25 octobre 2011

Castres: Comment la justice a nié la parole des enfants pendant 10 ans

Reprise d'un article paru aujourd'hui sur le blog: http://pedophilie-castres.over-blog.com/  Nous allons parler d’une petite fille, on l’appellera Julie. Elle a trois ans quand sa mère, Sandrine, rencontre Jean-Claude, divorcé, qui est son supérieur au travail. Très vite, Julie sent que Jean-Claude agit bizarrement avec elle, mais ne comprend pas ce qui se passe, n’en parle pas. Puis un jour elle se plaint de douleurs à sa grand-mère,  qui l’emmène chez le médecin de famille. Celui-ci constate à deux reprises, en juin... [Lire la suite]
Posté par Ceri à 12:30 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
12 octobre 2011

Dexia et les sales habitudes : les villes et les contribuables mettent encore au pot

Le nouveau sauvetage de la banque Dexia nous donne l’occasion de faire le point sur cet établissement qu’on ose encore appeler une banque. « Nouveau sauvetage », parce qu’en 2008 la Belgique a déjà du donner 3 milliards d’euros à Dexia, la banque qui est censée financer les communes. La France avait mis aussi 3 milliards, et le Luxembourg un peu moins de 400 millions. Au passage, plus de 2.000 emplois ont été supprimés, dont plus de la moitié en Belgique. Cette fois, la Belgique va verser 4 milliards  (soit... [Lire la suite]
07 octobre 2011

BREVE: le parti conservateur anglais financé par les spéculateurs

Rapidement, une brève pour reprendre une petite info: les hedge funds et les sociétés de capital investissement ont contribué au financement du parti conservateur anglais à hauteur d'un quart du total des donations l'année dernière. Avec un tel investissement, peu de risques que Cameron les laisse tomber. Après avoir analysé 450 donations au parti conservateur, le Bureau of Investigative Journalism a calculé que 27%, ou 3,3 millions de livres sur les 12,18 millions de livres donnés aux Tories provenaient des hedges funds et autres... [Lire la suite]
Posté par Ceri à 12:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
28 septembre 2011

Pédophilie: l'ambiance est à la tolérance

Faisons le point sur l’ambiance du moment, si tolérante envers les pédophiles, contrairement à ce qui est clamé haut et fort. Parce que oui, aujourd’hui les pédophiles sont très à l’aise. Ils ont leurs forums, leur journée internationale, des « scientifiques » qui les défendent… On n’est pas encore revenus à leur grande période revendicative des années 70, mais on en prend le chemin.   Contrairement à ce qu’on croit, les pédophiles ne sont pas honteux, au contraire ils revendiquent. Ils ont même crée une journée... [Lire la suite]
16 septembre 2011

BREVE: 757 groupes internationaux contrôlent 80% des multinationales

  Une étude publiée en Suisse récemment montre que l’ensemble des multinationales de la planète est contrôlé par seulement 737 multinationales et groupes financiers, et donc par leurs actionnaires qui sont eux aussi souvent les mêmes. Avec la crise économique, cette info est complètement passée à la trappe. Cette étude est inédite car elle croise plusieurs domaines : économie, statistiques, finances, mathématiques, et passe au crible l’ensemble des multinationales pour comprendre qui contrôle qui. Réalisée par trois... [Lire la suite]
10 septembre 2011

Quand la BCE rachète les titres grecs aux spéculateurs

Ce n’est pas qu’on manque de sujets à traiter, mais il est temps de faire le point sur les derniers délires de nos amis les spéculateurs. Depuis le mois de juillet, on a assisté à une nouvelle panique à propos de dette grecque, à de nouveaux renflouements des banques, et au final on arrive à la rentrée avec un plan de rigueur pour conserver la note AAA que nous allons de toute manière finir par perdre, comme d’autres avant nous. Mais l’arnaque suprême, c’est que l’argent des européens n’est pas donné à la Grèce, mais à ceux qui... [Lire la suite]
Posté par Ceri à 19:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
01 septembre 2011

Pourquoi la France ne se relèvera pas grâce aux plans de sarkoléon

Avant même d’entamer la rentrée, sarkoléon nous inflige un nouveau plan d’austérité (12 milliards d’euros d’économies aux dernières nouvelles). Ah bon, parce qu’on n’y était pas déjà, dans l’austérité, depuis quatre ans ? Si, mais on peut faire encore pire que ce qui a déjà été réalisé, ou plutôt détruit, depuis quatre longues, longues années et demi.   Si ce n’était si tragique on aurait envie de se rouler par terre de rire. Entendre sarkoléon nous dire de nous serrer la ceinture après quatre ans et demi de gabegie... [Lire la suite]
31 juillet 2011

Vers un marché mondial de la guerre pour les compagnies militaires privées

  Après la banque mondiale, la monnaie mondiale et le gouvernement mondial, la dernière lubie des Etats-Unis et du Royaume Uni est de mettre en place un marché mondial pour les compagnies militaires privées, ces mercenaires du XXI e siècle. Autrement dit, une sorte d’armée mondiale à la solde de personne et tout le monde à la fois, pourvu qu’on en ait les moyens.   Les médias ne s’étalent pas sur le sujet, mais il s’agit d’une régression assez dramatique : l’ordre au niveau mondial est sur le point de devenir un... [Lire la suite]
21 juillet 2011

BREVE: comment l'Europe gaspille le fric qu'on lui donne

Une petite brève, pour évoquer les millions dépensés par la commission européenne. Le Bureau of Investigative Journalism, qui a étudié de près le système européen de transparence financière, a mis le doigt sur quelques excès des commissaires avec l'argent des contribuables.Ou comment la gabegie continue pendant la pire crise économique depuis 80 ans.   Alors que l'Euope réclame une augmentation d'au moins 5% de son budget avant 2014 (ou 4,9% pour 2012), force est de constater que l'orgie bat son plein dans les instances... [Lire la suite]
Posté par Ceri à 16:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
15 juillet 2011

Grèce: l'orgie est finie pour les spéculateurs, à qui le tour?

  Le cirque continue : malgré tout l’argent qui a été injecté dans la « dette » grecque, les probabilités de cessation de paiement n’ont pas bougé d’un pouce. On pourrait dire que c’était prévisible, puisque la dette en elle-même n’a rien à voir avec la situation actuelle du pays. Revenons deux minutes, ou un peu plus, sur le processus en cours.   Dans cette affaire, il faut tenir compte de plusieurs facteurs : 1.             1. L’endettement... [Lire la suite]