13 avril 2011

Les islandais ont dit qu'ils ne paieront pas pour les banques (bis)

 Revenons sur l’Islande, dont les 320.000 habitants viennent pour la deuxième fois de rejeter par référendum le remboursement de près de 4 milliards d’euros réclamés par 340.000 spéculateurs  anglais et hollandais. Ceux-ci avaient en effet un peu trop cru au père Noël avec les produits dérivés pourris refilés par la banque (qui a coulé depuis) Icesave1].   Le résultat du scrutin était tellement couru qu’au départ (en décembre 2009), les députés islandais avaient voté le remboursement entre eux, en pleine nuit, à 33... [Lire la suite]
01 avril 2011

BREVE: encore 24 milliards pour les banques irlandaises

Revenons brièvement sur l'Irlande, dont les contribuables doivent refinancer les banques qui avaient trop spéculé sur les crédist hypothécaires pourris et autres dérivés encore plus pourris. Aujourd'hui, le coût de ce sauvetage est estimé à 70 milliards d'euros, soit 45% du PIB de ca pays de 4,4 millions d'habitants (et qui se vide furieusement depuis la crise). En fait, les irlandais ont déjà filé 46 milliards d'euros aux banques en l'espace de deux ans, ce qui a littéralement plombé les comptes du pays et l'a forcé à accepter des... [Lire la suite]
Posté par Ceri à 15:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
14 février 2011

Comment la Grèce et l'Irlande se font dépouiller au nom de la rigueur budgétaire

Etat des lieux rapide de la situation économique de la Grèce et de l’Irlande, et de ce qui risque de nous arriver également en peut-être un peu plus édulcoré. Ou comment on finit de pomper tout ce qui peut l’être jusque dans les catégories les plus pauvres de la population.   L’IRLANDE   Suite à la chute de plusieurs banques qui ont trop spéculé sur les subprime et autres dérivés, l’Irlande, pays de 4,5 millions d’habitants, a du combler leur dette. Ce qui a plombé celle du pays. La nationalisation de l’Anglo irish... [Lire la suite]
10 janvier 2011

BREVE: Foreclosure gate toujours...

On a déjà parlé du foreclosure gate, ce scandale des saisies immobilières aux États-Unis, devenu foreclosure mess (le bordel des saisies) où l'on s'aperçoit que nombre de saisies sont irrégulières: ben oui, les banques se sont revendus les titres de dette, si bien qu'elles sont souvent incapables de prouver qu'elles sont vraiment les propriétaires du bien saisi. Le scandale n'éclate pas encore au point où il le devrait, car les banques font leur possible, soutenues par Obama, pour continuer les saisies comme si de rien n'était. Sauf... [Lire la suite]
11 novembre 2010

Quand le travail tue

Parce qu’il y en marre de voir des gens détruits par leur travail, soumis à des logiques aberrantes, marre de voir des méthodes de management qui font perdre pied aux gens, on va aborder une question essentielle dans nos sociétés capitalistes : les suicides liés au travail, le mal être au travail, le burn out. Autant de maux sur lesquels on n’a encore aucune statistique fiable, et pour cause : l’enjeu pour les entreprises est de mettre tout cela sur le compte de « difficultés personnelles » des employés. Ca les arrangerait bien, mais... [Lire la suite]
09 novembre 2010

BREVES: G20, la liste des banques too big to fail/ foreclosure gate/ "régulation" des hedge funds

Quelle surprise! Alors que le G20 se congratule régulièrement de sa grande réforme du système financier -mais bien sur ni sœur Anne ni personne ne voit rien venir- le Financial Times vient de publier la liste quasi officielle des banques qu'il conviendrait de sauver lors de la prochaine crise. Sans rire: c'est une idée géniale du Conseil de stabilité financière (FSB  pour Financial Stability Board in engliche), reprise allègrement par le G20.Le G20, donc,  va s'ouvrir à Séoul en fin de semaine, mais déjà on apprend que... [Lire la suite]
23 octobre 2010

Vous avez aimé les subprime ? Voici le foreclosure gate !

Ou la deuxième couche de la crise économique mondiale   Depuis quelques semaines, le microcosme de la spéculation US est de nouveau en ébullition : alors qu’elles cherchent à récupérer un maximum de maisons hypothéquées (et de dollars), les banques s’aperçoivent que c’est un bordel sans nom pour prouver qu’elles en sont bien les propriétaires. Ben oui : les crédits hypothécaires subprime ont été découpés en paquets -les produits dérivés1], que les établissements bancaires, assureurs et autres fonds de pension se sont... [Lire la suite]
26 septembre 2010

Quand les contribuables refinancent les bad bank...

Alors que les stress test des banques européennes n’ont pas fait bondir la bourse, l’annonce d’un assouplissement de la régulation par le comité de Bâle a été, lui, efficace pour les banques. Seraient-elles en si mauvaise position pour qu’un assouplissement réglementaire ait plus d’impact auprès des spéculateurs que les « stress tests » ? D’autant que ces derniers temps, les banques, qui sont encore plus endettées que la France, rapatrient leurs actifs pourris, histoire de faire payer leurs erreurs par les contribuables. ... [Lire la suite]
08 septembre 2010

L'EPAD, la Défense, Carlyle et les Sarko

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:Sylfaen; panose-1:1 10 5 2 5 3 6 3 3 3; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:roman; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:67110535 0 0 0 159 0;} @font-face {font-family:"Cambria Math"; panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:roman; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:-1610611985 1107304683 0 0 415 0;} @font-face {font-family:Calibri; panose-1:2 15 5 2 2 2 4 3 2 4; mso-font-charset:0; ... [Lire la suite]
Posté par Ceri à 19:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
27 juillet 2010

Finance mondiale: pourquoi rien n'a jamais changé

Il est temps d’aborder de manière précise les accointances entre les banques et les gouvernements. Parce que rien ne change, et parce qu’il faut comprendre pourquoi. Il y a une part d’idéologie, mais la raison essentielle, c’est parce que les décideurs « politiques » et économiques sont souvent les mêmes. Alors au lieu de défendre ce qu’on appelait encore « l’intérêt général » il y a quelques années, ces messieurs préfèrent remplir leur portefeuille et celui des petits copains.   Je ne vais pas revenir sur l’affaire Woerth,... [Lire la suite]