26 mai 2014

Mensonges et manipulations du traité transatlantique

Revenons  sur le traité transatlantique de libre échange (TAFTA), une abomination qu'on a déjà eu l'occasion d'aborder. Il y a selon moi deux choses essentielles à retenir: d'une part, ce traité est le fruit d'un long travail de lobbying par les multinationales et autres lobbys patronaux, et d'autre part il permettra à n'importe quelle entreprise de traîner des Etats en justice à la moindre "entrave au commerce". Avec bien-sûr, d'énormes compensations financières à la clé.   Alors que nos... [Lire la suite]
14 juillet 2012

BREVE: l'infiltration des industriels auprès de la DG Entreprise de la Commission européenne

Alter EU, une ONG qui lutte contre la corruption et le lobbying auprès des institutions européennes, a sorti récemment un rapport au sujet de l’infiltration de l’industrie à la DG entreprises, la Direction générale Entreprises et Industries de la commission européenne. De fait, les 2/3 des experts qui conseillent ladite DG seraient directement issus du monde de l’entreprise.   Cette DG Entreprises et Industries s’occupe de la recherche, du commerce international, des consommateurs, des politiques  des marchés de... [Lire la suite]
Posté par Ceri à 17:43 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
24 avril 2012

Un haut fonctionnaire européen en procès pour corruption

Une petite info qui mérite de s'y arrêter tant les cas de corruption avérée sont rares à la Communauté européenne: Karel Brus, haut fonctionnaire à la DG Agriculture de la Commission européenne, est enfin en procès pour des faits de corruption. Cela fait plus de 10 ans que le juge d'instruction bruxellois Jean-Claude Van Espen a ouvert ce dossier. En janvier 2011, 12 personnes étaient renvoyées en correctionnelle, ainsi que trois sociétés. L'enquête avait démarré en 2001, car un fonctionnaire de la direction générale de... [Lire la suite]
Posté par Ceri à 13:42 - - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 mars 2012

Lobbying à la commission européenne. La suite.

Revenons sur un de nos sujets favoris : le lobbying. Je sais que nous sommes en pleine campagne électorale, mais elle a si peu d’intérêt qu’il ne sert à rien de perdre du temps dans les débats stériles du moment. Non, la réalité est que presque 100% des décisions sont prises aux niveaux européen[1] et international, et que le futur président n’y pourra rien, à moins de sortir de tous les traités qui nous lient à ces organismes. Comme la commission européenne est la seule à décider dans de nombreux domaines (c’est-à-dire le 1er... [Lire la suite]
Posté par Ceri à 20:47 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,
21 juillet 2011

BREVE: comment l'Europe gaspille le fric qu'on lui donne

Une petite brève, pour évoquer les millions dépensés par la commission européenne. Le Bureau of Investigative Journalism, qui a étudié de près le système européen de transparence financière, a mis le doigt sur quelques excès des commissaires avec l'argent des contribuables.Ou comment la gabegie continue pendant la pire crise économique depuis 80 ans.   Alors que l'Euope réclame une augmentation d'au moins 5% de son budget avant 2014 (ou 4,9% pour 2012), force est de constater que l'orgie bat son plein dans les instances... [Lire la suite]
Posté par Ceri à 16:53 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,
19 juin 2011

Lobbying et recyclage des eurodéputés

  Suite de notre saga sur le tourniquet européen: quand nos technocrates et autres élus passent de Bruxelles aux cabinets de conseil, avec leur carnet d'adresses et tous les bons services qu'ils ont rendus à l'industrie durant leur mandat. Voici quelques cas récents et révélateurs parmi les anciens députés européens et autres porte parole de commissaires européens... Le Corporate Europe Observatory vient de publier les derniers retournements de veste des députés européens. Il pointe le cas de l’ancien député conservateur... [Lire la suite]
Posté par Ceri à 13:53 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
02 janvier 2011

Affaire Swift: quand l'Europe légalise la surveillance de nos transactions bancaires

Il y a un an, on parlait du scandale Swift, quand la Commission européenne a accepté de donner aux Etats Unis toutes les informations issues du système Swift, c’est-à-dire les informations sur l’ensemble des transactions bancaires impliquant au moins un compte en banque situé en Europe. Évidemment, il s’agit de « lutter contre le terrorisme ». S’en sont suivis quelques soubresauts en Belgique et au niveau de la bureaucratie européenne, liés au fait que certains s’interrogeaient sur la légitimité de l’ « accord Swift », mais... [Lire la suite]
Posté par Ceri à 17:12 - - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 novembre 2010

BREVES: G20, la liste des banques too big to fail/ foreclosure gate/ "régulation" des hedge funds

Quelle surprise! Alors que le G20 se congratule régulièrement de sa grande réforme du système financier -mais bien sur ni sœur Anne ni personne ne voit rien venir- le Financial Times vient de publier la liste quasi officielle des banques qu'il conviendrait de sauver lors de la prochaine crise. Sans rire: c'est une idée géniale du Conseil de stabilité financière (FSB  pour Financial Stability Board in engliche), reprise allègrement par le G20.Le G20, donc,  va s'ouvrir à Séoul en fin de semaine, mais déjà on apprend que... [Lire la suite]
26 septembre 2010

Quand les contribuables refinancent les bad bank...

Alors que les stress test des banques européennes n’ont pas fait bondir la bourse, l’annonce d’un assouplissement de la régulation par le comité de Bâle a été, lui, efficace pour les banques. Seraient-elles en si mauvaise position pour qu’un assouplissement réglementaire ait plus d’impact auprès des spéculateurs que les « stress tests » ? D’autant que ces derniers temps, les banques, qui sont encore plus endettées que la France, rapatrient leurs actifs pourris, histoire de faire payer leurs erreurs par les contribuables. ... [Lire la suite]
27 juillet 2010

Finance mondiale: pourquoi rien n'a jamais changé

Il est temps d’aborder de manière précise les accointances entre les banques et les gouvernements. Parce que rien ne change, et parce qu’il faut comprendre pourquoi. Il y a une part d’idéologie, mais la raison essentielle, c’est parce que les décideurs « politiques » et économiques sont souvent les mêmes. Alors au lieu de défendre ce qu’on appelait encore « l’intérêt général » il y a quelques années, ces messieurs préfèrent remplir leur portefeuille et celui des petits copains.   Je ne vais pas revenir sur l’affaire Woerth,... [Lire la suite]