11 avril 2021

Magouilles et corruption des élites - Partie 11 : En France, prolifération des réseaux d'influence US

Pour comprendre ce qu'il se passe aujourd'hui, la connaissance de la période des réseaux stay-behind est un atout important. Ces réseaux d'influence US sur l'armée et les renseignements dans les pays européens ont permis de contrôler la politique, le business, la culture, et de faire basculer l'opinion publique toujours plus à droite. Si aujourd'hui nos dirigeants politiques sont tellement fanatiques d'une doctrine ultra libérale destructrice, s'ils sont prêts à mettre à bas la démocratie au premier prétexte venu, c'est parce que... [Lire la suite]
28 décembre 2019

Magouilles et corruption des élites - Partie 5 : Recyclage des collabos dans les médias, l'enseignement supérieur et la culture

Nous avons vu comment les élites financières et industrielles ont apprécié la politique d'Hitler, comment l'épuration a été des plus modérées dans les renseignements, l'armée, les milieux bancaires et industriels, ou encore dans la politique et les syndicats. Cela, au nom d'une soi-disant lutte contre le communisme, qui était par contre une vraie guerre idéologique. Aujourd'hui, nous allons voir comment cela s'est passé dans l'enseignement supérieur, dans les médias et la culture.     Pour s'y retrouver, voici le... [Lire la suite]
11 novembre 2019

Magouilles et corruption des élites - Partie 4 : recyclage des collabos dans la politique, contrôle des syndicats

Aujourd'hui, place au chapitre sur les politiciens qui ont collaboré avec Vichy ou même avec les allemands, mais qui sont revenus dans le paysage après la guerre avec la bénédiction des US. Du côté des syndicats, la reprise en main s'est faite à coups de subventions et de divisions. L'objectif dans les deux cas était le même: réduire la puissance des communistes. Et ensuite, imposer l'American Way of Life, le modèle américain...   Pour s'y retrouver dans ce dossier, voici le plan: 1. La 2e Guerre Mondiale, oeuvre du... [Lire la suite]
26 juin 2018

Chroniques de Micronie : En Marche vers le XIXe siècle !

Un peu en retard, je vous souhaite une bonne année 2018. Ceci dit, cette année sera une année de combat, et cela sur tous les fronts. Nous sommes aujourd'hui dirigés par une bande lobbyistes sans culture, qui croient dans les théories économiques traditionnelles comme des enfants croient au Père Noël, et qui ne voient pas qu'en réalité, c'est vers le totalitarisme qu'ils nous mènent. Quant au micron, on l'a vu il n'est que l'instrument du Medef, des multinationales, des financiers. Il fera ce pour quoi il a été mis en... [Lire la suite]
26 juin 2018

Chroniques de Micronie : En Marche vers le XIXe siècle !

Un peu en retard, je vous souhaite une bonne année 2018. Ceci dit, cette année sera une année de combat, et cela sur tous les fronts. Nous sommes aujourd'hui dirigés par une bande lobbyistes sans culture, qui croient dans les théories économiques traditionnelles comme des enfants croient au Père Noël, et qui ne voient pas qu'en réalité, c'est vers le totalitarisme qu'ils nous mènent. Quant au micron, on l'a vu il n'est que l'instrument du Medef, des multinationales, des financiers. Il fera ce pour quoi il a été mis en... [Lire la suite]
31 décembre 2017

Macron, les vieilles recettes éculées sous prétexte de modernité

Il a été élu sans programme. Mais il avait, paraît-il, un "projet". Pas de besoin de programme, c’est vrai, quand on se contente d’appliquer la feuille de route du Medef et des tenants de l’ultra libéralisme. Le but étant de rassembler un maximum de monde, de la gauche à la droite, mieux valait ne pas se risquer à établir un programme. Qui est ce type qui n’hésite pas à détruire les acquis sociaux issus de près de 200 ans de combat ? On va voir qu’il n’est rien, rien d’autre qu’un instrument. Ce n’est même pas caché :... [Lire la suite]
11 octobre 2015

BREVE: Quand la finance s'amuse avec les médias

Aujourd'hui on va faire un peu d'économie, mais dans la lignée de mon dernier article sur la liberté d'expression. Car aujourd'hui, les grosses fortunes s'amusent avec les médias, et le rachat récent du groupe L'Express montre la limite du libéralisme débridé. Des centaines de postes ont déjà été détruits, la ligne éditoriale reste floue, et le groupe se retrouve avec une très lourde dette à rembourser.   Aujourd'hui, presque toute la presse commerciale est détenue par de grands groupes, eux-même propriété de nos oligarques... [Lire la suite]
07 novembre 2013

L'économie de l'offre, ou l'arnaque des apprentis sorciers du libéralisme

J’avais un peu laissé tomber l’économie, lassée de répéter les mêmes choses depuis 2007. Mais, j’y reviens brièvement, en réponse à une question : pourquoi tous les pays dits « développés » se trouvent-ils face à un appauvrissement de leurs populations ? Hormis, bien sûr,  les quelques milliardaires dont le patrimoine ne fait qu’augmenter ? Eh bien il semble que ce soit parce que les efforts coordonnés de nos dirigeants ont permis d’appliquer la politique de Reagan : appauvrir l’Etat pour réduire... [Lire la suite]
17 octobre 2013

Un procès du réseau stay-behind au Luxembourg

On a déjà parlé du réseau stay-behind, ou réseau Gladio en Italie, qu'on appelle parfois "l'armée secrète de l'OTAN". De fait, c'est aux groupuscules liés à ces réseaux qu'on doit pas mal de coups foireux des années 60 à aujourd'hui. Par contre, aujourd'hui encore ce système de corruption, d'opérations sous faux drapeaux et de cooptation de nos dirigeants reste un véritable tabou pour ceux qui nous dirigent, comme pour les historiens officiels et les journalistes alignés. Récit du dernier procès en date.   On m'a transmis... [Lire la suite]
31 mai 2013

Traité de libre échange USA-Europe: une horreur imposée aux peuples

Cela faisait une moment qu’on n’avait pas fait le point en matière d’économie. Tout simplement parce que ce qui a été écrit il y a deux ou trois ans vaut toujours : nos chers élus continuent à foncer droit dans le mur. Dernière étape, ultime étape de la mise en coupe réglée de l’Europe par les intérêts financiers : le traité de libre échange Europe USA. Après cela, impossible d’espérer se relever de la crise, qui deviendra chronique.   Ils appellent ça « globalisation », « mondialisation »,... [Lire la suite]