06 avril 2008

I'm back

Re! Après quelques mois de pause pour cause de manque -cruel- de temps et aussi pour me concentrer sur une recherche de fond sur les années 30, me revoilà.Quel est le bilan aujourd'hui, alors que Sarkoléon squatte l'Elysée depuis un an avec la mère Carla? Quel bilan pour notre bien-être, pour le droit social, pour les libertés?Impossible de faire un bilan complet des régressions auxquelles on a eu droit, dans tous les domaines, depuis un an. Alors faut-il se concentrer sur un domaine? Ou faut-il essayer de garder une vision globale... [Lire la suite]
Posté par Ceri à 14:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 avril 2008

L’arnaque monétaire internationale ou la face cachée de la mondialisation

Source : Crazy Horse, Agoravox“Par essence, la création monétaire ex nihilo* que pratiquent les banques est semblable, je n’hésite pas à le dire pour que les gens comprennent bien ce qui est en jeu ici, à la fabrication de monnaie par des faux-monnayeurs, si justement réprimée par la loi.” Maurice Allais, prix Nobel de sciences économiques 1988, La Crise mondiale aujourd’hui (éd. Clément Juglar 1999) A l’heure où l’on nous rabâche à longueur de temps le problème de la dette publique, qui sert à justifier les réformes... [Lire la suite]
Posté par Ceri à 15:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
16 janvier 2008

Le droit du travail selon la Commission européenne

Le "président du pouvoir d'achat" nous prépare une refonte du contrat de travail et même du droit du travail en entier, tant qu'à faire. Etrangement, on retrouve une bonne partie des réformes de Sarko-la-rupture dans les rapports de différents think tank mais aussi les textes de la Commission européenne, notamment son Livre Vert sur la modernisation du droit du travail, destiné à relancer la startégie de Lisbonne censée faire de l'Europe l'économie la plus compétitive. Prémisses: le rapport Kok Après quelques années de... [Lire la suite]
13 janvier 2008

L’éducation sans principes d’une société sans dessein

Source: Solidarité et progrès, par Odile Mojon L’enquête PISA (Programme international pour le suivi des acquis des élèves) vient d’être publiée. Le classement de l’OCDE confirme, hélas, les affirmations de l’auteur de cet article. Testant près de 400 000 élèves de 15 ans scolarisés dans 47 pays, elle situe la France nettement en dessous de la moyenne - 32ème en sciences, 30ème en mathématiques et 22ème en lecture - et, de surcroît, en net recul par rapport aux deux études précédentes, effectuées en 2000 et 2003. Quoi qu’on puisse... [Lire la suite]
Posté par Ceri à 19:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 janvier 2008

Brèves économiques

Quelques brèves pour faire un peu le point sur la situation économique du moment, quelque peu désastreuse. Maintenant que tout le monde est à 40 ans de cotisations (grâce à la réforme Fillon de 2003), Sarko compte nous faire passer à 41 ans pour 2012, comme c'était d'ailleurs prévu dans ladite réforme Fillon. On se prendra donc un trimestre par an dès 2009. Théoriquement cette mesure devrait nous amener à l'équilibre du budget des retraites. Il faut tout de même préciser qu'environ les 2/3 de ceux qui partent à la retraite ne sont... [Lire la suite]
Posté par Ceri à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 janvier 2008

Bref état des lieux des inégalités en France

Le seuil de pauvreté: C'est le revenu en-dessous duquel on est considéré comme pauvre. En France, contrairement au reste de l'Europe, ledit seuil correspond à 50% du revenu moyen des français, et pas 60%. En 2005 il fallait donc gagner moins de 681 €. Au-dessus, on n'est plus pauvre. Pour l'Europe, on doit calculer sur 60% du revenu médian, ce qui fait 817€. Tout ça c'est pour une personne seule. Un couple avec enfants est considéré comme pauvre sous la barre de 1703€ (calcul sur les 50%), ou 2043€ (sur base de 60%).Un fait... [Lire la suite]
Posté par Ceri à 15:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 janvier 2008

Bref état des lieux des inégalités en France

La France est heureuse: elle a élu "le Président du pouvoir d'achat", dixit Sarkoléon himself. Lui qui a participé aux anciens gouvernements, et est même passé par le Budget et l'Economie, persévère dans les politiques qui ont contribué à exclure toute une partie de la population de notre société. Autrefois on parlait du quart monde, maintenant on a même les "travailleurs pauvres". La redistribution selon Sarko: prendre aux pauvres pour donner aux riches... Rapide état des lieux. Le seuil de pauvreté: C'est le... [Lire la suite]
Posté par Ceri à 15:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 décembre 2007

L'ONU aime les multinationales: le Global Compact

Lancé lors du forum économique mondial de Davos  (le sommet où ça cause économie entre puissants) de 1999 par Kofi Annan, le Global Compact ou Pacte Mondial est censé donner un peu d'éthique aux multinationales qui sont depuis quelque temps devenues des "acteurs sociaux" comme les autres pour l'ONU notamment... Sur le site de l'ONU, une page est consacrée au "Pacte Mondial". De quoi s'agit-il? Tout simplement d'un ensemble de normes -minimales cela va de soi- mises au point par les multinationales pour calmer... [Lire la suite]
Posté par Ceri à 17:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 décembre 2007

Filtres et alambics de l’information sur le référendum du 2 décembre au Venezuela

Source: RISAL - Réseau d'information et de solidarité avec l'Amérique latine URL: http://risal.collectifs.net/ Source : Acrimed (http://www.acrimed.org), 7 décembre 2007. Qu’ils soient, à des degrés divers, plutôt hostiles ou favorables aux transformations en cours au Venezuela et à la politique suivie par le gouvernement de ce pays, ou même plus ou moins indifférents, les lecteurs-auditeurs-téléspectateurs français sont-ils informés ou désinformés ? Et comment ? Le traitement médiatique de la victoire du «... [Lire la suite]
Posté par Ceri à 11:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
17 décembre 2007

Euope: libérale toujours...

On vient d'encaisser la Constitution européenne (alias traité de Lisbonne), et voilà que le Conseil Européen confirme l'orientation libérale qui est toujours contenue (forcément le fond est le même). Conseil européen au cours duquel Sarko a bien précisé qu'on n'avait "aucune chance" d'avoir droit à un référendum sur ce texte aussi crucial que libéral. Sarko l'avait promis: pas de référendum sur la constitution s'il était élu. Encore une fois, hélas, il tient promesse. Ni débat ni vote, l'affaire est bouclée. La constitution... [Lire la suite]