28 décembre 2009

Swift: de l'espionnage économique à l'intégration transatlantique

Le 30 novembre, l’Europe a accepté de refiler aux Etats-Unis l’ensemble des informations concernant les transactions bancaires réalisées en Europe ou via des comptes européens. Evidemment, il s’agit de « lutter contre le terrorisme ». Mais on vient de légaliser une situation de fait qui était parfaitement illégale il y a encore un mois : l’espionnage économique. Une question vient à l’esprit : pourquoi aucun bureaucrate européen n’a réagi ? Il s’agit de l’ « accord Swift », qui permet à l’administration US... [Lire la suite]