2020-02-15 12_10_00-Faits divers - Justice _ Aix _ douze ans de réclusion pour l'ophtalmologue _ La

Je diffuse aujourd'hui l'appel pour contribuer à une cagnotte lancée afin de soutenir les frais de "justice" d'une procédure interminable contre un -présumé- pédocriminel incestueux. Qui a jusqu'à présent bénéficié d'une grande mansuétude de ladite "justice". Cette cagnotte, d'abord lancée sur Leetchi, a été supprimée deux fois, elle est a présent sur Le Pot Solidaire.

 

Il faut quand-même revenir sur l'affaire, parce qu'elle est hélas emblématique: nous en sommes à 12 ans de procédure, et tous les leviers possibles et imaginables qui permettent aux accusés de repousser l'échéance du procès ont été utilisés.

Le journal Corse Matin résumait les faits en février 2019 au début du procès en appel: L'individu, "C", est accusé "d'avoir, en 2004 à Paris, violé sa fille, alors âgée de 19 ans, mais aussi de lui avoir fait subir des attouchements sexuels qui auraient été commis entre 1990 et 2004, à Marseille, dans le Var et en Corse, les premiers faits imputés au père auraient donc eu lieu alors qu'elle n'avait que six ans.

Il est également accusé de viol et de tentative de viol sur la personne de sa nièce en 1994 à Marseille où la jeune femme, alors âgée de 19 ans, était venue travailler temporairement à son cabinet.

Les expertises psychiatrique et psychologique diligentées dans le cadre de l'enquête ont attesté que les deux jeunes femmes avaient été victimes d'abus sexuels et jugé leurs témoignages fiables. D'autres témoins ont fait état de l'emprise qu'aurait exercée Jacques C."

Voici en gros la chronologie:

  • 1999: signalement de l'Association Enfance et partage concernant ce pervers (présumé), pour des violences sexuelles et maltraitantes sur les enfants de la famille. Il est classé sans suite.
  • 2008: Plainte de Jessica et Caroline Cviklinski, deux cousines, portent plainte contre le père de Jessica pour des viols. L'individu, un médecin adepte du FN qui a un temps dirigé une cellule de Lions Club [1], avait obtenu la garde des enfants après le divorce au cours duquel la maman a subi de nombreuses attaques. Il a même fini par pousser ses enfants à la rejeter. Ce schéma aussi, on le connaît bien et les tribunaux n'y voient que du feu. 
  • 2016: le procès est prévu, mais l'accusé a convoqué une quinzaine de témoins supplémentaires quelques jours avant 'laudience, ce qui a rendu le planning des débats intenable. Le procès a donc été renvoyé.
  • 2017:  procès (pendant lequel les journalistes ont été interdits d'accès à la salle des pas perdus) et condamnation du type à 12 ans de prison par la Cour d'Assises d'Aix-en-Provence, pour tentative de viol par personne ayant autorité, viol par personne ayant autorité, attentats à la pudeur sur mineure de moins de 15 ans par ascendant, atteintes sexuelles incestueuses sur mineure de moins de 15 ans par ascendant. Le type fait appel. Le parquet avait requis 15 ans.
  • 2018: après 8 mois de prison, il est libéré sous contrôle judiciaire grâce à une caution de 300.000 €.
  • Février 2019: procès en appel devant la cour d'Assises de Draguignan, prévu sur 15 jours. Mais un matin l'accusé ne s'est pas présenté à l'audience et le procès a été ajourné. Le jour même il est sorti libre des urgences.
  • Eté 2019 : plainte des deux parties civiles parce que l'individu se baladait hors de Corse alors que les conditions de son contrôle judiciaire étaient censées le lui interdire.
  • 2 au 27 mars 2020: nouveau procès, prévu pour durer 3 semaines, à Draguignan. Les personnes qui pourront venir à l'une ou l'autre audience sont les bienvenues. Cette fois, l'accusé n'aura plus Florence Rault parmi ses avocats.

