victimes avant de déposer plainte à la police. Mais, celle-ci est arrivée trop tard, et Furic était déjà parti.

On ne sait pas si Furic a déjà été condamné en France ou ailleurs, mais souvent ces touristes pédophiles ont un casier. Mais, les peines sont si faibles en Europe qu'ils ressortent bien vite, et se disent qu'il vaut mieux assouvir leur perversion dans des pays plus exotiques.

C'est là qu'on les voit arriver en Inde, au Cambodge, aux Philippines...

phillippe dessartLe cas d'un certain Philippe Dessart est assez révélateur. En 1994, cet enseignant actif dans les mouvements de jeunesse est condamné à Liège (Belgique) à 5 ans de prison pour viol avec torture. Vous avez bien lu: il n'a pris que 5 ans, et en Belgique on est libérable au tiers de sa peine. Il avait violé plusieurs de ses élèves entre 1989 et 1994. Heureusement qu'il prenait ses victimes en photo, sinon il aurait pu ne pas être condamné du tout.

Dessart est libéré après 3 ans de prison, sans suivi. En 2001, il commence à parrainer un enfant au Cambodge, où il s'installe, et finance allègrement la vie de la famille du garçon: il lui a donné plus ou moins 11.000€. Dessart parrainait une douzaine d'enfants là-bas, semble-t-il.

En 2006, il est arrêté grâce au travail d'une ONG locale, alors qu'il est dans une chambre d'hôtel avec l'enfant. Il paie 4 avocats, et nie en bloc.

Le frère d'une de ses victimes belges a fait le déplacement jusqu'au Cambodge afin de témoigner de ses actes passés, car selon lui le laxisme des autorités chez nous a des conséquences sur des enfants vulnérables à l'étranger, ce qui est inacceptable.

Finalement, Dessart a fait 3 ans de prison au Cambodge (mais en première instance il a pris 18 ans fermes), et est retourné auprès de sa victime,  expliquant qu'il voulait épouser la mère du gamin. D'autres décident aussi d'adopter leur victime, chacun sa technique...

Finalement, il a été expulsé du pays en septembre 2009. En réalité, il n'aurait jamais du y rentrer.

Affiche de prévention au CambodgeSur le site d'APLE Cambodia (Action Pour les Enfants), on a toute une liste de pédophiles occidentaux, venus se repaître de chair fraîche à prix dérisoires.

La même année, le français David Makhout a été attrapé à Sihannoukville (haut lieu de "sex tourism") où il vivait avec une enfant de 8 ans. Il avait acheté la fillette à la mère pour 500$.

On a saisi des films pornos et des préservatifs, et Makhout a été condamné à 18 mois de prison et 2.400$ d'amende. Makhout est un pédophile convaincu, capable de tenter de justifier son "amour" pour une enfant de 8 ans.

Voici le cas, assez classique, d'un autre français, attrapé début 2013:

" Ce matin,  le Tribunal de  Phnom Penh a publié le verdict du français Marcel Morin, 58 ans, coupable dl'abus sexuels sur 2 garçons mineurs en 2007.
Il a été condamné à 18 mois de prison pour abus sexuels sur mineurs de moins de 15 ans (l'Article 341 du Code pénal), à une amende de 3 millions de riels (750 $) et à une compensation de 1500 $ à chacune de ses victimes (âgées de 13 et 14 ans au moment des faits).  Le procès est prévu le 8 août .

M. Morin purge actuellement une peine de prison d'un an  à Siem Reap pour abus sexuels sur 5 mineurs (de 7 à 13 ans). Il avait été arrêté le 18 février 2012 dans la pension où il résidait après que une enquête d'APLE. Il était en contact avec au moins 9 garçons dont 5  ont témoigné avoir été violés.

En 2007, les enquêteurs d'APLE avaient entendu 2 garçons qui assuraient avoir eu des relations sexuelles avec Morin contre 10 dollars. Mais avant que la police n'intervienne, celui-ci avait quitté le pays au petit matin.

Seila Samleang, directeur d'APLE a jugé la punition trop clémente. "Tout d'abord, il aurait dû être accusé d'achat de relations sexuelles avec mineur de moins de 15 ans, ce qui lui aurait valu une peine de prison de 7 à 15 ans. Ensuite, les deux tribunaux auraient dû publier un arrêté d'expulsion.  Les Présidents et les juges savent que M. Morin est un récidiviste et que c'est un danger constant pour les enfants.
APLE consultera les autorités cambodgiennes et françaises pour trouver une solution après la libération de M. Morin" a-t-il dit".

1412746_366448400157920_713152323_oMorin traquait des enfants des rues, semble-t-il, en leur offrant de la nourriture pour ensuite les "inviter dans sa guesthouse", nous dit la presse.

Récemment, un pédophile anglais a été arrêté: il est venu au Cambodge pour enseigner dans des écoles et on l'a retrouvé au lit avec un enfant de 8 ans! Le mieux, c'est qu'il avait déjà été condamné en Angleterre en 2005 pour production (souligné par moi) de pédopornographie. Condamné à quoi? Un an de prison.Plus tard, on a découvert d'autres victimes.

Apparemment, il a aussi "enseigné l'anglais" aux enfants de plusieurs pays africains avant cela. Les anglais ont plutôt bien réagi, et ont introduit au Cambodge un certificat, le International Child Protection Certificate (ICPC), pour que les pédophiles fichés en Angleterre ne puissent pas avoir accès aux enfants à l'étranger. Une grande idée...

Gary Glitter, le copain de Jimmy Savile depuis la BBC, a été carrément expulsé du Cambodge en 2003, après avoir été arrêté pour avoir abusé de jeunes garçons.

Glitter avait élu domicile au Cambodge, où la vie de pédophile était bien plus cool qu'en Angleterre. Où, d'ailleurs, il avait été condamné en 1999 pour pédopornographie, mais n'avait fait que la moitié de ses ... 4 mois de prison.

Bref, même la Thaïlande ne voulait pas de lui, si bien qu'après quelques pérégrinations, Glitter a du retourner en Angleterre. Hélas, il peut à nouveau voyager depuis fin 2011 bien que les éclaboussures de l'affaire Savile/BBC l'atteignent également.

En même temps: pourquoi les peines seraient-elles plus fortes au Cambodge que chez nous? C'est donc d'abord en France, et ailleurs en Europe, qu'il convient d'arrêter le laxisme en matière de crimes pédophiles. Car, il s'agit bien de crimes, même s'ils sont systématiquement jugés comme de simples délits. C'est cela, la "correctionnalisation" du viol...

Un autre moyen de lutter contre ce tourisme pédophile (qui n'est vraiment pas une nouveauté), serait d'établir un fichier international des pédophiles, du moins ceux qui ont déjà été condamnés. A chaque passage de douane, on pourrait donc les arrêter.

Comme cela, on pourrait également tenir compte de leurs condamnations passées, et leur infliger des peines plus importantes, qui les mettraient hors d'état de nuire durant une large période.