03 mai 2010

Cas d’école : la Grèce, ou comment on ruine un pays qui n’a plus rien de souverain

A quoi sert-il aux Grecs d’aller voter ? Qu’ils choisissent la gauche ou la droite, c’est la même chose que depuis la fin du régime des colonels : austérité pour les pauvres, orgie pour les riches. Au motif que les agences de notation décotent la note de dette grecque, le taux d’intérêt à 10 ans passe à 10%1] et on oblige le pays à s’enfoncer encore plus dans les délires de l’orthodoxie ultralibérale. D’autres pays vont suivre, et le but est de forcer les Etats à réduire leurs dépenses sociales au maximum. Analyse sommaire d’un coup... [Lire la suite]