28 septembre 2011

Pédophilie: l'ambiance est à la tolérance

Faisons le point sur l’ambiance du moment, si tolérante envers les pédophiles, contrairement à ce qui est clamé haut et fort. Parce que oui, aujourd’hui les pédophiles sont très à l’aise. Ils ont leurs forums, leur journée internationale, des « scientifiques » qui les défendent… On n’est pas encore revenus à leur grande période revendicative des années 70, mais on en prend le chemin.   Contrairement à ce qu’on croit, les pédophiles ne sont pas honteux, au contraire ils revendiquent. Ils ont même crée une journée... [Lire la suite]
16 septembre 2011

BREVE: 757 groupes internationaux contrôlent 80% des multinationales

  Une étude publiée en Suisse récemment montre que l’ensemble des multinationales de la planète est contrôlé par seulement 737 multinationales et groupes financiers, et donc par leurs actionnaires qui sont eux aussi souvent les mêmes. Avec la crise économique, cette info est complètement passée à la trappe. Cette étude est inédite car elle croise plusieurs domaines : économie, statistiques, finances, mathématiques, et passe au crible l’ensemble des multinationales pour comprendre qui contrôle qui. Réalisée par trois... [Lire la suite]
10 septembre 2011

Quand la BCE rachète les titres grecs aux spéculateurs

Ce n’est pas qu’on manque de sujets à traiter, mais il est temps de faire le point sur les derniers délires de nos amis les spéculateurs. Depuis le mois de juillet, on a assisté à une nouvelle panique à propos de dette grecque, à de nouveaux renflouements des banques, et au final on arrive à la rentrée avec un plan de rigueur pour conserver la note AAA que nous allons de toute manière finir par perdre, comme d’autres avant nous. Mais l’arnaque suprême, c’est que l’argent des européens n’est pas donné à la Grèce, mais à ceux qui... [Lire la suite]
Posté par Ceri à 19:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
01 septembre 2011

Pourquoi la France ne se relèvera pas grâce aux plans de sarkoléon

Avant même d’entamer la rentrée, sarkoléon nous inflige un nouveau plan d’austérité (12 milliards d’euros d’économies aux dernières nouvelles). Ah bon, parce qu’on n’y était pas déjà, dans l’austérité, depuis quatre ans ? Si, mais on peut faire encore pire que ce qui a déjà été réalisé, ou plutôt détruit, depuis quatre longues, longues années et demi.   Si ce n’était si tragique on aurait envie de se rouler par terre de rire. Entendre sarkoléon nous dire de nous serrer la ceinture après quatre ans et demi de gabegie... [Lire la suite]