1424532_542081775882726_450456493_nHorreur et stupéfaction: la semaine passée, l'Italie a légalisé la pédophilie. Pas par la loi, non, juste par la jurisprudence, en douce... Un éducateur de 60 ans, Pietro lamberti, qui avait d'abord été condamné pour le viol d'une mineure de 11 ans, a finalement été acquitté. Pourquoi? Les faits n'étaient-ils pas constitués? Si si: la "justice" a estimé que la gamine était "amoureuse" et que donc il n'y avait aucun problème...

 

Lamberti avait pourtant été condamné en première instance et en appel. Devenu ami de la famille de sa victime, le travailleur social de Calabre était parvenu à s'immiscer dans la vie de la petite, comme tout bon prédateur. La petite, issue d'une famille modeste, était une proie de choix. Jusqu'au jour où les flics ont débarqué et l'ont coincé alors qu'il était au lit avec la gamine, à poil. Rien que de très normal, donc, pour la "justice" italienne. Le vieux appelait sans arrêt sa victime, lui laissant des messages fiévreux (la police dispose d'heures entières d'écoutes).

Les preuves et les divers témoignages n'ont pas suffi à la cour de Cassastion, qui est revenue sur les jugements précédents. En effet, la cour a estimé qu'il y avait là une "relation amoureuse", oubliant totalement le concept même de mineur, qui n'a pas le consentement.

Ademettons, même, que la gamine "croyait aimer" ce pervers. A 11 ans, cela ne peut être que la conséquence d'une éducation à la ramasse. Cette enfant n'a pas évolué dans un milieu qui l'a protégée, qui lui a inculqué le respect d'elle-même et de son corps. Sérieusement, quelle gamine de 11 ans rêve de finir au lit avec un vieux de 60 ans? Même s'il n'y a pas eu de "violence" pour parvenir à ses fins, cet adulte de 60 a forcément manipulé et la petite, et son entourage, pour la mettre dans son lit.

Cette décision, hélas, fait jurisprudence. Désormais, chaque pédophile pourra dire qu'il y avait "de l'amour" entre lui et sa victime, et il sera automatiquement blanchi par la justice. Quid si un gamin de 4 ans dit "aimer" son bourreau?

Pourquoi ne pas carrément légaliser la pédophilie, puisqu'on a l'ait de tendre vers ce désastre.

Pour Lamberti, un nouveau procès devrait avoir lieu, et on ne peut qu'espérer une reconnaissance de la victime en tant que victime, et du pervers en tant que coupable. Histoire de remettre les choses à l'endroit.

Rappelons qu'un mineur n'a pas le consentement. C'est pour cela qu'un enfant ne vote pas, par exemple, ou qu'on ne peut pas lui imputer un crime. Pourquoi? Parce qu'on considère qu'un mineur est totalement sous l'influence de son environnement et n'a pas le libre arbitre. C'est aussi pour cela qu'on a fixé la majorité sexuelle, même si elle reste trop basse dans certains Etats comme le Vatican où c'est 12 ans.