2020-02-15 12_40_20-UNE AFFAIRE DE FAMILLE on Vimeo - Opera

Jessica et Caroline ont lancé cette cagnotte, car cette procédure n'en finit pas, afin de financer les trois semaines de déplacement à Draguignan, et d'aider les avocats qui se contentent depuis des années de l'aide juridicitionnelle. 

Elles expliquent dans le texte accompagnant la cagnotte: "Le rapport de force très inégal avec l'accusé se joue aussi ici. Très inégal par les moyens financiers dont disposent l'accusé d'un côté et les victimes, de l'autre. 

Ce rapport de force s'exerce dans la durée, par la durée. Nous tenons grâce au travail, à la réactivité et à l'endurance de nos avocats. Grâce aussi à la présence de nos proches et de nos amis.Nous continuons à faire face, grâce à notre endurance aussi dans des conditions matérielles fragiles.

Nous tenons, mais nous souhaitons fort qu'enfin justice soit rendue définitivement et équitablement."

 

Le pot Solidaire.fr : Déjà 12 ans de lutte judiciaire pour Caroline et Jessika.

Appel à Soutien Financier (Procès d'Assises en Appel)Nous faisons appel à votre soutien financier pour mieux affronter un nouveau procès en Appel aux Assises de Draguignan.Nous sommes Caroline Cviklinski (35 ans) fille de l'accusé et Jessika Cviklinski (44 ans) nièce de l'accusé, reconnues victimes par la Cour d'Assises d'Aix en

https://www.lepotsolidaire.fr

Un documentaire a été réalisé par Michèle Bourgeot sur le parcours de Jessica, dans lequel la quasi totalité des victimes vont hélas se reconnaitre. Il a été tourné avant et pendant le premier procès, à l'issue duquel le type a été condamné à 12 ans fermes.

Pour le voir il faut cliquer sur ce lien et taper le mot de passe "jessica".

2020-02-15 12_48_42-Faits divers - Justice _ Cour d'assisses d'appel du Var _ un Marseillais jugé po

On comprend un parcours de vie modelé par une famille paternelle franchement border-line, qui n'a rien à envier à celles qu'on peut trouver dans les régions les plus désoeuvrées du pays. Des "gens bien" en public mais qui se comportent en privé comme des dépravés.

L'accusé a toujours nié le moindre fait qui lui est reproché, criant au "complot familial" contre lui. De fait, une partie de la famille soutient les parties civiles. Mais pas toute la famille, loin de là, car la complaisance et l'omerta règnent toujours.

 

----------------------------------

Je lance un triple appel: l'un pour diffuser cette affaire, l'autre pour venir soutenir les parties civiles à Draguignan entre le 2 et le 27 mars, le dernier pour ceux qui pourront alimenter la cagnotte, même modestement.

Nous espérons tous que cette fois, l'accusé ne parviendra pas à gagner du temps, qu'il a épuisé tous ses jocker, et que ses victimes puissent passer à autre chose. Même si on pressent qu'en cas de condamnation, l'individu ira en cassation...

Le combat de Jessica et Caroline est important. le procès sera public, justement pour permettre de connaître ces mécanismes familiaux complètement défaillants, même chez les bourgeois bien pensants, au-delà de tout soupçon comme on dit.

 


[1] L'individu a même été deux fois président d'un groupe du Lions Club du sud de la France: en 2003 - 2004, et à nouveau en 2015-2016. Certainement parce que les "missions" de ce club sont "de servir la communauté,de répondre aux besoins humanitaires" et que "Chaque Lions est impliqué,engagé,solidaire et responsable dans son club et sa communauté.Les Lions suivent leur empathie et altruisme en témoignant de la compassion envers ceux qui souffrent,ainsi qu'en apportant leur aide aux plus faibles et leur soutien aux nécessiteux".