21 février 2021

Siphonage de la richesse des Etats et des populations par la finance, ou le ruissellement vers le haut

Aujourd'hui, on va voir comment les populations du monde entier sont spoliées d'une grande partie de leurs richesses et pourquoi ce phénomène, si l'on ne fait rien, va s'accélérer. Quelques fonds spéculatifs sont actionnaires des banques, des multinationales côtées en bourse, des organismes de contrôle.    Je vais essayer d'être compréhensible par tous, et le système est finalement assez simple à comprendre : il s'agit d'un système financier pyramidal qui consiste à syphonner un maximum d'argent de l'économie réelle. ... [Lire la suite]
01 novembre 2020

Magouilles et corruption des élites - Partie 9 : Les peuples immobilisés dans les sables mouvants européens

Maintenant, voyons comment l'Europe a été définitivement prise en otage par les lobbys financiers et industriels. Il a fallu beaucoup d'efforts, beaucoup de propagande, beaucoup d'argent pour construire ce monstre sans tête qu'est l'Europe. Le système européen, qui a tout d'un piège pour les populations, a été patiemment construit par plusieurs générations de politiciens qui finalement n'agissaient que comme des représentants de ces lobbys industriels et financiers principalement anglais et allemands, puis aussi américains. On va... [Lire la suite]
13 juillet 2020

Le grand reset, réinitialiser le pouvoir mondial avant que les peuples ne le fassent

Aujourd’hui, on va parler d’un sujet qui emballe peu les foules : la finance. Et surtout cette "remise à zéro", que les dirigeants mondiaux appellent le "reset", prévue incessamment sous peu. Pour résumer : depuis des années la finance ne tient que sous perfusion d’argent frais, elle est à bout de souffle. La crise covid19 a permis de justifier des masses de nouveaux milliards transférés dans la finance, mais cela ne suffira pas. L’idée géniale des mondialistes est donc de tout remettre à zéro. De quoi s’agit-il ? ... [Lire la suite]
05 avril 2020

Un mot sur la crise du coronavirus et la tentative de coup d'Etat sanitaire

Depuis plus de deux semaines, nous sommes placés en rétention. Le Parlement n'existe plus, la micronie fait ce qu'elle veut. Le droit du travail n'existe plus, nous n'avons plus de libertés individuelles ou presque plus, et en face un virus dont on ne sait pas trop comment il est arrivé là. Nous savions que nous étions dirigés par une clique de psychopathes incompétents parce que gavés d'idéologie ultra libérale. Cette crise le confirme et nous risquons de payer très cher la facture.   Quand la rétention a commencé, au... [Lire la suite]
30 janvier 2020

Magouilles et corruption des élites - Partie 7: Le cas Jean Monnet, sbire du capital anglais et US

Nous allons poursuivre notre saga "Magouilles et corruption des élites", avec l'aboutissement de ce fascisme ambiant depuis les années 30: l'Europe. Mais avant, un focus sur un individu qualifié de "père fondateur" de l'Europe, le dénommé Jean Monnet. Pourquoi un article entier sur Monnet? Parce qu'il a été le lien entre le capitalisme anglais et US d'un côté, et les élites européennes de l'autre. Son seul but était de créer une Europe fédérale, où les peuples des Etats n'auraient plus voix au chapitre, et où toute l'énergie... [Lire la suite]
11 septembre 2019

La micronie avant le désastre économique et écologique : les risques du néant

C'est la rentrée, qui s'annonce sous des auspices combatifs. Les citoyens sont encore plus gavés que l'année dernière par l'inanité du micron et sa clique, et eux n'ont pas du tout l'intention d'agir intelligemment. Si toutefois c'était à leur portée, ce qui est loin d'être sûr. Réflexions sur l'ambiance de cette nouvelle rentrée en micronie.   En cette rentrée, nous sommes nombreux à être comme au bord d'une piscine, avant un plongeon. Bien insipirer, anticiper l'impact au mieux, et se lancer. Quelles sont les forces en... [Lire la suite]
08 septembre 2019

Magouilles et corruption des élites - Partie 3 : recyclage des collabos dans la banque et l'industrie

Dans les précédentes parties, nous avons vu que les milieux financiers avaient financé l'Allemagne Nazie, qu'après la guerre les mêmes Nazis ont été choyés par les Américains, et que lorsqu'ils ont mis en place les services secrets en Europe, les US en ont profité pour y recycler plein de nazis et collabos. Aujourd'hui, on va voir qu'il en a été de même dans les milieux économiques et politiques, le tout au nom d'une lutte contre contre le fantôme communiste, et pour gaver les élites grâce à l'ultra libéralisme, ce nazisme du XXIe... [Lire la suite]
11 août 2019

Affaire Epstein - Partie 1 : le système Epstein

L’affaire Epstein, qu’on pensait enterrée, a resurgi ces dernières semaines avec une nouvelle mise en cause parce que sa première condamnation, absolument ridicule, était le fruit d’un accord illégal passé dans le dos des victimes. Et puis le 9 août, Epstein est retrouvé mort dans sa cellule. Cette nouvelle séquence semblait viser principalement Donald Trump, un vieil ami de partouzes (y compris avec des mineures) d’Epstein. Nous verrons cela dans un dossier en deux parties, dont voilà la première.   Comme le dossier est... [Lire la suite]
31 décembre 2017

Macron, les vieilles recettes éculées sous prétexte de modernité

Il a été élu sans programme. Mais il avait, paraît-il, un "projet". Pas de besoin de programme, c’est vrai, quand on se contente d’appliquer la feuille de route du Medef et des tenants de l’ultra libéralisme. Le but étant de rassembler un maximum de monde, de la gauche à la droite, mieux valait ne pas se risquer à établir un programme. Qui est ce type qui n’hésite pas à détruire les acquis sociaux issus de près de 200 ans de combat ? On va voir qu’il n’est rien, rien d’autre qu’un instrument. Ce n’est même pas caché :... [Lire la suite]
11 octobre 2015

BREVE: Quand la finance s'amuse avec les médias

Aujourd'hui on va faire un peu d'économie, mais dans la lignée de mon dernier article sur la liberté d'expression. Car aujourd'hui, les grosses fortunes s'amusent avec les médias, et le rachat récent du groupe L'Express montre la limite du libéralisme débridé. Des centaines de postes ont déjà été détruits, la ligne éditoriale reste floue, et le groupe se retrouve avec une très lourde dette à rembourser.   Aujourd'hui, presque toute la presse commerciale est détenue par de grands groupes, eux-même propriété de nos oligarques... [Lire la suite]